Battue par un mari sous l’emprise de stupéfiants, une épouse violentée raconte son calvaire

Femmes battues,Elle sauve sa peau en retournant à la maison familiale située dans le quartier Hlm Route de Dakar à Thiès, une localité secouée par une affaire de violence faite aux femmes, laquelle risque de faire sortir de leurs gonds les organisations de défense de la cause des femmes. F.N.M.

selon ses initiales, a encore une fois été battue par son mari, D. Doumbia. Le couple qui cumule 15 ans de vie commune habite le quartier Lazaret à Thiès où les faits se sont produits hier, lorsque le mari, un tailleur, a levé la main sur son épouse âgée de 27 ans. A en croire le voisinage, monsieur est coutumier des faits, il lui arrive très souvent de battre sa femme. Parce qu’il serait souvent sous l’emprise de stupéfiants : «il fume des joints, même dans la chambre.

Un jour, il l’a menacée avec un sabre, je n’ai dû mon salut qu’à des voisins qui m’ont secourue », se rappelle la femme battue, une mère de trois enfants qui s’est confiée à Thiesvision.com. Habituée à ces maltraitances récurrentes, à subir les foudres d’un mari violent. Mais cette fois-ci, monsieur est allé loin, trop loin après qu’une histoire assez banale a opposé le couple (…). Il n’a pas hésité à lever la main sur son épouse. En atteste la violence des coups qu’elle a subis (voir photos). Un certificat médical a été établi, et une convocation à laquelle le mari doit déférer.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge