Atelier de Formation pour 40 journalistes dans le cadre du projet Justice financé par l’UE


Formation pour 40 journalistes dans le cadre du projet Justice financé par l’UE

Dans le cadre du Projet de Renforcement et de Réhabilitation de la Justice (PRRSJ) financé par l’Union européenne au profit du ministère de la Justice mauritanien, une quarantaine de journalistes relevant de la presse écrite, de la radio et de l’audiovisuel, publique comme privée…

, dont quatre femmes, vont bénéficier du 15 au 26 avril d’ateliers de formations sur fonctionnement de la justice Mauritanienne et sur les techniques rédactionnelles adaptées au contexte judiciaire.
L’objectif général de ces ateliers de formations est d’améliorer l’accès à la justice, et surtout l’image de la justice, en formant les journalistes aux principes généraux du fonctionnement du système judiciaire, du droit applicable et à la rédaction de chroniques judiciaires ou d’articles portant sur la justice.
Ces ateliers de formation, qui se tiendront du 15 au 26 avril prochain à Nouakchott, seront enseignés par des experts mauritaniens en droit et en journalisme d’investigation et porteront sur des thématiques générales relatives au système judiciaire mauritanien et au travail journalistique, permettant ainsi aux journalistes de mieux comprendre le fonctionnement de la justice et d’aborder également le rôle des institutions et des acteurs judiciaires. Une attention particulière sera apportée aux règles déontologiques et au professionnalisme qui concernent plus spécifiquement les journalistes dans l’exercice de leur profession et de la diffusion de l’information.
Deux sessions distinctes seront organisées l’une en Français du 15 au 22 avril, et celle en Arabe se tiendra du 22 au 26 avril, toutes deux à l’Hôtel Halima.
Une première cérémonie d’inauguration a été organisée dimanche 15 avril afin de lancer les premières formations en langue française.
Ces formations pour professionnels des médias viennent en complément du cycle de formation de professionnels de la justice lancé depuis octobre 2011 et qui aura bénéficié à 127 magistrats, greffiers, avocats, notaires, experts judicaires et représentants de la société civile.
Pour rappel, le projet « Renforcement et réhabilitation du secteur de la justice en Mauritanie » fait l’objet d’un appui financier de l’Union européenne de près de 2 Milliards d’ouguiyas, (4.75M€). Il a démarré en 2007 et prendra fin en juin 2012.
L’objectif principal du projet est de contribuer à la consolidation de l’Etat de droit à travers notamment: la définition d’une politique sectorielle, le renforcement des capacités des professionnels du secteur de la justice, l’amélioration de l’accès à la justice et la modernisation des équipements.

Source: ANI

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Commentaires

  1. DARE a écrit:

    Quels journalistes pour cette formation? les critères %) ?

Exprimez vous!

CommentLuv badge