Atelier sur la planification stratégique et la mise en oeuvre du « règlement sanitaire international »

planificationLes travaux de l’atelier sur la planification stratégique et la mise en oeuvre du « règlement sanitaire international », organisé par le ministère de la santé avec la collaboration de l’OMS et du centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (Ambassade des Etats Unis) ont débuté mardi à Nouakchott.
Cette rencontre de trois jours, à laquelle une cinquantaine d’experts nationaux et internationaux prennent part, lance l’élaboration d’un plan stratégique visant la mise en oeuvre les activités du programme d’action pour la sécurité sanitaire mondiale.
Il s’agit de prévenir, détecter et répondre aux menaces des maladies, d’améliorer les systèmes de santé publique et de travailler désormais en conformité avec le règlement sanitaire international.
S’inscrit également dans ce cadre l’amélioration des capacités des personnels opérant dans le domaine de la santé publique et au sein des laboratoires surtout aux frontières en particulier aux points de passage et la prévention et la lutte contre les maladies contagieuses dans leurs premières phases.
Le secrétaire général du ministère de la santé, M. Ahmed Ould Dié a, dans son mot pour l’occasion, indiqué que la Mauritanie, à l’instar des pays de la sous région, est confrontée à des évènements sanitaires de natures diverses qui lui imposent d’avoir des capacités adaptées à ces défis et d’être prête à y faire face de manière adéquate.
Pour traiter de manière positive ces évènements, poursuit M. Ould Dié, la Mauritanie a pris un certain nombre de mesures aux fins de dépister et de maîtriser précocement les épidémies et combler les lacunes en matière de contrôle des pandémies.
Dr. Jean Pierre Baptiste, représentant de l’OMS à Nouakchott a précisé que le thème de l’atelier s’inscrit dans les priorités de l’organisation portant sur la sécurité sanitaire mondiale dont le renforcement des capacités des personnels de la santé en matière de dépistage et d’action efficace aux plans national et international.
Quant à l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique, SEM. Larry André il a exprimé la disponibilité de son pays à accompagner la Mauritanie pour faire face aux menaces visant la santé publique, invitant notre pays à se joindre aux efforts de 50 Etats, dont les USA, qui s’attellent à lutter contre ces menaces.
De son côté, le directeur du centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies, M. Russel Gerber, a fait part de son souci de coopérer avec la Mauritanie pour que celle-ci soit prête à affronter toute menace sanitaire à l’avenir.
Il convient de noter que 196 pays, dont ceux du Sahel, ont adhéré au règlement sanitaire international.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge