Vidéo : découverte d’échantillons de riz en plastique dans le marché mauritanien

d’échantillonLe riz en plastique n’est pas nouveau en Afrique, où son infiltration est signalée de temps à autre dans des marchés du continent, avec la mise en garde contre ses effets néfastes sur la santé des consommateurs.
Ce riz dangereux fabriqué à base de plastique présente les mêmes formes que le riz naturel a été découvert par des experts du ministère mauritanien du commerce, de l’industrie et du tourisme, dans les marchés, notamment dans la marque du riz communément appelée « Zenkelouni ».
Tout a commencé, lorsqu’une citoyenne a présenté à un atelier organisé par des associations de défense du consommateur, des échantillons du riz en plastique, trouvé dans un sac acheté dans le marché.
L’alerte a été donnée immédiatement aux ministères du commerce et de la santé, pour prendre les mesures nécessaires.
Selon des premières enquêtes, le riz en plastique qui ne serait pas présent dans les dépôts du CSA, peut se trouver en grandes quantités dans les maisons et les boutiques.
Des défenseurs des consommateurs ont lancé un appel aux autorités pour prendre d’urgence les mesures nécessaires afin de sécuriser les citoyens contre les risques consécutifs à la grande présence du riz en plastique dans les mets mauritaniens.

Par Cridem avec Aljazeera

Source : Cridem

Championnat national : La compétition bat son plein

NasrVictimes d’un mauvais début de saison avec une défaite d’entrée, les concordiens se sont rebiffés, samedi 18 février, lors de la quatrième journée, en dominant largement Nasr de Sebkha avec un écart de 32 points (62-30).
L’Etoile du Nord, par contre, cumule une série de revers après une bonne entame, en trébuchant face à ElMina JAHE sur la marque de 49 points à 52.
Pour rappel, le week end dernier, Boghé avait surclassé devant un public assez nombreux et lors d’un match plaisant, Kaédi (52-41). Teyarett Lémir Kaba BC signe sa première victoire face à BMD bc sur le fil (39-37).

Programme

25 février

Poule A(4 ème journée)

-Arafat bc-Teyarett Lemir Kaba

26 février

-BMD bc-Nouakchott bc

Poule B (6ème journée)

-25 février

ASC Riyad-ElMina Jahe

26 février

-Etoile du Nord-Nasr de Sebkha

Source : Rim Sport

L’état-major de la Garde prépare la visite du président Aziz

GarderL’état major de la Garde nationale mauritanienne a entamé les préparatifs de l’accueil du président Mohamed Ould Abdel Aziz à ses locaux à Nouakchott.

Cette visite prévue dans les prochains jours devra permettre au président mauritanien de s’entretenir avec la haute hiérarchie de la Garde nationale, a confié une source d’Alakhbar.

Mardi, le chef de l’Etat mauritanien s’était rendu à l’état-major de la Gendarmerie où il s’était informé de l’histoire, de la mission et des perspectives de ce corps.

Source: ALAKHBAR 

Education: Conférence sur la déperdition scolaire animée par l’IDEN d’El Mina

Mouhamedou«La déperdition scolaire en Mauritanie » tel est le thème d’une conférence de presse qui a été animée par M. Diallo Mouhamedou, l’inspecteur départemental de l’Education nationale à El Mina, hier, samedi 18 février, à l’Espace Diadié de Nouakchott.

Au cours de son exposé, le conférencier, a d’abord défini littéralement le terme déperdition qui est : dépérissement, diminution ou hémorragie. Ensuite il a explicité les principales causes de la déperdition scolaire en Mauritanie en quatre groupes, à savoir :

- les causes relevant de l’élève comme l’insuffisance des résultats, l’inadaptation à la vie scolaire.

-les causes qui découlent de l’environnement de l’école par exemple : les classes pléthoriques, salles non éclairées et mal aérées et des latrines mal entretenues.

-Les causes qui dépendent du milieu de l’enfant et il a évoqué la pauvreté des parents et l’image que certains donnent à l’école.

-Les causes liées au personnel enseignant, là, le conférencier a parlé du manque de qualification de certains enseignants, du châtiment corporel, de l’absence de suivi individualisé des élèves en difficulté.

Puis, Mr Diallo, s’est étalé sur quelques unes des grandes conséquences de la déperdition scolaire. Il a affirmé que l’enfant qui a quitté l’école retombe dans l’analphabétisme et il deviendra un sujet facile à la délinquance juvénile et par la suite il est une proie facile aux réseaux de la criminalité et de la drogue.

Enfin, pour remédier à la déperdition scolaire, l’IDEN a avancé certaines solutions dont la réadaptation du système éducatif aux réalités de la vie socioculturelles des élèves dans leur diversité, amener l’enfant à aimer l’école, assurer une bonne formation aux enseignants et les assurant une bonne formation continue. Il a aussi, signalé la nécessité de rapprocher l’école des populations, de garantir une sécurité aux élèves et aux enseignants et de redynamiser les APE.

Il faut rappeler que cet Inspecteur d’ailleurs, l’un des grands techniciens de l’Education avait avancé dans son introduction des chiffres et des taux sur la déperdition scolaire dans certaines wilayas du pays et au niveau de certains pays d’Afrique.

Par la suite, la conférence a été sanctionnée par des interventions de la part des présents dont des élèves, des enseignants, des inspecteurs de l’enseignement fondamental qui avaient fait le déplacement pour assister massivement à ce programme qui entre dans le cadre du lancement des activités de l’Ong, Action pour le développement social (ADS).

A.Sidi

Source: Tawary

Irak: deuxième jour de l’offensive pour reconquérir l’ouest de Mossoul

commencéDeuxième jour ce lundi 20 février d’offensive pour reprendre la partie ouest de Mossoul. L’opération de reconquête de la ville sous contrôle de l’organisation Etat islamique depuis deux ans et demi a commencé il y a 4 mois. Depuis quelques semaines les combats s’étaient calmés avec l’annonce du contrôle de l’intégralité de la rive est de Mossoul divisée en deux par le Tigre. Mais dimanche, la partie la plus difficile de cette opération a débuté : l’offensive de reprise de la partie la plus peuplée et historique de Mossoul à l’ouest du Tigre.

Les combats ont repris ce lundi matin 20 février en direction de l’aéroport de Mossoul. Les forces irakiennes ne se trouvent qu’à quelques kilomètres de cette zone qui marque l’entrée sud-ouest de la ville.

Dimanche, la police fédérale ainsi que la 9e division de l’armée irakienne ont dit avoir repris une dizaine de villages aux abords de la deuxième ville d’Irak. L’avancée sera plus complexe une fois dans la zone urbaine.

Les organisations humanitaires s’inquiètent du sort des plus de 700 000 civils qui seraient toujours à l’intérieur de la partie ouest de Mossoul dont 350 000 enfants. Pour l’heure aucune infrastructure humanitaire n’a été construite au sud-ouest de Mossoul.

La majorité des civils devra tenter d’éviter les combats tout en restant dans la ville. Alors que l’offensive sur l’ouest de Mossoul était lancée hier, plusieurs attentats suicides ont eu lieu dans la partie est de la ville sous contrôle de l’armée irakienne.

Source: FRI

Mauritanie : la révision de la Constitution sera examinée par le Parlement (décret)

examinéeLe chef de l’Etat mauritanien a opté en faveur de la voie parlementaire pour faire adopter le projet de révision de la Constitution, proposée à l’issue du dernier dialogue entre le pouvoir et l’opposition, a-t-on appris samedi de source officielle.
Selon un décret publié ce samedi, le Parlement sera convoqué mercredi prochain avec à son ordre du jour l’examen du « projet de loi constitutionnelle portant sur la révision de la Constitution du 20 juillet 1991 et ses textes modificatifs ».
Les amendements envisagés concernent la suppression du Sénat, les changements de l’hymne national et des couleurs du drapeau. Ils concernent également le renforcement du pouvoir judiciaire, la réforme du système éducatif, la consolidation de la cohésion sociale et l’ancrage de la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des affaires.
Quelques semaines après le dialogue, tenu en septembre et octobre derniers, entre le pouvoir et l’opposition modérée et boycotté par une dizaine de partis d’opposition radicale, la voie par laquelle devrait-on entériner ces changements a suscité des remous au sein de la classe politique. La voie référendaire a été jugée « peu réaliste en raison des exigences logistiques et financières importantes que requiert cette opération ».
Dans le camp de l’opposition radicale on a déjà annoncé l’option de « boycott actif de cette consultation ».
Mais, au sein de la majorité au pouvoir on dit « avoir donné entière procuration au président Mohamed Ould Abdel Aziz pour qu’il procède par la voie qu’il estime être la meilleure pour opérer les amendements ».
Le président mauritanien a récemment reçu les dirigeants des partis d’opposition parties prenantes du dialogue, lesquels tenaient à ce que l’engagement du chef de l’Etat concernant « le passage par la voie référendaire pour opérer les amendements envisagés soit respecté ».

Source: Agence de presse Xinhua

Source : Chine Nouvelles

Soudan : l’ONU regrette la diminution des aides humanitaires

regretteLa coordinatrice de l’action humanitaire au Soudan a regretté la diminution attendue des aides humanitaires destinées au pays, malgré l’amélioration des opérations de distribution de ces aides.
Selon l’AFP, citant la coordinatrice, plus de trois millions de réfugiés ont besoin d’aides, ajoutant cependant que le volume de celles-ci était revu à la baisse, sans donner de chiffre précis.
Ces personnes, selon la coordinatrice de l’action humanitaire au Soudan, ont besoin d’aides alimentaires et médicales, notamment dans le domaine de la vaccination  face aux risques évidents de prolifération de graves pandémies.
L’amélioration des circuits d’acheminement des aides aux populations ciblées, avait amené l’ancien président américain, Barak Obama, à alléger les sanctions en vigueur contre le Soudan.
En 2016, les nations unies ont réussi à collecter 55% des montants demandés pour secourir 4,6 millions de soudanais.
Source: Sahara Media

Maroc : 300 migrants ont réussi à forcer la frontière avec l’Espagne à Ceuta

espagnoleRQuelque 300 migrants ont forcé dans la nuit de dimanche à lundi la frontière entre le Maroc et l’Espagne à Ceuta, selon la préfecture de cette enclave espagnole. Il s’agit du deuxième passage en masse en l’espace de trois jours.

La double barrière grillagée de 6 m de haut entourant l’enclave de Ceuta n’a pas résisté à l’assaut de plusieurs centaines de jeunes migrants d’origine africaine. Ces derniers ont célébré en pleine nuit leur arrivée sur le sol espagnol aux cris de « merci Seigneur », « je suis en Europe », selon les images tournées par le média local Faro de Ceuta.

La surveillance de cette frontière terrestre de 8 km de long est exercée par l’Espagne et le Maroc. Mais ce dernier est en froid avec Bruxelles et a menacé à demi-mot de relâcher le contrôle qu’il exerce sur les migrants. Le passage de lundi coïncide aussi avec un sommet bilatéral franco-espagnol, qui doit s’ouvrir dans la matinée à Malaga dans le sud de l’Espagne.

« Viva España »

En pleine rue, certains des jeunes qui avaient réussi le passage baisaient le sol aux cris de « Viva España ». Plusieurs apparaissaient blessés, mains ou pieds en sang et vêtements déchirés.

L’assaut collectif de la barrière s’est produit vers 3h30, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la Garde civile. « 300 sont entrés, le double a tenté » de forcer la frontière, a-t-il ajouté. « C’est confirmé », a simplement indiqué à l’AFP une source à la préfecture de Ceuta. Ce passage succède à celui de vendredi, lorsque 498 migrants avaient réussi à forcer la haute barrière, sur quelque 700 l’ayant tenté.

Ces deux entrées massives sont parmi les plus importantes depuis que la barrière a été rehaussée en 2005. Elles surviennent alors qu’un différend oppose le Maroc à l’Union européenne (UE) sur l’interprétation d’un accord de libre-échange sur les produits agricoles et de la pêche.

Un différend autour du Sahara occidental

Dans un arbitrage rendu fin 2016, la Cour de justice européenne a décidé que le Sahara occidental, ancienne colonie espagnole contrôlée par Rabat, n’était pas concerné par cet accord, son statut n’ayant pas été arrêté par la communauté internationale.

Depuis lors, des associations soutenant le Front Polisario, qui réclame l’indépendance du Sahara occidental, ont contesté des opérations commerciales entre le Maroc et des pays européens concernant des produits venus du Sahara.

L’enclave de Ceuta constitue avec celle de Melilla la seule frontière terrestre entre le continent africain et l’UE. Elle est un point de passage pour l’immigration clandestine venue d’Afrique noire et du Maghreb. Après le passage en masse de vendredi, le Maroc avait cependant annoncé avoir arrêté des migrants avant qu’ils franchissent les clôtures.

Source: jeuneafrique

La caravane des femmes parlementaires se poursuit au Guidimakha (photos reportage)

imagedAprès le Traza, le Brakna  et le Gorgol c’est le tour du Guidimakha d’accueillir  le réseau des femmes parlementaires qui sillonne en ce moment plusieurs  localités  du pays pour  s’enquérir des conditions des femmes et  pour leur expliquer leurs droits.

A Sélibaby, la capitale régionale du Guidimakha, elles étaient huit, celles qui ont été  chaleureusement accueillies et applaudies par les femmes guidimakhanké. Ceci au cours de la réunion tenue à  la Maison du Guidimakha  qui  a rejeté du monde ce 16/2/2017.

Parlant des textes et conventions ratifiés par la Mauritanie en matière des droits de la femme, Mariam Baba Sy, la présidente du réseau a souligné les réserves émues par la Mauritanie sur l’égalité entre l’homme et la femme sur la question  de l’héritage et la polygamie avant d’aborder la problématique de l’accès  des femmes au foncier, les droits civiques, politiques de la femme et les MGF. Se  succédant à la parole les autres parlementaires, mobilisées pour la cause  ont abondé dans le même sens avant d’exhorter leurs consœurs au travail et à la détermination.

Accompagnée par coordinateur régional du FONADH au Guidimakha la délégation des parlementaires s’est rendu en suite  à Boutanda, dans  la commune de Gouraye  où elle a été  chaleureusement accueillie par les populations et femmes de Boroudji,Moudji,Sambakandji,Jedida,Zeneigui,feytass,Karokoro,campement,sabou Thioutinkoobé et sabou woyndou et autres. Cela  en soutien à l’honorable Hapsatou Yaya Kane, une des députés de Sélibaby.

 Au cours de cette étape, après le discours de bienvenue de Hadjiratou Kalidou Ba, le maire de Gouraye, les parlementaires se sont aussi succedées à la parole pour exposer  les mêmes thèmes. Comme  leurs sœurs de Sélibaby, les femmes de la commune de Gouraye ont posé les problèmes d’état civil,  de l’eau, de l’éducation, de la santé.

Diaguily fut la deuxième localité  dans la commune de Gouraye  où les parlementaires en caravane se sont  réunies  avec les femmes. Malgré les difficultés de voyages, le climat, ces députées et sénatrices  n’ont  ménagé aucun effort pour expliquer et surtout écouter les problèmes  des populations  surtout les femmes en vue de les soumettre à qui de droit dans les communes de Sélibaby et de  Gouraye. L’étape de Gouraye, le chef lieu communal s’en suivra puis  d’autres localités du département d’ould yengé.

Première de son genre, la caravane des femmes parlementaires est  un rendez vous de donner et de recevoir entre les femmes.

RIMWEB, VOUS Y MÈNES EN IMAGES……….

La caravane des femmes La caravane des femmes1 La caravane des femmes2 La caravane des femmes3

Amadou Bocar Ba/Gaynaako

El mina : Campagne de sensibilisation et d’information sur les fistules obstétricales

campagneRimweb: L’Association pour l’Education et la Santé de la Femme et de l’Enfant (AESFE) a mené une campagne ce 14 février dans la commune d’El mina près de carrefour Yéro Sarr au siège deJAHE (Jeunesse à l’Heure d’El mina).

Cette activité qui rentre dans le cadre du projet « Agir en faveur des femmes fistuleuses de Mauritanie » soutenue avec la BID (Banque Islamique de Développement) a été organiséepar  l’AESFE en collaboration avec JAHE (Jeunesse à l’Heure d’El mina) et ADCS (Association Développement Communautaire et Santé).

Une mobilisation communautaire pour que les femmes prennent « conscience » du danger des fistules obstétricales, une façon aussi de les inciter à se présenter très tôt à l’hôpital en cas de symptôme. Dans le cadre de cette campagne,et à toute femme qui se présente ainsi à l’hôpital Mère Enfant sera « consultée et traitée gratuitement » a informé Halima Ahmed Taleb présidente de L’Association pour l’Education et la Santé de la Femme et de l’Enfant (AESFE) , selon qui une convention a été signée avec cette structure de santé pour la prise en charge de femmes victimes de fistules obstétricales. Lors de cette séance de causerie 29 femmes ont été sensibilisées sur cette thématique de santé.

Pour rappel, ce projet « Agir en faveur des femmes fistuleuses de Mauritanie » qui est dans sa phase terminale, a déjà mené ce type de campagne à Arafat, Dar naim.

Awa Seydou Traoré