Atelier sur le dividende démographique

demographique et du changement de comportementNouakchott accueille un atelier régional sur le renforcement de l’engagement politique en faveur du dividende démographique et le changement de comportement  en faveur de l’autonomisation des femmes et des adolescentes, du mercredi  25 au lundi  31 mai, a constaté la PANA.

Cette rencontre réunit 180 participants  représentant 6 pays : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad.

L’atelier de la capitale mauritanienne porte sur  la  mise en œuvre d’un Projet Régional d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD).

Ce projet est une initiative conjointe des dirigeants des pays du Sahel, des Nations Unies (ONU) et du Groupe de la Banque Mondiale (BM),  lancé à Niamey (Niger) au mois de novembre 2015 et dont la réalisation technique et conceptuelle est dévolue au Fonds des Nations Unies  pour la Population (UNFPA), pour une durée d’exécution de 4 années.

Le démarrage de l’atelier de Nouakchott a été marqué par une cérémonie officielle sous la présidence du ministre mauritanien de l’économie et des finances, Moctar Ould Diaye.

Les participants discuteront de l’approche la plus appropriée au plan local et régional pour «renforcer la mise en place des mécanismes institutionnels de coordination et de collecte des données. La  formulation de politiques et de développement de  la mise en œuvre  d’une stratégie de communication pour un changement de comportement  au niveau national et régional ».

Les ateliers techniques vont porter sur des thématiques spécifiques,  notamment les questions de la mise œuvre  du dividende démographique dans les différents pays, l’analyse régional du contexte de mise en œuvre du développement de la stratégie régionale de Communication pour le Changement de Comportement (CCSC) et  le mécanisme régional d’évaluation du SWEDD.

Dans son allocution dédiée à la cérémonie de lancement de l’atelier, Mme Cécile Compaoré Zungrana, représentante du Fonds Mondial  pour la population, a expliqué les composantes du SWEDD : amélioration des services de santé reproductive, maternelle et néonatale,  renforcement des capacités régionales par la mise à disposition des produits de santé de la reproduction et  renforcement de l’engagement politique.

Le dividende démographique  « est l’accélération de la croissance économique qui peut résulter d’une évolution de la structure par âge de la population d’un pays, notamment l’augmentation du nombre des personnes actives comparativement à celui des personnes dépendantes (enfants, jeunes et personnes âgées ».

Il s’agit d’une pyramide avec une augmentation concomitante des personnes actives et une diminution du nombre de personnes à charge obtenue grâce à une politique de promotion des ressources humaines : santé, éducation….

Ce projet régional est financé à hauteur de 205 millions de dollars us.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge