Ballon d’or : Qui sera le troisième homme ?


Parmi les 23 finalistes du Ballon d’or, dont la liste a été donnée aujourd’hui, ils sont plusieurs à pouvoir prétendre figurer dans le dernier trio qui se disputera le trophée. Sauf surprise, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo prendront deux des trois tickets. Pour le dernier, une lutte entre cinq joueurs se dessine. D’Andres Iniesta à Andrea Pirlo, chacun a des arguments à faire valoir.

 

ANDRES INIESTA (Espagne/FC Barcelone)
Palmarès 2012 : Vainqueur, meilleur joueur du tournoi et meilleur joueur de la finale de l’Euro, Vainqueur de la Copa del Rey, Meilleur joueur d’Europe de l’UEFA

Si les journalistes étaient les seuls votants, comme c’était le cas avant 2010, Andres Iniesta serait favori pour remporter le Ballon d’or. Il a d’ailleurs été élu meilleur joueur en Europe de l’UEFA 2011/2012 par un jury de 53 journalistes, devant Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Vainqueur de la Copa del Rey, le milieu offensif du Barça a été l’un des principaux artisans du sacre de l’Espagne à l’Euro 2012. Il a d’ailleurs été désigné meilleur joueur du tournoi et meilleur joueur de la finale remportée face à l’Italie (4-0), deux ans après avoir inscrit le but de la victoire espagnole face au Pays-Bas à la Coupe du monde 2010 (1-0 a.p.). Il a également fait tomber un record en club en demeurant invaincu durant 56 matches consécutifs en championnat. Une performance qui traduit en partie son influence énorme sur le jeu du Barça, comme sur celui de l’équipe d’Espagne, où sa justesse technique, sa capacité d’accélération et sa qualité dans la dernière passe sont essentielles.

RADAMEL FALCAO (Colombie/Atletico Madrid)
Palmarès 2012 : Vainqueur et meilleur buteur de la Ligue Europa, Vainqueur et meilleur joueur de la Supercoupe de l’UEFA

Radamel Falcao a confirmé qu’il était l’un des meilleurs avant-centres du monde, peut-être le meilleur à l’heure actuelle. Déjà vainqueur et meilleur buteur de la Ligue Europa l’an passé avec Porto, le Colombien a récidivé cette année avec l’Atletico Madrid, devenant le premier joueur à remporter deux titres de meilleurs buteurs consécutifs dans cette épreuve. Falcao a su briller dans les grands rendez-vous, à l’image de son doublé en finale de la Ligue Europa face à l’Athletic Bilbao (3-0), et surtout de son triplé, en l’espace d’une mi-temps, lors de la Supercoupe de l’UEFA remportée face à Chelsea (4-1). Troisième meilleur buteur de Liga pour sa première saison chez les Colchoneros (24 buts), « el Tigre » est le seul à suivre le rythme imposé par Lionel Messi et Cristiano Ronaldo dans la course au Pichichi cette année. Et son automne risque de marquer les esprits : buteur à chacune de ses onze dernières sorties, clubs et sélections confondues, Falcao affiche le meilleur ratio d’Europe en club en 2012/2013 avec un but toutes les 55 minutes.

XAVI HERNANDEZ (ESP/FC Barcelone)
Palmarès 2012 : Vainqueur de l’Euro, Vainqueur de la Copa del Rey

Xavi, c’est la définition même de la régularité, dans le jeu comme dans la performance. Classé troisième au Ballon d’or lors des trois dernières années, le métronome du Barça et de l’équipe d’Espagne a encore réalisé une saison remarquable. Sa finale de l’Euro 2012 a été son principal chef d’oeuvre. Si Iniesta a été élu meilleur joueur de ce match, son coéquipier blaugrana a joué un rôle clé dans la victoire face à l’Italie (4-0) avec deux passes décisives. Il est l’un des sept joueurs à avoir participé aux trois finales victorieuses de la Roja avec l’Euro 2008, la Coupe du monde 2010 et l’Euro 2012, un triplé inédit dans l’histoire du football. Début septembre, il a également reçu une récompense de prestige, le Prix Prince des Asturies, avec son coéquipier de la sélection Iker Casillas. Auteur d’un bon début de saison avec le Barça version Vilanova, Xavi reste invariablement le joueur qui touche le plus de ballons dans un match et l’un de ceux qui en perd le moins. Sa longévité et sa constance sur la durée sont rares à ce niveau. Surtout pour un milieu.

IKER CASILLAS (ESP/Real Madrid)
Palmarès 2012 : Vainqueur et meilleur gardien de l’Euro, Champion d’Espagne, Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne

Iker Casillas peut-il être le premier gardien à soulever le trophée depuis Lev Yachine en 1963 ? Compte tenu de la concurrence, ça s’annonce compliqué, mais le portier du Real Madrid a des arguments à faire valoir pour être dans les trois finalistes. Avec le club merengue, il a été un acteur majeur de la reconquête du titre de champion d’Espagne aux dépens du FC Barcelone. « San Iker » aurait pu être le héros de la demi-finale de Ligue des Champions face au Bayern Munich avec deux arrêts durant la séance de tirs au but, mais le club espagnol a finalement dû s’incliner devant le club bavarois à une marche d’une finale à domicile. Il a aussi été déterminant sur le sacre de la Roja à l’Euro 2012, dont il a été désigné meilleur gardien. Casillas, qui a battu cette année le record du nombre de victoires détenus jusque-là par Lilian Thuram (94), a notamment été décisif lors du dernier match de poules remporté sur le fil face à la Croatie (1-0). Distingué à l’instar de Xavi par le Prix Prince des Asturies, le gardien espagnol est aussi devenu le premier capitane à soulever trois trophées internationaux de suite dans l’histoire du football.

ANDREA PIRLO (ITA/Juventus Turin)
Palmarès 2012 : Champion d’Italie, Meilleur joueur de Serie A, Vainqueur de la Supercoupe d’Italie

A 33 ans, Andrea Pirlo a rappelé qu’il était encore l’un des tous meilleurs milieux de terrain du monde. D’abord avec la Juventus, qu’il a conduit à son premier titre de championne d’Italie depuis 2003. Pirlo a d’ailleurs été élu meilleur joueur de Serie A la saison passée avec notamment 13 passes décisives à la clé. Derrière, il a su confirmer son retour au premier plan lors de l’Euro 2012 en guidant la Squadra Azzurra jusqu’en finale. Au passage, il s’est offert l’un des gestes les plus marquants du tournoi avec une panenka lors de la séance de tirs au but face à l’Angleterre, en quart de finale. Déjà auteur de quatre passes décisives depuis le début des qualifications pour le Mondial 2014, Pirlo reste l’incontestable leader technique de l’Italie et de la Juventus, deux équipes qu’il a su faire jouer avec cette classe naturelle qui le distingue des autres joueurs. Et avec lesquelles il a obtenu des résultats à la hauteur de son talent.

LES OUTSIDERS

Ils sont nombreux eux aussi. A commencer par Didier Drogba, décisif dans les victoires de Chelsea en Ligue des champions et en FA Cup, mais dont le départ en Chine semble un handicap dans la course au Ballon d’or. Il ne faut pas oublier Sergio Ramos, sacré champion d’Espagne avec le Real et champion d’Europe avec la Roja, et considéré comme le meilleur défenseur du monde. A l’instar d’Andrea Pirlo, Gianluigi Buffon a lui aussi pesé de tout son poids dans les succès de la Juventus et le parcours de l’Italie à l’Euro. Robin van Persie, malheureux avec les Pays-Bas, a en revanche fait feu de tout bois en club, que ce soit avec Arsenal ou à Manchester United.

Source:Eurosport

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge