BREVES

REVUE
Mis à l’index et accusé d’acte d’apostat pour avoir détruit des livres de rite malékite, Biram Ould Abeid est en train de voir sa situation évoluer. Depuis le début de semaine, les intervenants à TVM sont de plus en plus nombreux à reconsidérer leurs appréciations, d’aucuns s’employant à reposer le problème, en tentant de retrouver les véritables intentions du personnage Biram.

Hors sujet.

Invité par TVM, lundi dernier dans une émission traitant de la société civile, Me Ould Icheddou aura toutes les peines du monde à recentrer le débat et orienter les interventions vers le sujet du jour. En face, les intervenants n’avaient de la voix que pour deux causes : vilipender Biram, le vouer aux gémonies, et louer ce qu’ils ont appelé  » les efforts de développement et les réalisations du régime « .

Equations.

De sources informées, le pouvoir judiciaire ne serait pas à l’aise dans l’affaire Biram. Et pour cause, les sorties de l’Exécutif qui a d’emblée condamné Biram alors que l’affaire n’avait pas été instruite en justice. Outre cette indisposition, la justice serait confrontée à l’équation qui consiste à qualifier les faits du prévenu.

Fuite.

Moctar Ould Dahi, notre ambassadeur à Rome se trouve depuis quelques jours à Nouakchott où il s’affaire pour la confection de la liste des militants de l’UPR devant participer au débat télévisé prévue ce soir à TVM. De sources informées, son Excellence n’est pas en congé. Il ne dispose aussi pas de permission d’absence… à moins que l’objet de la mission ne suffise pour justifier son séjour à Nouakchott.

Pourcentage.

Qui va enfin nous dire jusqu’à quel niveau le président Ould Abdel Aziz a réalisé ses promesses électorales alors qu’il se trouve à son mi-mandat ? Selon le ministre de l’Intérieur, celles-ci ont été réalisées à 80% ! Pour celui des Transports, c’est 70% alors que le député Ould Maham avait fixé la barre à 70% ! Harmonie, quand tu nous tiens.

Vide.

Le meeting dit du défi de l’UPR, tenu dans la soirée de lundi au stade du Ksar, a remporté un record. Celui d’avoir enregistré le moins de personnes dans l’histoire des regroupements populaires de Nouakchott des dernières années. Moins de 1000 personnes ont effectué le déplacement pour une assemblée qui en attendait des dizaines de milliers !

Contribution.

Le ministère de l’Hydraulique presse deux sociétés industrielles de la place à lui fournir une enveloppe de 8 millions et demi de nos ouguiyas destinés à la préparation de la toute prochaine visite du président de la République dans les Hodhs. L’information a été révélée par le site Esrarim qui a publié à l’occasion la lettre confidentielle que le directeur de l’hydraulique a adressée à propos aux directeurs cibles.

Position.

Des imams de la communauté haratine ont demandé hier à l’ensemble des oulémas du pays de se prononcer clairement et définitivement sur la question de l’esclavage. Ils exigent en la circonstance la publication d’une Fatwa.

Autorisation.

Le Wali de Nouakchott a délivré aux partis de la COD une autorisation de tenir une marche de protestation ce jour mercredi, aux grand dam des organisateurs qui voulaient clôturer leur marche par un sit-in. Liberté de circuler, Oui ; mais liberté de tenir un sit-in Non !

Autorisation (Bis).

La réaction des militants de l’opposition a été très forte quand le Wali a décidé de proscrire leur manifestation à une simple marche. Nombreux sont a lors ceux qui ont décidé de braver l’interdit. Bonjour les dégâts !

Traitement.

La Police a arrêté 18 étudiants après une descente musclée dans la Faculté des Lettres et Sciences Humaines. Selon Elbou Ould Hamma, secrétaire général adjoint de l’UNEM, six étudiantes ont été objet de torture qui ajoute qu’une étudiante, déjà en détention dans les locaux de la DRS, a été objet de torture.

Faut-il dire que pendant la journée d’hier, la police a cerné les trois facultés prenant positions devant les portails pour essayer d’empêcher tout regroupement dans les cours ou les salles, selon des étudiants sur place.

Rassemblé Par Oumar El Moctar.

 

Source:cridem

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind