Atelier FAJR : un fonds d’appui à la dynamique collective

FAJR3Un atelier de réflexion du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France s’est tenu ce 21 mai à l’hôtel wissal en vue de la vulgarisation du projet FAJR (AUBE) destiné à meilleur accès à la parole de la jeunesse mauritanienne.

C’est avec le plaidoyer la société civile mauritanienne que le SCAC a mis en place le ce nouveau fonds d’appui de la jeunesse dénommé « FAJR » dont l’objectif est la promotion de la prise parole des jeunes.

C’est dans le cadre ce programme de 3 ans d’un appel à propositions d’initiative axée sur « la dynamique collective » qui aura comme échéance le vendredi 29 mai à 12h00.

Ce fonds d’un 1 millions d’Euro qui entend correspondre « au besoin des jeunes » souvent marginalisée a fait comprendre Me Mine O. Abdoullah, membre du comité de pilotage de FARJ comme Fatma Elkory, et prof Cheikh Saad Bouh Kamara.

Une initiative saluée par le Prof Cheikh Saad Bouh Kamara pour qui ce programme prime « l’expérience locale » à travers le renforcement de capacité des jeunes et la gestion de projets.

Ce projet tes qui est « un acquis pour la société civile » essayera d’accompagner la jeunesse appelée aussi chebab en hassaniya, un des dialecte de la mauritanie

Awa Seydou Traoré

 

 

 

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge