Au Maroc, l’ONU poursuit ses efforts de médiation pour la Libye

Bernardino Leon, représentant spécial de l'ONURFI:Même s’il n’est pas encore à l’ordre du jour, l’objectif est de parvenir à former un gouvernement d’Union nationale en Libye. Après avoir réuni des représentants des deux parlements ennemis à Ghadamès en Libye, de nouvelles réunions ont repris au Maroc autour du représentant spécial onusien Bernardino Leon.

La rencontre se tient dans une station balnéaire proche de Rabat, loin de la guerre civile en Libye. Comme la fois dernière à Ghadamès, l’ONU parle de discussions qui se déroulent dans un état d’esprit « positif et constructif ». Cette fois encore, chacun reste cloisonné dans une pièce différente, contraignant le représentant de l’ONU pour la Libye, Bernardino Leon, à faire la navette entre les deux entités de Tobrouk et de Tripoli en guerre depuis l’été dernier.

Cette nouvelle rencontre avait été reportée, le parlement de Tobrouk s’étant retiré après l’attentat d’Al-Qoba contre un QG du général Haftar revendiqué par la branche libyenne de du groupe Etat islamique. L’attaque avait fait 44 morts. Mais les autorités de Tobrouk entendaient surtout protester contre des pressions de l’ONU visant à intégrer des éléments des autorités rivales de Tripoli dans un futur gouvernement d’union nationale.

« La formation d’un gouvernement d’union nationale est toujours possible, explique le chercheur Wolfram Lacher, mais à chaque fois qu’il y a un rapprochement entre les éléments modérés des deux camps et que des négociations paraissent possibles, on assiste à une escalade politique ou militaire pour torpiller les négociations. »

Les discussions sont d’ailleurs compliquées par des dissensions au sein même de chaque camp. Sans leadership défini, la coalition de milices Fajr Libya qui a porté le gouvernement de Tripoli au pouvoir en août n’est pas homogène. Dans le camp adverse, la nonimation au poste de chef de l’armée du général Haftar, partisan d’une solution plus militaire que politique, a également suscité des tensions au sein du parlement deTobrouk.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge