Bangladesh: un dirigeant islamiste pendu pour des crimes de guerre

Mohammad KamaruzzamanAu Bangladesh, une figure importante de la mouvance islamiste du Jamaat-e-Islami vient d’être exécutée : Mohammad Kamaruzzaman, le numéro trois de cette organisation, avait été condamné en 2013 pour cinq crimes, dont le génocide et le crime contre l’humanité. Il avait supervisé le massacre de 120 civils lors de la guerre d’indépendance du Bangladesh en 1971.

Dès l’annonce de l’exécution de Mohammad Kamaruzzaman, des milliers de Bangladais sont sortis sur l’emblématique place Shahbag, en plein centre de Dacca, pour célébrer la mort de ce criminel de guerre.

Le tribunal spécial l’a reconnu coupable d’avoir supervisé l’un des épisodes les plus sanglants de cette guerre d’indépendance, pendant lequel au mois 120 fermiers ont été massacrés et leurs femmes violées. Après ce crime, ce lieu a lugubrement été nommé le village des veuves. Trois de ces survivantes ont témoigné contre ce cadre du Jamaat-e-Islami, un mouvement islamiste qui a épaulé les forces pakistanaises opposées à cette indépendance en 1971.

C’est le deuxième criminel de guerre de l’époque à être exécuté en 18 mois et trois autres sont en ce moment dans les couloirs de la mort.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge