Baisse des dépenses du programme Emel

Selon des données gouvernementales relatives à l’exécution du budget 2015, la dépense sur le programme d’urgence communément appelé Emel a baissé comparativement avec certains secteurs et projets du gouvernement. Selon ces données qui citent des sources de la direction générale du trésor public, le montant alloué au programme d’urgence dans le budget de 2015 est de 34.300.000.000 UM dont seulement 18.977.932.0 qui ne représentent que 55,33% ont été dépensés jusqu’à aujourd’hui. Cette baisse de la dépense sur le plan Emel coïncide avec la fermeture de plusieurs boutiques de ce programme dans certaines villes de l’intérieur du pays. Depuis sa création, le programme Emel a été à l’origine d’une grande polémique entre ses partisans et ses détracteurs. Sa gestion à travers la société nationale d’import export (SONIMEX) est l’objet de beaucoup de réserves. D’abord, par rapport au choix du personnel du programme qui souffrirait de clientélisme, népotisme et trafic d’influence au point que des centaines d’employés sont entre le fictif et l’inopérant. Des centaines de millions allant ainsi à vau-l’eau en salaires et indemnités indus à des employés qui «soutiennent » leurs dos sur des personnalités puissantes du pouvoir. Ensuite, par le favoritisme que les premiers responsables du programme font dans l’adjudication des marchés de prestation de service : Transport et location de boutiques et de magasins. C’est là aussi un trou noir qui engloutit des sommes considérables sans justificatifs valables autres que l’allégeance ou le trafic d’influence. Enfin par l’inutilité des membres d’un comité de suivi (gracieusement rétribué) et la pléthore de superviseurs, d’inspecteurs et autres responsables intermédiaires et employés dont la moitié suffirait à faire convenablement le travail de tout le programme.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge