Aziz reçoit l’un des vice-présidents du groupe d’amitié France-Israel…

produit-espion-4-5_mainAvec des statistiques pareilles, les amateurs de complots d’Israël contre la Mauritanie sont servis.  Deux délégations françaises sont arrivées à Nouakchott dans la même fourchette. L’une du groupe d’amitié France-Mauritanie dirigée par Cécile Untermaier et l’autre dirigée par Guy Teissier président de la mission d’information sur la coopération Maghreb-Europe.
Eh ! bien il suffit de consulter le site de l’assemblée nationale française et en deux clics on découvre que Guy Teissier,  chef de l’une des délégations,  reçu par Aziz est l’un des vice-présidents du groupe d’amitié France-Israël mais ce n’est rien car 2/3 des membres du groupe d’amitié France-Mauritanie sont aussi membres du groupe d’amitié France-Israël soit 8 sur 12 !
C’est assez incroyable quand on sait que le chef de l’état actuel est celui qui a rompu les liens diplomatiques avec l’état hébreu,chassé des sionistes américains d’un sommet de l’UA alors qu’il était le président de l’UA et dit publiquement tout le mal qu’il pense de la politique israélienne.
Ainsi, sans connaître tous les députés de passage à Nouakchott, en plus de Guy Teissier chef d’une des délégations, on trouve 8 des 12 membres du  groupe d’amitié France-Mauritanie dans le groupe d’amitié France-Israël
Ainsi : les deux vice-présidents du groupe d’amitié France –Mauritanie
Jean-jacques Bridey
Et Guy  Geoffroy
Pierre Lellouche père de la loi criminalisant le boycott d’Israël
Michel Voisin
Rassy Hammadi
Jérôme Chartier
François Loncle
Marie-Arlette Carlotti
Sans connaître tous les membres des délégations, au moins  5 députés membres du groupe d’amitié France-Israël sont arrivés quasiment en même temps à Nouakchott.Heureusement que Birame Dah Abeid n’était pas là car ces délégations n’auraient pas pu faire autrement que rencontrer le prix ONU des droits de l’homme surtout  qu’une rumeur orchestrée, à tort ou à raison, par le pouvoir mauritanien a distillé dans l’opinion publique que les sionistes seraient derrière Birame pour déstabiliser la Mauritanie car c’est bien connu tous les problèmes de la Mauritanie sont dus à Israël.
En vérité, exciter les populations contre l’occident en général, surtout des populations musulmanes en ces temps de guerres tous azimuts de « l’occident » dans le monde arabo-musulman, cela assure au pouvoir mauritanien au moins une chose : quoi que fasse le pouvoir, jamais les populations n’accepteront un débarquement de troupes étrangèresoccidentales même comme forces de maintien de la paix en cas de troubles majeurs. Elles seraient reçues par les barbes, les turbans et tous les fusils disponibles à moins qu’elles ne renversent le pouvoir car alors  le roi étant mort,  vive le roi selon le dicton actif chez nous «  la main que tu ne peux pas couper, embrasse-la… »
Cela n’empêche pas le jeune mauritanien en charge d’accompagner la délégation de Cécile Untermaier de faire à l’ambassade un discours indécent où il a dit que les soins de santé en France coûtent trop cher aux mauritaniens comme les frais de scolarité à Théodore Monod. Cela donne une idée de l’univers psychologique de ces gens qui participent à un pouvoir qui excite les mauritaniens contre la France mais qui « en privé » ne ratent aucune occasion de tendre la main.
Pour se soigner en France, il faudrait que le pouvoir mauritanien prenne les dispositions pour que l’ouguiya soit compétitive même si beaucoup profitent déjà de soins gratuits en faisant tourner des cartes de réfugiés avec la complicité de médecins français sans parler de l’aide médicale d’état pour les sans-papiers. Quant au lycée français, l’autre jour, quelqu’un du milieu me rappelait  que le lycée français n’a pas vocation à faire de l’ombre au système éducatif mauritanien, il n’est là que tant qu’il y aura des jeunes français sur le territoire mauritanien sinon il devra fermer.

Ce serait bien dommage, car, en tout cas de notre temps, le lycée français comme d’ailleurs le système éducatif mauritanien avant l’arabisation à outrance qui a divisé les mauritaniens, étaitun terreau du vivre-ensemble sans complexes ni préjugés.  Hélas, des politiciens mauritaniens racistes, complexés, ont fini par diviser les mauritaniens d’abord les uns contre les autresavec désormais deux mondes en Mauritanie les francophones et les arabisants à quelques rares bilingues près pas toujours du meilleur niveau, ensuite ils ont excité les mauritaniens contre l’occident afin de couper les populations de langues qui auraient pu leur permettre d’avoir accès à d’autres auteurs afin de penser autrement que ces peuples condamnés à être coupés du monde en restant dominés par des pouvoirs qui veulentgarder l’occident pour eux et leurs enfants pendant qu’ils gardent leur peuple à la marge du progrès  et de la fraternité.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge