Attentats de Boston: pour Djokhar Tsarnaev, la question de la sentence

Portrait de Djokhar TsarnaevLa dernière phase du procès des attentats de Boston commence ce mardi 21 avril 2015 au matin. On se souvient qu’à l’issue de la première phase, Djokhar Tsarnaev, 21 ans, avait été reconnu coupable des chefs d’inculpation qui pesaient contre lui, et notamment l’utilisation d’armes de destruction massive et le terrorisme. Il risque la peine de mort pour les actes commis sur la ligne d’arrivée du marathon de Boston en avril 2013. Les douze jurés doivent en décider dans les semaines qui viennent.

Djokhar Tsarnaev mérite-t-il la peine de mort ou la prison à vie ? C’est la question posée aux douze jurés dans cette seconde phase du procès de Boston.

Une nouvelle fois, l’accusation et la défense vont appeler des témoins. Le procureur va tenter de démontrer la préméditation, la cruauté des attentats qui ont fait trois morts et plus de 200 blessés en avril 2013 lors du célèbre marathon de Boston. Il va mettre l’accent sur le sang-froid de Djokhar Tsarnaev que l’on voit, sur des vidéos, quitter calmement la ligne d’arrivée du marathon après son forfait.

La défense, de son côté, va plaider les circonstances atténuantes, l’emprise du frère aîné sur un adolescent perdu. L’avocate de Djokhar Tsarnaev a tout misé sur cette seconde phase. Le seul objectif de Judy Clarke est d’éviter l’exécution de son client.

Les parents d’un enfant de huit ans, tué lors du marathon, ont publié une lettre très digne, demandant la réclusion à vie pour l’accusé à condition que ce dernier renonce à faire appel. La famille de la jeune victime redoute une condamnation à mort qui entraînerait des possibilités d’appel et des années de procédure judiciaire auxquelles ils ne veulent pas faire face.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge