Brakna: Trois policiers blessés par des recrues dans l’enceinte du commissariat de police d’Aleg

Cinq recrues en service au bataillon blindé d’Aleg ont effectué une descente musclée ,samedi 27 avril, vers 2 heures 30, dans les locaux du Armee_rimcommissariat de police d’Aleg pour prendre revanche à leur camarade, qui selon nos sources a été molesté par une patrouille de la police dans la nuit du dimanche dernier, au environ du centre commercial de la ville.

Cette descente s’est soldée par trois blessés graves dans les rangs des policiers dont le chef de poste qui avait « giflé » le soldat avant que ses collègues ne s’en prennent à lui, ajoutent nos sources depuis la capitale du Brakna, au sud du pays.

Selon les sources de Tawary, tout a commencé quand les policiers ont demandé aux recrues qu’ils ont rencontré près du marché de présenter leurs cartes professionnelles. L’un des jeunes soldats répond : »nous n’avons n’ont pas encore obtenu nos cartes »; ce que les policiers n’ont pas pris en considération. Alors, l’un des policiers lui offre une paire de gifles, apprend-on d’une sources digne de foi.

Peu après cet incident, les autorités sécuritaires et administratives de la Wilaya se sont rendues sur les lieux,où, elles ont tenu une réunion pour constater les dégâts humains et évaluer cette situation, précisent les mêmes sources.

Et selon les dernières informations qui nous sont parvenues , ce soir d’Aleg, deux parmi les soldats qui ont participé à cette rude bataille ont été mis aux arrêts.

Tawary

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind