Bac 2018, tacle du chef du centre du lycée 1 de Sélibaby aux surveillants et graves révélations de triche

La triche est un  moyen de réussite aux examens nationaux  Bien que cela constitue une fraude et même sanctionnée par le règlement, les élèves, ne s’empêchent pas d’utiliser tout ce qui  permettrait d’avoir de bonnes réponses.  Cela ne passe pas souvent inaperçu. Car certains surveillants, très vigilants, arrivent  à éviter les formes de tricheries et même traquer les récalcitrants. Toutefois, la tache devient compliquée ou plus  difficile  si ce sont  les  premiers responsables des centres d’examen   qui  orchestre la tricherie pour tel ou tel candidat.  Le cas qui s’est produit en ce 20juin 2018 au lycée 1 de Sélibaby en dit long.

Au niveau de ce  centre   qui accueille un peu moins de 550 candidats ,il s’est produit  un fait   qui s’inscrit en faux contre tout esprit  d’équité et de transparence  et contre les recommandations des responsables du secteur de l’éducation nationale  qui avaient convoqués les présidents des centre  d’examens à l’école normale d’instituteurs de Nouakchott. En effet   le candidat portant le  numéro 37633  a été pris en flagrant défi  en train de tricher  par un l’un des surveillants  de sa salle. Comme les sanctions ne  tombent  jamais contre  les  tricheurs. Il a été  autorisé  par le chef du centre à qui son cas a été posé. Il a été  placé  dans une  salle  aménagée pour les besoins de secrétariat pour  continuer  son épreuve de PC. Surpris  de trouver ce dernier   en train de traiter son épreuve comme si rien  n’était, le surveillant  qui l’a pris la main dans le sac informe  les autres surveillants.  Après avoir  cherché  d’explications, ils  ont  condamné l’acte qu’ils  qualifient  d’irresponsable, les exposant aux dangers et à des critiques. Ils s’insurgent contre sa décision et menacent  de saboter le reste  des épreuves du Bac. Pointant du doigt le laxisme, lé manque de sérieux et l’absence  d’équité entre les candidats, les profs sont restés  solidaires et   ont exprimé leur regret de voir  celui  qui avait dit non à la clémence  pour les candidats lors de la réunion préparatoire cautionner la fraude à ciel ouvert. Faute de pouvoir  convaincre sur le pourquoi  de  sa décision, le chef du centre du lycée 1 de Sélibaby  a  reconnu  son erreur et a présenté  des excuses aux surveillants qui ont  continué à déplorer  l’absence d’égalité de chance  les excuses présentées au  cours d’une réunion organisée avant le déroulement des épreuves de l’après midi de ce mercredi 20 Juin par le président du centre n’ont pas suffit ;Les profs exigent le retrait de la copie du candidat fraudeur . Des  graves  révélations de tricherie faisant  état d’existence   de candidats qui étaient  absents le  premier  du Bac  qui ont eu de  faveurs de faire les épreuves déjà passées.  Ces révélations  ont  cependant été  démenties par les concernés sans toutefois convaincre

Si ailleurs  on menace de saboter la surveillance du BAC à cause de la collation au  centre du lycée 1 de Sélibaby, le manque du sérieux, d’équité et d’égalité de chance  sont pointés  du doigt.

En  un mot   c’est la grogne des surveillants à Sélibaby

Amadou Bocar Ba

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *