Bababé : le centre de santé souffre de plusieurs maux et le personnel réclame un dentiste et la climatisation pour atténuer la souffrance

poste_de_sante_MBOTTOLe centre de santé de Bababé de type A qui couvre tout le département et les villages qui sont situés de l’autre coté du fleuve accueille chaque jour une vingtaine de patients pour les maladies curatives et prés de 1000 mensuellement pour la prévention.
Les préoccupations auxquelles sont confrontées les populations de la ville notamment les déperditions du système éducatif, le chômage, l’insalubrité, les taxes onéreuses sur la consommation d’eau et d’électricité, les difficultés d’accès aux soins et la pénurie des médicaments sont les enjeux majeurs des autorités de ladite commune. Ces dernières resteraient indifférentes à ces soucis.
Les évacuations chroniques et les affectations des malades vers la capitale ou d’autres villes montrent que le centre de santé de Bababé est confronté à des manques d’outils, de personnels et d’organisation.
Selon le major du centre, Dem Abdoulaye, le centre ne dispose pas d’un dentiste alors que le fauteuil reste disponible, le laboratoire est non équipé et la radio qui est fonctionnelle depuis une année n’a pas de développeuse automatique. La baisse de tension fréquente ne permet pas de tourner toutes les machines 24 heures sur 24 d’où la nécessité de mettre en place un poste de courant. il soutient de ne rien recevoir comme aide auprès de la municipalité.
Les patients qui ont des maux de dents doivent aller voir l’ancien dentiste du centre à Fondé ou un autre retraité à Abdalah Dierry. Pour la patiente du nom de B W : je me suis rendue à deux reprises à Bogué, la première fois j’ai pu rencontrer le dentiste et la deuxième fois je suis revenue sans le voir avec le coût élevé du transport et du traitement. C’est déplorable et nous demandons une solution à ce problème.
Une visite dans le bâtiment nous permet de constater l’absence d’entretien et d’aménagement des équipements. La femme trouvée dans la salle de laboratoire,El Moumna, nous convie : la salle n’est pas électrifiée ni climatisée (elle appuie sur l’interrupteur pour justifier) et les techniciens de la numération ne sont pas formés pour faire des analyses. En cette période de forte canicule, les personnes âgées sont fragilisées par la forte chaleur, les température qui atteignent les pics de 45° et l’absence de climatiseurs dans les salles de garde et de soins. Les internés reçoivent une aide de leurs proches qui les font agiter des éventails pour un ouf de soulagement. Un habitant de Haere Golere était obligé de prendre une chambre climatisée en location chez un certain Ball à 14000 UM pour garder son malade pendant la journée du vendredi avant de le transférer à Nouakchott.
La collaboration avec World Vision, la mutuelle communautaire de santé et l’ONG, medicusmundi Andalucia, soulage les malades et les enfants qui soufrent de malnutrition.
Rappelons que le Président de la République avait visité l’année dernière le centre de santé, depuis lors il n’y a pas eu de grandes transformations structurelles.
La question qui se pose est de savoir si les élus peuvent faire mieux pour le département si le centre peine à trouver un dentiste ou si les populations peuvent se fier de ses autorités.

Ba Oumar

Source : Oumar Ba

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge