Billet du jour : Des armes contre les dockers

C’est le comble de la frayeur ! Les manifestations des dockers qui ont émaillé hier les points névralgiques des marchés de la polyclinique ont failli Contribution1dégénérer. Des commerçants ont brandi des armes pour dissuader les ouvriers à cesser leurs mouvements.

Loin d’intimider ces hommes en colère, cela n’a fait que renforcer leur détermination à aller vers le danger. Au cours de cette escalade, un jeune qui tirait en l’air a été battu atrocement par les dockers excités qui ont réussi à lui retirer son arme et l’envoyer aux charbons. Il sera arraché des bras de ces révoltés par la police.

C’est un précédant dangereux qui ouvre la voie à une pratique interdite par la loi. L’usage d’armes dans des conditions comme celles qui viennent d’être évoquées est proscrit et constitue une menace à la vie humaine.

Les auteurs de tels actes encourent de lourdes peines. L’autorisation du port d’armes est réglementée par la loi. Les autorités habilitées à délivrer ce document doivent se conformer à ce que la législation a défini en la matière. Or, il y a des personnes notamment les commerçants qui disposent d’armes dont ils font souvent usage sans qu’ils n’aient été autorisés à en porter.

C’est très souvent dans des cas de braquages des magasins s que les armes sont brandies pour repousser les malfaiteurs. Mais le comble serait d’utiliser à la moindre situation de panique des armes contre des manifestants. Il y a lieu d’appliquer la loi contre ces porteurs d’armes qui sèment la zizanie et allument la flamme de la guerre civile dans le pays par leurs comportements irréfléchis. Ces gens qui se croient tout est permis même tuer de paisibles manifestants !

Amadou Diaara

Source : Le Rénovateur Quotidien

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge