Boidiel pense déjà aux présidentielles

Wiam-bodielLe parti El Wiam, Parti  de l’Entente Démocratique et Sociale (opposition modérée) victorieux dans plusieurs circonscriptions, devrait présenter un candidat aux prochaines élections présidentielles.

C’est ce qui ressort d’une déclaration de son président Monsieur Boidiel Ould Houmoid. Selon lui ce candidat pourrait être lui ou baba Ould Sidi ou Louleid Ould Weddad. Sur un autre plan, un haut responsable de ce parti a déclaré auparavant que son parti  a remporté six (6) sièges de députes et reste  en ballotage dans trois circonscriptions, à l’issue du premier tour des élections législatives et municipales du samedi 23 novembre 2013. Le Secrétaire Général d’El Wiam, Idoumou Ould Abdy a en outre noté qu’au niveau des locales, son parti a remporté neuf (9) communes au premier tour. Toutefois, 6 jours après le double scrutin du samedi 23 novembre, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) n’a toujours pas proclamé les résultats officiels provisoires,  expliquant  ce retard « par la complexité du scrutin et l’immensité du territoire national ». Dans le même entretien, le Secrétaire Général d’El Wiam dénonce les conditions d’organisation des élections en amont, notamment  « dans l’exécution du Recensement Administratif à Vocation Electorale (RAVEL-conduite de juillet à octobre 2013) la variable résidence n’a pas été respectée. Conséquence de ce non respect : on s’est retrouvé devant une importation massive d’électeurs de certaines circonscriptions vers d’autres perturbant la configuration normale des communes et du vote lui-même ». Il note également « une violation des règles de la campagne électorale à travers l’usage par certains partis de la majorité de l’image du président de la République, une implication directe des membres du gouvernement et des institutions de l’Etat  pour influer sur le choix des citoyens et la non délivrance des procès verbaux des opérations de vote aux représentants des partis de l’opposition. Une soixantaine de partis politiques ont participé à ces élections législatives et municipales boycottées par 10 partis de l’opposition radicale et 3 autres formations non affiliées à ce collectif.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge