Boydiel Ould Houmeid : Pourquoi souffle-t-il le chaud et le froid ?


Ould Abdel Aziz et Ould Houmeid ne sont pas du tout à couteaux tirés. Mais ce n’est pas non plus de la grande complicité entre les deux hommes politiques. L’un et l’autre n’ont rien de commun à part l’accord du dialogue national signé en octobre dernier entre la majorité politique et certains partis de l’opposition dite modérée.

Bodiel ould Hemoid

A en croire Boidiel, il tient fermement à l’application stricto sensu des points convenus dans cet accord. Un souci qui le pousse a soufflé le chaud et le froid sur le président des «pauvres» pour respecter la mise en œuvre de cette feuille de route.

Le leader du parti d’El Wiam démocratique et social Boydiel Ould Houmeid, souffle le chaud et le froid sur le président des «pauvres» et ses émissaires ministres depuis un certain temps. Son parti politique n’a rien à voir avec le pouvoir en place, mais si, sauf l’accord signé au sortir du dernier dialogue politique.

En témoigne la déclaration du tout premier président en exercice de la CAP (Convergence pour une Alternance Pacifique) : «Nous sommes totalement différents avec le pouvoir en place. Nous n’avons rien à voir avec eux à part l’accord du dernier dialogue politique. Mais nous sommes et restons un parti de l’opposition ». Pire, Boydiel Ould Houmeid a dit à qui veut l’entendre que le président Mohamed Ould Abdel Aziz n’a pas du tout un programme qui puisse faire avancer la Mauritanie et les Mauritaniens.

Mais l’initiateur du «Mouvement de la Rectification» du 06 août 2008 n’est pas de cet avis. La preuve, il a mis à profit son grand oral d’Atar pour avancer des chiffres macroéconomiques pour justifier sa gouvernance : «Les recettes fiscales en 2010 sont de 37 milliards d’Ouguiyas, en 2011 : 58milliards d’Ouguiyas, les 6 premiers mois de 2012 : 95 milliards d’Ouguiyas».

«Nous ne demandons que le respect de l’accord du dialogue»

Selon les dires du président Boydiel, les responsables de la CPM et ceux des partis dialoguistes de l’opposition sont en train d’appliquer l’accord dudit dialogue. Mais il a tout de même reconnu que la «campagne déguisée» des ministres est contraire à l’esprit de l’accord. Pour cause, il n’a pas manqué de fustiger à la place publique du moins dans la presse privée les visites effectuées par des membres du gouvernement à l’intérieur du pays : «Nous allons continuer à dénoncer la campagne politique déguisée que les ministres sont en de train faire à l’intérieur du pays avec les moyens de l’Etat : les véhicules et les chauffeurs.

Ces pratiques sont contraires à l’esprit de l’accord du dialogue signé par les partis de la majorité et ceux de l’opposition. Il s’agit donc pour nous de respecter les termes de l’accord du dialogue et les institutions de la République. Autant vous dire que nous demandons que le respect de l’accord du dialogue»

Camara Mamady

Source: Le Rénovateur Quotidien


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge