Au nez de tous les passants : un maure barbu et une mauresque s’embrassent tendrement…

couple sous la pluie

Incroyable mais vrai. Il était juste minuit, nous roulions avec un ami en divaguant sur la situation de la ville qui, à cette heure, semblait déjà sous couvre-feu. On venait de dépasser la nouvelle ambassade des USA en construction sur l’un des fameux terrains de Bouamatou. On dissertait sur la nature de l’avancement des travaux et combien cela ne ressemble en rien à un chantier du bled rien qu’aux grillages. Emportés par l’enthousiasme, on a dépassé le rond-point qui annonce la route de Nouadhibou et juste 200 m à droite, on voit un couple debout à 5 m du goudron, face à face dans une posture pleine de grâce.

Ils étaient seuls au monde, lui avec une touffue barbe noire, tenant les mains d’une femme voilée à la mauritanienne. A la façon dont ils se tenaient les mains, elle levant les yeux pour mieux le regarder et lui inclinant la tête comme murmurant les derniers mots avant le moment inclusif, on a tout de suite compris qu’il s’agissait bien là d’authentiques amoureux quand soudain, l’homme se penchant ni trop vite et trop hésitant, ils s’embrassèrent comme n’importe quels tourtereaux du pont neuf…

« C’est pas vrai ! », lança mon ami amusé et hop ! voilà qu’en les dépassant assez pour revenir en douce les revoir de plus près, nous voilà déjà de retour l’air de rien car ils ne nous avaient pas vus passer, tout pris l’un par l’autre. Ils marchaient tranquillement devant nous, lui en boubou clair avec, cette fois, la main sur l’épaule de la demoiselle.

Arrivés à leur hauteur lentement comme la police à cette heure du crime, le premier visage à tourner la tête quand nous fûmes à leur hauteur fut le sien… Dieu ! Quelle charmante demoiselle ! Une petite créature pleine de grâce, jolie comme les bonheurs qui commencent, elle nous regarda avec un sourire délicat comme si elle était heureuse de voir qu’il y avait des témoins de son bonheur. En une fraction de seconde, son visage recula du champ pour laisser place à celui de l’heureux élu à la barbe impressionnante.

C’est allé trop vite, mais on a pu voir, en une seconde, ses yeux briller d’une saine lueur qui semblait dire « elle est à moi et nous sommes mariés, circulez merci ». A peine son regard achevait son message que nous étions déjà loin, un peu honteux de notre démarche mais certains que nous venions d’assister à une scène rare dans ce pays où les sentiments ne se voient nulle part même les plus innocents.

Tout ça car nous avons vu un barbu tenant amoureusement sa madame et osant l’embrasser furtivement comme s’ils étaient seuls au monde car pour nous aussi, être barbu signifie apparemment être islamiste comme si être islamiste signifiait ignorer l’amour…

 

Source : Vlane

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge