« Attaque à Nara : Des assaillants venus de la Mauritanie » accuse un journal malien

Vue-de-NaraUn journal malien (L’Aube) a indexé mardi le territoire mauritanien comme site dont serait partie l’attaque perpétrée samedi contre la localité malienne de Nara, peut-on lire sur la plateforme d’information malienne « Maliweb.net ».   Selon le même journal repris par Maliweb.net, les assaillants « se sont repliés vers la frontière mauritanienne d’où ils étaient venus, selon des sources concordantes. Ils ont laissé derrière eux, 9 cadavres. Sans compter d’autres victimes qu’ils ont emportées vers le territoire mauritanien ».   Le journal malien indique, par ailleurs, que « le cercle de Nara était très menacé avec des incursions fréquentes de groupes armés qui arrivaient de la frontière mauritanienne. Aussi, la forêt du Wagadou, située dans la zone, est devenue un sanctuaire pour les groupes terroristes… ».Fin de citation.   Aucun démenti n’a encore été fait par les autorités mauritaniennes qui ont participé à la conciliation intermalienne quant aux graves accusations portés par nos confrères maliens.   Un journal malien (L’Aube) a indexé mardi le territoire mauritanien comme site dont serait partie l’attaque perpétrée samedi contre la localité malienne de Nara, peut-on lire sur la plateforme d’information malienne « Maliweb.net ».   Selon le même journal repris par Maliweb.net, les assaillants « se sont repliés vers la frontière mauritanienne d’où ils étaient venus, selon des sources concordantes. Ils ont laissé derrière eux, 9 cadavres. Sans compter d’autres victimes qu’ils ont emportées vers le territoire mauritanien ».   Le journal malien indique, par ailleurs, que « le cercle de Nara était très menacé avec des incursions fréquentes de groupes armés qui arrivaient de la frontière mauritanienne. Aussi, la forêt du Wagadou, située dans la zone, est devenue un sanctuaire pour les groupes terroristes… ».Fin de citation.   Aucun démenti n’a encore été fait par les autorités mauritaniennes qui ont participé à la conciliation intermalienne quant aux graves accusations portés par nos confrères maliens.

Source: Mauriweb

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge