Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi 18 Mai 2017

Le conseil des ministres s’est réuni le Jeudi 18 mai 2017 sous la présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Le conseil a examiné et adopté les projets de décrets suivants :

– Projet de décret portant nomination du président du conseil d’administration de l’hôpital Cheikh Zayed.

– Projet de décret portant nomination du président du conseil d’administration du Centre Hospitalier de Kiffa.

– Projet de décret portant nomination du président du conseil d’administration de l’Ecole Nationale de la Santé Publique de Nouakchott.

– Projet de décret portant création de « l’Autorité Mauritanienne d’Assurance-Qualité de l’Enseignement Supérieur » et fixant les règles de son organisation et fonctionnement.

Le présent décret a pour objet la création d’un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière dénommé « Autorité Mauritanienne d’Assurance- Qualité de l’Enseignement Supérieur ».

Cette autorité a pour mission de mettre en place un système d’assurance qualité dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en vue d’améliorer son efficience et son impact positif sur le développement national.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le ministre de l’intérieur et de la décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

La ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire a présenté une communication relative à la situation des projets de bâtiments et équipements publics exécutés par le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire.

Cette communication dresse la situation des projets de bâtiments et équipements publics exécutés par le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire au profit des différents secteurs de l’Etat.

Elle fait ressortir que sur 292 projets concernés, plus de 200 ont été effectivement réceptionnés et transférés aux départements bénéficiaires, les autres étant soit en stade avancé d’exécution, ou en phase de passation de marchés.

Le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement a présenté une communication relative au pompage des eaux superficielles de Nouakchott.

Cette communication dresse le bilan des opérations de pompage des eaux superficielles au niveau des zones basses de Nouakchott pour la période allant de juillet 2016 à avril 2017.

Ces opérations ont permis d’évacuer environ 03 millions de m3 d’eau, ce qui s’est traduit par un rabattement général des nappes superficielles à Nouakchott, notamment au niveau de la moughataa du Ksar.

Enfin, le conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération

Administration Centrale

Direction Afrique

Directeur Adjoint : Eyoub Ould Hanine, Conseiller des Affaires Etrangères.

Ministère des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille

Cabinet de la Ministre

Chargée de Mission : Oum Gouffa Mint Emnech Ould Esweileh, précédemment Directrice Adjointe de l’Informatique, de la Documentation et des Archives au Ministère de l’Education Nationale.

Administration Centrale

Direction des Personnes Handicapées

Directrice Adjointe : Gueytana Mint Mohamed, précédemment Chef de Service de Promotion des Droits de la Femme et du Genre à la Direction de la Promotion Féminine et du Genre.

Direction de la Promotion Féminine et du Genre

Directrice Adjointe : Zeinebou Mint Moussa, précédemment Chef de Service de Promotion des Activités Economiques de la Femme à la même direction.

Direction de l’Enfance

Directrice Adjointe : Marieme Mint Alyine, précédemment Chef de Service des Politiques de l’Enfance à la même direction.

Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi 11 Mai 2017

Le conseil des ministres s’est réuni le jeudi 11 Mai 2017 sous la présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Le Conseil a examiné et adopté les deux projets de lois suivants :

– Projet de loi portant loi de finances rectificative pour l’année 2017.

Le présent projet de loi a pour objet principal de prendre en compte le coût et les aménagements budgétaires induits d’une part par la réforme de l’exécution des budgets des Etablissements Publics à caractère Administratifs, offices et structures assimilées et d’autre part par la centralisation du fichier de paiement des traitements et salaires du personnel de l’Etat.

Il introduit également une mesure importante celle de la réforme du climat des affaires qui est de nature à améliorer le rang de l’économie nationale dans le classement « Doing Business » et qui consiste à faciliter la création de petites et moyennes entreprises en n’assujettissant pas à un droit le actes de formation des sociétés sur le total des apports mobiliers et immobiliers.

– Projet de loi portant code des droits réels.

Le présent projet de loi a pour objet d’instituer un code moderne des droits réels dans notre pays.

Il s’inscrit dans le cadre des efforts intenses de codification entrepris par les pouvoirs publics pour renforcer davantage l’Etat de droit, promouvoir la bonne gouvernance et améliorer l’environnement des affaires.

Le Conseil a également examiné et adopté un projet de décret portant nomination des membres du Conseil d’Administration de l’Office National de la Météorologie (ONM).

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

Le Ministre des Affaires Islamiques et de l’Enseignement Originel a présenté une communication présentant l’expérience des mahadras modèles dans les zones les moins favorisées en matière d’éducation.

Cette communication présente le bilan de 09 ans d’expérience du projet des mahadras modèles.

L’évaluation de cette expérience montre que le projet a contribué sensiblement à la satisfaction de la demande en matière d’enseignement religieux des populations des zones ciblées.

Le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines a présenté une communication portant autorisation de signature d’un contrat d’exploration-production (CEP) avec la société « TOTAL » sur un bloc de l’offshore du bassin côtier.

Enfin, le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

Ministère de l’Economie et des Finances

Cabinet du Ministre

Chargé de mission : Issa Ould El Hafedh Ould Bellal

Conseiller chargé des Réformes, du Suivi et de l’Evaluation : Wane Abdel Aziz.

Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration

Cabinet du Ministre

Chargé de Mission :Brahime Ould Messoud, précédemment Conseiller Technique chargé de la Fonction Publique.

Conseiller Technique chargé de la Fonction Publique : Abderrahmane Ould Sidi Abdalla, précédemment Directeur Général de la Fonction Publique.

Inspection Générale Interne

Inspecteur Général :Saadna Ould Mohamed Yeslem, précédemment Directeur Général Adjoint de la Fonction Publique.

Administration Centrale

Direction Générale de la Fonction Publique

Directeur Général :Mohamed Said Ould Be, précédemment Directeur de la Gestion des Personnels de l’Etat à la Direction Générale de la Fonction Publique.

Directeur Général Adjoint: Cheikh Sidiya Ould Hamoud, précédemment Directeur des Etudes et de la Réglementation à la Direction Générale de la Fonction Publique.

Direction de la Gestion des Personnels de l’Etat

Directeur : Sidi Ould Saleck, précédemment Chef de Service de la Gestion des Fonctionnaires et Agents Contractuels de l’Etat.

Direction des Etudes et de la Réglementation

Directeur : Vadel Ould Mohameden, Professeur.

Direction des Etudes et de la Coopération

Directeur Adjoint :Tijane Ba, titulaire d’un Master I en gestion des ressources humaines.

Ministère des Pêches et de l’Economie Maritime

Administration Centrale

Direction des Affaires Administratives et Financières

Directrice : Dioddo Sow, titulaire d’un Master II en gestion des ressources humaines.

Ministère Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances chargé du Budget

Administration Centrale

Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique

Direction des Ressources Humaines et des Moyens généraux

Directeur : Sadvenna Ould Abdellahi

Source : Agence Mauritanienne d’Information

La cérémonie de remise du prix Cheikh Oumar Ndiaye : 12 lauréats primés, TV Sahel rafle la mise [PhotoReportage]

Le Club des Jeunes Journalistes (CJJ) a primé le 03 Mai, à la Fourchette d’or, à Nouakchott, en marge de la célébration de la journée mondiale de la liberté presse, des journalistes de la presse écrite, audiovisuelle, des techniciens de la communication.

Le prix Cheikh Oumar Ndiaye récompense des productions journalistiques en arabe et français validées par un jury composé de journalistes expérimentés, en hommage à feu Cheikh Oumar Ndiaye, journaliste du journal mauritanien « L’Authentique » décédé le 22 décembre 2015 dans un accident de voiture.

La première édition de la remise du prix Cheikh Oumar Ndiaye, organisée par le CJJ dont il était le président et l’un des fondateurs, en partenariat avec le projet Prévention de conflits et de promotion du dialogue interculturel et l’ambassade des USA à Nouakchott, s’est déroulée en présence de la famille du disparu, d’amis, de collèges…

La liste des lauréats:

Reportages Presse écrite

1) Femmes migrantes (Awa Seyadou Traoré – RimWeb )

2) L’énigme de la bombe de Ryad (Abou Bakrine Ahmeddou Limam- Alakhbar)

Reportages audiovisuels

1) Le quartier Diambour de Kiffa (Cheikh El-Mahdi Najachi – Sahel TV)

2) Course contre le sel (Houley Kane– Les Hauts parleurs TV5)

Présentateurs

1) Ndeye Sow Sidi – Al- Watanya

2) Mohamed Ould Daddah Sahel TV

Caméramans

1) Sidati Diallo (Destination Francophonie –Mauritanie TV5)

2) (Affaire O. M’kheitir) Mayadine

Emissions

1) Demba Cissé (O ladani- Sahel TV)

2) Babakar Nam (Xeltu- Al-Watany)

Photographes

1) Maimouna Lo (photo wadane)

2) Sidi Aly photo enfants

Par la Rédaction de cridem.org

©Cridem 2017

——

RIMWEB VOUS Y MÈNE EN IMAGES…

Un an d’emprisonnement ferme requis contre Abdoul Mbaye ancien 1er ministre du Sénégal

Le  représentant du procureur ayant siégé ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Dakar a estimé qu’Abdoul Mbaye est coupable des faits qui lui  sont reprochés. L’ancien Premier ministre est poursuivi par son ex-épouse, Aminata Diack, pour faux, usage de faux et tentative d’escroquerie.

Le parquetier a, en conséquence, demandé au juge de condamner le mis en cause à 6 mois avec sursis pour usage de faux commis dans un document administratif et pour le délit de tentative d’escroquerie, il a requis 2 ans dont un mois ferme en sus d’une amende de 600 000 f Cfa.

Selon le procureur, les actes posés par l’ancien chef de gouvernement « procèdent d’un faux ». « La loi n’autorise pas à raturer le contenu d’un acte. Il reconnaît cette rature. C’est incontestable. Il n’est pas contesté que c’est un faux qu’il a eu a commettre », dit le parquetier.

Il ajoute que « le changement de régime ne peut pas exister sans qu’il n’y ait difficulté entre les deux ». « Le changement de régime ne peut pas s’opérer devant le tribunal départemental, mais devant le tribunal régional ou de grande instance. Le registre a été raturé à 2 reprises. Il y a deux séquences dans la manipulation, une pour opérer des mentions marginales et une autre pour faire disparaître les mentions marginales », soutient le représentant du ministère public, concluant que « l’usage de faux et le chef de tentative d’escroquerie sont constitués et sont imputables à Abdoul Mbaye ».

Il a ainsi invité le tribunal à reconnaître les deux mis en cause, coupables des faits. Pour la Répression, il a requis contre Adama Thiam (l’officier d’état civil) 6 mois avec sursis pour le délit de faux et une amende ferme de 50 000 FCFA. Pour Abdoul Mbaye, il a requis 2 ans dont 1 ferme.

Macron-Le Pen: un débat télévisé d’une brutalité inédite

Le très attendu débat télévisé d’entre-deux tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron aura montré, si besoin en était, tous les antagonismes entre la candidate FN et celui d’En Marche !. Attaques cinglantes, présentateurs à la peine : ceux qui attendaient une discussion électrique n’ont pas été déçus.

Source : RFI

Dementi de la rumeur (video montée) « Un taxi- man malien battu à mort par la police à Nouakchott »

 

 

Réponse
à la vidéo « Un taxi- man malien battu à mort à la police à Nouakchott »
«  le
taximan malien n’est pas mort »
Contrairement à la vidéo
publiée par Supuxonett Dieng à Au Capec d’El mina, il ya moins de 24h,  « le taxi-man  Nouhou Keita n’est  pas mort, mais il a été blessé, on vient même
de quitter chez le médecin, il ya plus de peur que de mal » m’a confirmé au
téléphone Moussa Sissoko, chargé des affaires sociales de l’Ambassade du Mali.
Une information confirmée au
téléphone par le taximan lui que j’ai pu joindre au phone ce 12 septembre vers
13h. Un taxi –man dont l’auteur de la vidéo a déclaré battu à mort en ces termes :
« Toujours a
propos de ce taxi-man malien battu a mort par la police routière »
Misgharou ». les enquêtes sont encours pour déterminer les causes exactes
cet actes ignoble. Selon les auteurs de ce crime le taximan malien s’est blessé
tout seul. reste a voir la suite de l’enquête en cours » a-t-il formulé
dans sa publication sur facebook.
Contrairement à ce
commentaire, que j’ai effectué un recoupement à la suite d’une prise de contact
téléphonique auprès de  Adama Tamboura du
bureau des maliens de Mauritanie  ,qui m’a
mis en rapport à avec le chargé d’affaire sociales de l’Ambassade du Mali et le
taxi-man en question qui a déclaré « je suis vivant » . Nous
reviendrons largement avec plus détails sur cette information dès mon retour à
Nouakchott.
Awa Seydou Traoré

La Mauritanie va fournir 80 à 120 mégawatts au Sénégal

 

La Mauritanie va fournir au Sénégal 80 à 120 mégawatts d’électricité à partir du gaz, à compter de mars 2015, selon un accord entre les deux pays.

Les deux pays ont signé l’accord mercredi, deuxième et dernière jour de la visite du président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, au Sénégal.

Cette puissance énergétique pourrait être augmentée jusqu’à 250 mégawatts, si les conditions techniques d’évacuation de l’énergie le permettent.

Une ligne d’interconnexion point à point entre Nouakchott (Mauritanie) et Tobène (Sénégal) sera finalisée par les deux sociétés de distribution d’électricité, à savoir la Somelec de Mauritanie et la Sénélec du Sénégal.

La Mauritanie va également associer le Sénégal dans le financement, la construction et l’exploitation de son projet de production d’électricité à partir du gaz. Elle l’impliquera en même temps son voisin dans les négociations avec les acteurs concernés par l’approvisionnement en gaz.

 

Source : Seneweb

Yémen: Rawan, 8 ans, décédée des suites de sa nuit de noces

 

Rawan, une fillette yéménite de 8 ans, est décédée au lendemain de sa « nuit de noces » des suites des blessures subies lors des relations sexuelles imposées par son « mari », âgé d’une quarantaine d’années. L’utérus de la petite fille s’est déchiré et elle est décédée samedi dans une chambre d’hôtel de la ville de Hardh.

Il n’est pas certain que le mari, originaire d’Arabie saoudite, ait été arrêté. Selon des membres d’organisations des droits de l’homme, la petite Rawan aurait été vendue au Saoudien par son beau-père pour 10.000 rial (2.024 euros). Le père biologique de l’enfant est décédé, a indiqué le Centre yéménite pour les droits de l’homme. « Au vu de cette terrible histoire, nous répétons notre exigence de voir voter une loi imposant un âge minimum de 18 ans pour pouvoir contracter un mariage », a déclaré un collaborateur du Centre. Les islamistes ont déjà rejeté à plusieurs reprises de telles propositions de loi.

Le mariage de jeunes filles mineures est relativement courant au Yémen. En 2008, le cas de la petite Nudshud Ali, 10 ans, avait attiré l’attention de l’opinion car elle avait obtenu le divorce via une décision de justice.

L’information, contestée a posteriori par des officiels de la province où les faits se sont déroulés, a cependant été appuyée par le témoignage des voisins auprès du journaliste qui a relayé l’information à l’origine. La fillette a d’ailleurs déjà été enterrée, selon ceux-ci.

Naissance d’un nouveau site d’information : Fuuta Media.com

 

Le journaliste Hamatt Dialo a démarré officiellement,  mercredi 11 septembre 2013, à la Case, son site d’information « Fuuta Media.com », en trois langues (Pulaar, Arabe, Français).

A cet effet plusieurs personnalités de différentes sphères, se sont relayées la parole pour saluer cette initiative. On notait la présence du député Khadiata Malik diallo de l’UFP, Mohamed Mokhtar chargé de communication à l’UPR, Tabara Ba de MPR, Sow Hamady de FLAM, le représentant de COVIRE, le représentant de TPNM de Dia Alassane ainsi que le journaliste Ahmedou wodiaa et Abdoulaye Mamadou Ba.

Une projection de l’interface du site à été réalisée par l’administrateur du site puulaagu. Com, qui a expliqué les trois versions.

Selon  le modérateur, le site  Fuuta Media.com  vise à informer  et à faire connaitre le Fuuta à travers différentes rubriques comme, l’actualité, les interviews, les activités culturelles etc.

Vous pouvez trouve le site en cliquant sur ce lien : http://www.fuutamedia.com/

Des commerces fermés après contamination des étangs

 

A Rosso, sud Mauritanie, les autorités locales ont appelé les commerçants à fermer les boutiques pour 48 heures, après le déversement de produits chimiques dans les mares et les flaques d’eau occasionnés par les dernières pluies sur la ville, a rapporté le correspondant de Alakhbar.

Il s’agit de grandes quantités de pesticides qui étaient stockés dans un magasin au centre de la ville. Elles ont été emportées par les ruissèlements et déversées dans les eaux stagnantes.

Des cas de vomissement et d’allergie seraient provoqués par les eaux contaminées.

Toutefois, le directeur régional de l’action sanitaire (DRAS), Abdallah Ould Cheikh, a précisé, sur AMI, que les produits en question ne sont pas en contact avec les produits alimentaires et qu’ils sont sous contrôle.

Source : Alakhbar