Bâ Adama Moussa, ancien maire UFP de Boghé à l’UPR : En attendant la suite du feuilleton

ba-adama-moussaAprès une période de réflexion voire d’hésitation, l’ancien maire UFP de Boghé a franchi le Rubicon  en décidant de rejoindre l’Union pour la République, parti au pouvoir ou principal parti de la majorité présidentielle.

Pour marquer l’événement , l’homme a organisé un grand meeting dit d’adhésion ou de ralliement. Un meeting qui aura fait courir un grand monde à Boghé. Le monde politique, les hommes d’affaires  et naturellement la presse. C’est une occasion à ne pas rater par ces temps, particulièrement au lendemain de la fête du mouton.

Les élus, cadres et notabilités ont accouru de partout. Personne ne tenait à manquer à cet événement.

L’arrivée de Bâ Adama Moussa, qui s’est refusé jusqu’ici d’aller vers le pouvoir constitue pour celui-ci un gros renfort, un grand apport, avec probablement des implications politiques à  attendre. D’ailleurs, il a été accompagné dans son geste par de nombreux militants et cadres ayant boudé l’UPR ou gelé leur activités au sein de son parti ou d’autre formations politiques. Une occasion rêvée donc  pour le pouvoir qui, en dépit de la puissance de ses généraux et hauts cadres a toujours perdu la commune de Boghé, malgré la fraude, l’achat des consciences et les intimidations. Rien à faire, les Boghééons ont toujours plébiscité leur premier magistrat. Grâce  essentiellement à  son travail et à son dynamisme. BAM est connu pour le travail qu’il a abattu à la tête de sa commune, malgré les difficultés  pour ne pas dire l’hostilité d’une administration et des coups de boutoir de ses adversaires politiques, tapis au plus haut  sommet  du pouvoir.

 C’est l’un de nos rares maires à même de se vanter d’un bilan visible. Un  bilan  au profit de ses administrés parmi lesquels il a choisi, contrairement à de nombreux élus de la vallée,  de vivre et de partager les joies et les peines. Il est toujours à leur côté, répondant à leurs solliciiations quotidiennes. Un  geste qu’apprécient hautement  les populations locales.

L’adhésion de BAM à l’UPR était prévisible depuis  les dernières municipales que son parti, l’Ufp, membre du forum pour la démocratie et l’unité (FNDU) avait boudées. L’homme décide alors de geler ses activités au sein de son parti après avoir soutenu le candidat Mohamed Ould Abdel Aziz.

Son adhésion  est donc  une occasion rêvée pour le pouvoir qui ne cessait de lui faire des yeux doux,  avec comme geste fort, une nomination au poste de DGA de la SONADER, une société moribonde, disons/le. Cette nomination, même si elle ne correspondait pas à l’attente de l’homme, de son envergure, constituait un premier pas vers le pouvoir. Ce qui fut fait et consacré par le meeting de ce samedi à Boghé. L’homme a montré à cette occasion ses grandes  capacités de mobilisation.

De partout ont accouru militants et sympathisants du partis, parents, amis et alliés de l’ex maire. Mais que va-t-il se passer ensuite ? Adama Moussa saura-t-il éviter le sort qu’a connu  Boubou Sall, ancien maire UDP de Bababé, entré au PRDS au summum de sa popularité ? On connaît la suite. Les pontes du PRDS lui ont barré le chemin, exigeant de lui de faire le rang.

Qu’adviendra-t-il de BAM ? La mare aux nombreux caimans de Boghé lui  fera-t-elle cadeau ? Le pouvoir est-il disposé à lui offrir plus qu’un strapontin ?

On aura noté à cette cérémonie, la présence, entrer autres de Thiam Diombar, chargé des questions de la vallée au sein de l’UPR, de Bâ Bocar Soulé, membre du CN de l’UPR…

Présent également, M Basse Mamadou plus connu sous le nom, de Samba Leedo, cadre UPR d’Abdallah Diery (Bababé). L’homme a livré ses impressions au Calame: « C’est un grand événement, un moment de retrouvailles et de convivialité;   je pense que la cérémonie a répondu à toutes les attentes des organisateurs et que  l’affluence ainsi enregistrée  traduit l’attachement des populations au président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, à son programme et à  notre grand  parti, l’UPR. C’est donc un  moment attendu par le parti et par l’ensemble de ses  cadres et fils de Boghé, du Brakna dans son ensemble mais aussi de toute la vallée. Nous nous en félicitons  et espérons que cette adhésion constituera un déclic pour  d’autres cadres, parce que le président de la République a fini de convaincre par ses réalisations, et nous nous devons de l’accompagner dans la  dynamique ainsi engagée. »

Source : Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge