Autour d’un thé

théière

« La mécréance pullule, sans la prière » et « quand la parole atteint Allah, elle s’arrête ». Des adages populaires, bien de Mauritanie, qui ne semblent, pourtant, plus y dire grand-chose, aujourd’hui.

La preuve. Cette nouvelle levée de boucliers contre la religion et ses symboles. Incinération de livres de fiqh. Article considéré comme blasphématoire à l’encontre du Prophète (PBL). Tabac des oulémas. Dans toutes ces affaires, l’Etat est resté un peu en dehors.

Juste quelques promesses, sans lendemain, du Président vers qui des agents de renseignements, embusqués, canalisent une foule en colère dont la majorité ne comprend, absolument rien, à ce qui se passe. Pour les amateurs des premières fois, voici une occasion d’en découdre avec vos ridicules premières fois.

J’ai encore en tête quelques arguments du renversement de Sidi Ould Cheikh Abdallahi : c’est la première fois que des groupes armés tirent des balles dans les rues de Nouakchott. Nous sommes à Dieu et nous lui revenons. Non, c’est impossible. C’est du jamais vu. Comment, pas possible ? Oh la la ! Impossible qu’au pays du million de poètes, de guerriers et de fils de guerriers, on tire, en plein jour, des balles réelles dans les rues.

C’est la première fois. Oh la la ! C’est suffisant pour justifier un coup d’Etat qui plongera le pays dans une crise d’où il n’est pas encore sorti. Allons-y, donc, pour les premières fois, sur la terre des petits-fils des Mourabitounes : ce serait la première fois que des livres de fiqh sont brûlés.

Première fois que le Prophète (PBL) subit un blasphème. Première fois qu’un érudit est agressé. Première fois que le président est éventré. Première fois qu’un Premier ministre est reconduit quatre fois. Première fois qu’un président de l’Assemblée nationale interdit, à la presse, l’accès de la salle des réunions parlementaires.

Première fois que les chats de la SOCOGIM PS émigrent vers la SOCOGIM K. Première fois que les dattiers des jardins de Sebkha ne reçoivent aucune subvention de l’Etat. Première fois que les mandats d’un parlement et des conseils municipaux durent sept ans. Première fois que le Carrefour Ould Mah a été réhabilité. Première fois que l’équipe nationale de football se qualifie à une phase finale.

Première fois que des sans-diplômes occupent de hautes charges de l’Etat. Première fois que des citoyens de toutes les catégories socioprofessionnelles manifestent devant la Présidence. Première fois que des multinationales pillent, délibérément, les richesses nationales et licencient, abusivement, les travailleurs nationaux. Première fois qu’un général est limogé aussi intempestivement.

Première fois que des chiens errants squattent les murs de la Présidence. Première fois que de hautes autorités civiles et militaires bien enturbannées jouent aux cauris, dans les quartiers périphériques de la capitale. Première fois que de substantiels montants d’argent public sont dilapidés, via festivals de villes anciennes ou nouvelles.

Première fois que les ministres dépendent des états-majors. Première fois que chaque général a ses ministres, ses secrétaires généraux, ses directeurs centraux, ses ambassadeurs, ses consuls, ses walis, ses hakems et ses harems, ses chefs d’arrondissements, ses présidents de conseil d’administration, ses députés et ses maires.

Première fois que le fils d’un Président tire sur une citoyenne. Première fois que des imams sont recrutés au prorata communautaire. Première fois que le dignitaire d’un système dispose de 260 lots dans un seul quartier. Première fois que des avions sont loués, pour transporter des touristes. Première fois que les mandarines cinquième choix manquent, aux étals de la Polyclinique.

Première fois que le kilogramme de viande de mouton coûte 2 400 UM. Première fois qu’il y ait autant de premières fois. Vivement la première fois que la prochaine élection présidentielle se déroule dans la plus grande transparence et la plus indiscutable légalité. Amine.

Source : Le Calame

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge