Au Liban, le camp de Chatila accueille de nouveaux Palestiniens en provenance de Syrie

Le conflit en Syrie pousse une partie de la population à quitter le pays. Parmi ces réfugiés se trouvent des Palestiniens qui vivaient dans des camps bombardés par l’armée. Ces Palestiniens ont fui par centaines vers le Liban, où ils sont venus grossir les camps de réfugiés anciennement installés. Reportage dans le camp de Chatila, à Beyrouth.

Palestiniens au camp de chatilaa au liban

Le camp de Chatila est un immense bidonville à Beyrouth-Ouest. Ruelles étroites et crasseuses, électricité et eau quasi inexistantes.

C’est là que Manale, 19 ans, s’est réfugiée après avoir fui la Syrie. Elle a rejoint sa famille qui vit ici, tous sont Palestiniens. « Nous sommes venus à cause des bombardements. L’aviation bombardait au dessus de notre maison. On a quitté le camp de Yarmouk pour aller chez mon oncle dans une autre région. Mais la situation là-bas aussi est devenue insupportable. Et comme il y avait des bébés, on a décidé de venir ici au Liban », raconte la jeune femme.

Pour Abou Jaber, qui accueille Manale chez lui, les Palestiniens sont victimes des Syriens comme ce fut le cas pendant la guerre civile au Liban dans les années 80 : « Vous voyez mon œil borgne, les cicatrices sur mon ventre, ma jambe en plastique, tout ça c’est à cause du mouvement Amal qui travaillait pour les Syriens. J’ai deux frères qui ont été tués par les mains des Syriens, ils sont enterrés ici dans le camp ».

Avec le conflit syrien, des centaines de familles palestiniennes fuient vers les camps de réfugiés palestiniens du Liban déjà surpeuplés et touchés par la misère.

Source: rfi


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind