Bac 2013, les attentes …..!

Ce matin le 17/6/2013 quelque  35416 candidats sesont penchée  sur les epreuves du baccaleaureat 2013 sur l’ensemble du territoir national,
tres tot le matin les candidats et leurs parents ont  envahient les centres d’exemens pour participer aux epreuves du bac 2013 .

 BAC 2013-LYCEE NATONALA mi-journée , Sous un soleil ardent, les visages crispés des candidats et de leurs compagnons, au milieu d’un vacarme assourdissant et d’une anarchie indestructible, inspirent de la pitié et de la compassion.

 

L’angoisse étreint les cœurs de bon nombre de candidats y compris les meilleurs d’entre eux.

NOMBRE DE CANDIDATS

 http://www.fr.alakhbar.info/index.php?rex_resize=444w__bacc_2013.jpg

Pour le ministère de l’Education et son département chargé du secondaire « toutes les conditions sont réunies pour le succès de cette session ». La plupart des parents d’élèves présents ne sont pas de cet avis. Pour certains d’entre eux les conditions d’examen laissent à désirer. Les rumeurs de fuite des épreuves sontpersistantes. On accuse des professeurs et même des agents du ministère d’être derrière le trafic et la fuite des sujets d’examen. Dans ces conditions aucun candidat, fut-il le meilleur, ne peut être sûr de son résultat. D’autres parents d’élèvesaffichent plutôt une certaine sérénité. Ils espèrent, nous confient-ils, que les choses se déroulent normalement et que leurs fils, qui les ont «esquintés» durant toute une année scolaire, ou plus exactement durant toute une scolarité, sortent vainqueurs de cette épreuve.

 

Malheureusement les examens dans notre pays, particulièrement le bac, connaissent, surtoutces deux dernières décennies, un sabotage systématique. Les élèves les plus doués comptent souvent beaucoup plus sur le vol ou l’achat des sujets ou parfoisles deux pour réussir leur examen.Dans cette pratique, peu orthodoxe, leurs parents jouent parfois le rôle de complices.

 

Nous nous sommes rendus aux deux lycées de garçons 1et 2. Les présidents de ces deux centres nous ont bien reçus et nous ont accompagnés à l’intérieur deplusieurssalles d’examen. Là les candidats, que nous avons interrogés, nous ont exprimé leur satisfaction des conditions d’examen. Peut-être étaient-ils gênés par la présence des directeurs de centres ? Nous préférons les croire pour leur espérer bonne chance.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge