Barça-PSG : La presse catalane a vu “une Ferrari face à un véhicule utilitaire”

1462144-31239904-1600-900LIGUE DES CHAMPIONS – Les médias catalans sont dithyrambiques avec le Barça après la victoire des hommes de Luis Enrique face au PSG mardi au Camp Nou (2-0), en quart de finale retour de la Ligue des champions. Et ils n’épargnent pas le club de la capitale.

Le PSG en prend pour son grade dans la presse catalane mercredi, au lendemain de la défaite des hommes de Laurent Blanc face au Barça au Camp Nou (2-0) , synonyme d’élimination en quart de finale de la Ligue des champions. Le quotidien Sport est probablement le plus sévère avec le club de la capitale. Dans son éditorial, Josep Maria Casanovas n’y va pas de main morte avec une comparaison terrible pour le PSG :

 » C’est comme si on avait mis une Ferrari face à un véhicule utilitaire dans une course. »

Il ne s’arrête pas là. « La différence a été étourdissante sur la double confrontation, à l’image du tableau d’affichage : 5-1. Les Français ont fait une pauvre impression, ce qui démontre que l’argent ne suffit pas pour faire une grande équipe. » La suite ? Un festival. Toutes les stars du PSG y passent :

 » David Luiz a été une passoire. Ibrahimovic vit de ses rentes et joue comme un vétéran. Cavani n’a pas été à la hauteur. Pastore n’a rien fait de bien. »

Plus globalement, c’est la stratégie du club qui est mise en cause par Casanovas. « Paris a besoin d’un changement de cap et d’un nombre important de recrues s’il veut vraiment aspirer à gagner un jour la Ligue des champions. » A l’inverse, le Barça est encensé à l’image d’Andres Iniesta, « sorti par la grande porte après une œuvre d’art » en première période.

Un Barça de Playstation

El Mundo Deportivo est à peine moins sévère avec les Parisiens. S’il n’emploie pas des mots aussi durs que Sport, l’autre quotidien sportif catalan publie cependant une caricature très peu avantageuse pour le PSG. Avec d’un coté un Ibrahimovic perdu, les mains sur les hanches, et de l’autre un Neymar hilare, avec une manette de Playstation entre les mains. Et en légende : « Le PSG n’a rien pu faire contre un Barça de Playstation.« 

Une façon d’appuyer par l’image le « récital du Barça » relaté par El Mundo Deportivo. Le média catalan rend lui aussi un bel hommage à Iniesta, « qui a de nouveau fait lever le Camp Nou« . « Comme à ses grandes heures, il a inventé un slalom magique avant d’offrir le premier but à Neymar« , écrit El Mundo Deportivo, avant de souligner que le Barça « a été moins dépendant de Messi que d’habitude« , même si l’Argentin a été « une clé dans la création.« 

Voir le Barça passer cinq buts en deux matches au PSG sans que Messi ne fasse trembler les filets en dit long sur la performance de l’équipe de Luis Enrique. Et sur celle des hommes de Laurent Blanc.

Source: Eurosport

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge