BCM: Déjà quadragénaire


BCM-40em Anniversaire de la BCM

La cérémonie fut commentée en long et en large par la presse écrite dont nombre d’entre elles ont plus accordé leurs plumes au caractère festif et sécuritaire, en référence au parterre de sécurité déployé pour l’occasion. Au contraire ça devait être le moment de jeter un regard critique rétrospectif, faire une analyse sur le présent et proposer un débat résolvant pour les années à venir.

Maître de sa monnaie

Jadis faisant partie de la zone Franc CFA, la Mauritanie a pris son destin en main par son retrait volontaire et l’abandon de cette monnaie dont l’indépendance continue, aujourd’hui encore, de nourrir les discussions dans la classe intellectuelle Ouest africaine dont le précurseur est l’économiste ivoirien, Nicolas Agbohou (Le Franc Cfa et l’Euro contre l’Afrique – édit. Solidarité Mondiale S.A) .Selon ce même économiste «l’indépendance d’un État passe en première par la création d’une monnaie indépendante placée sous son autorité».

La BCM a ainsi vu le jour en 1973 par l’adoption de la Loi N° 73-118 du 30 mai 1973, qui pose ses premières pierres, modifiée par les lois 74-118 du 8 juin 1974 et 75-332 du 26 décembre 1975.

Une telle décision économique n’aurait vu le jour sans les efforts conjugués de plusieurs intervenants. Outre la détermination des autorités Mauritaniennes de l’époque, le soutien extérieur de taille fut celui de la Libye de Mouammar Khadafi. L’ex Guide de la révolution se démarque, vue le contexte géopolitique, et a mis à la disposition de la BCM 70 000 000 Millions de Dollar US pour assurer ses fonds de stabilité. La Mauritanie devient maître incontesté de sa monnaie. Depuis ce jour ; dix-huit gouverneurs se sont relayés à la tête de l’institution, inclus le gouverneur actuelle.

Les objets du débat

Durant ces quatre décennies l’institution régulatrice de notre monnaie a connu des périodes sombres et des périodes éclairées. Sans remuer le passé au risque d’être long, quelques circonstances récentes, produites dans l’année encours permettent d’appuyer cette thèse et poser le débat.

Le premier se rapporte à l’affaire communément baptisée ‘’Affaire Bouhamatou – Aziz’’, respectivement le Chef de l’Etat et un richissime homme d’affaire mauritanien président du Groupe BSA. Ce qui semblait à l’origine être un rappelle à l’ordre par la DGI (Direction Générale des Impôts) au Groupe BSA pour le non versement des impôts, étalé sur plusieurs exercices comptables, chiffrés à plus 3 Milliards d’Ouguiyas s’est vu viré à un conflit financier entre la BCM et le GBM (Générale Banque de Mauritanie), une banque du même Groupe.

Le second, quant à lui, nous renvoie la question de la dévalorisation de l’Ouguiya face à l’Euro dans le marché de change. Une fois encore, nombreux étaient des articles qui incriminaient la BCM de jouer un rôle dans cette hausse. La plupart de ces articles expliquaient la cause de cette dernière par les émissions de bons de trésor entreprises par la BCM sans faire une prise en compte d’autres paramètres influant sur le taux de change dont la plus évidente à cerner est la balance commerciale. En effet, la balance commerciale nationale arrêtée au quatrième trimestre de 2012 fait état d’un déficit de 39 724 Millions d’Ouguiyas et soit une moyenne annuelle de 25 986 Millions (source : Office Nationale de la Statistique – ONS).

Séparément, chacun de ces deux points soulève un étonnement susceptible d’être l’objet d’un débat : l’un sur l’indépendance de la de la BCM et l’autre sur les outils tantôt politico-économiques, tantôt monétaires qui doivent être mis en œuvre afin de soutenir l’exportation quitte à inverser la balance.

 Décidément ; en marge de ce quarantenaire la BCM est plus que jamais tenue de soigner son image. C’est la raison pour laquelle nous avons été témoin, il y a peu, d’une communication publique de ses profits et sa décentralisation par l’inauguration d’une filiale de BCM à Zouérate.

Source : Doucouré

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge