Biram le bébé aux dents de loup se jette (encore) sur ce qu’il croit être la dépouille de Messaoud !

Ira-Biram-epouse 28-01-2014

Dans un torchon intitulé « les erreurs de Messaoud où sont-elles ? », Birama Ould Dah envoie encore ses pitbulls s’attaquer lâchement au grand Messaoud Ould Boulkheir. Ce n’est pas sa première fois et ce ne sera pas sa dernière tant qu’il continuera à exploiter honteusement la souffrance des pauvres hratines.

Après d’autres attaques contre Messaoud, j’avais publié un article sur le site Kassataya qui l’avait retiré suite à des pressions avant de le remettre après mes vives protestations.

Souvenez-vous aussi de l’article du frère Omar Ould Bilal sur Cridem est d‘autres sites. Après sa publication des personnalités ont tenté une médiation à la demande de Birama mais ce dernier ne peut pas s’empêcher d’en vouloir à Messaoud pour des raisons que j’ignore si ce n’est ce qui motive les « hassades » (envieux).

Vacciné à vie contre le poison de la hchouma (la honte), du mensonge, de la manipulation et de l’hypocrisie, Birama va jusqu’à dénier à Messaoud le mérite d’une longue lutte désintéressée au service des masses hratines. Messaoud Ould Boulkheir, contrairement à Birama Ould Dah n’a pas épousé la cause des hratines pour faire carrière.

Contrairement à Birama Ould Abeid, Messaoud Ould Boulkheir n’a pas fait de la sueur des hratines un fonds de commerce au service de ses ambitions personnelles. Comme l’avait souligné Omar Ould Bilal dans son article, si Birama Ould Dah ose l’ouvrir grande aujourd’hui c’est parce que Messaoud Ould Boulkheir a mené ce combat comme il faut. Et Birama Ould Dah oublie un peu vite à qui il doit sa sortie de prison (oui, oui).

N’en, déplaise à Birama et à ses porteurs de gourdins, Messaoud Ould Boulkheir a porté haut les couleurs du mouvement El Hor jusqu’à ce que la fierté hratine soit une réalité. C’est grâce à lui que les hratines marchent la tête haute en Mauritanie. Il leur a permis de passer du statut d’esclaves à celui de composante importante de la population mauritanienne qui peut occuper toutes les positions dans ce pays y compris la présidence de la république si elle (la composante hratine) était débarrassée d’opportunistes comme Birama Ould Dah.

L’autre accusation farfelue défendue par Birama consiste à dire que Messaoud s’est « vendu » aux arabes et défend l’arabité des hratines. Oui les hratines sont noirs par leur peau, mais Birama ose-t-il nier que les hratines sont culturellement arabes et que leur langue est l’arabe ? Qu’est-ce que Messaoud y peut si, par le fait même de l’esclavage les hratines utilisent la même langue que leurs anciens maitres ? Si Birama veut vraiment couper ce cordon, il n’a qu’à nous proposer une nouvelle langue et une nouvelle culture. Ce n’est que de la pure démagogie.

L’autre fausse accusation que Birama et ses amis font contre Messaoud consiste à dire qu’il n’a rien fait pour les hratines ! Heureusement que l’ingratitude ne remplit pas les ventres sinon Birama et ses amis n’allaient plus connaitre la faim jusqu’à la mort !

Qui a poussé pour l’entrée de cadres hratines dans la haute administration ? A la HAPA ? A la CENI ? Dans les commissions sectorielles des marchés ? Dans les directions ? Dans les conseils municipaux ? A la députation ? Dans les ambassades ? Qui a pris son bâton de pèlerin toute sa vie pour inciter les hratines à couper le cordon avec leurs anciens maitres et à s’émanciper ?

Messaoud Ould Boulkheir, contrairement à Birama Ould Dah, n’est pas arrivé ici suite à un refus de poste par Zeine Ould Zeidane ! Messaoud Ould Boulkheir combattait le criminel Ould Taya contre le racisme et l’esclavage au moment même où un certain Birama Ould Dah Ould Abeid soutenait le criminel qu’il décrivait comme le père de la démocratie mauritanienne et ce jusqu’à sa chute en 2005 !

Je suis étonné que personne ne rappelle son passé à Birama comme s’il venait de naître ! Messaoud a raison de dire stop aux tentatives de récupération de Birama et la manipulation qu’il tente avec les « Kwars » comme vous dites. Mais si les « Kwars » doivent marcher sur Inal, Jreida, Sori Mallé, ils ne devraient certainement pas le faire avec Birama Ould Dah qui a soutenu l’auteur des crimes de Inal, Jreida, Sori Mallé jusqu’à sa chute !!!

Quelle incohérence ! Et c’est la raison pour laquelle Birama ne sera jamais Mandela, parce que Mandela n’a jamais collaboré avec le régime d’apartheid contrairement à Birama.

Pour finir, je dis au jeune loup aux dents longues qu’il ne peut pas enterrer Messaoud Ould Boulkheir comme ça. Messaoud est en mission au service de sa communauté, les pauvres hratines exclus. Il ne se sert pas de leur cause, de leur sang et de leur sueur comme un vulgaire opportuniste mégalomane. Tout ce boucan pour aboutir à quoi ? Une candidature à la présidence de la république après avoir déversé son venin sur ceux qui ont participé aux élections législatives et municipales ?

Mohamed Ould Boilil

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge