Burkina Faso : Le pays en ébullition, le Général Kwamé Lougué prend le pouvoir

kwamelougue

Le parlement burkinabè, s’apprêtait à voter le projet de loi constitutionnel, notamment en son article 37 qui limitait le nombre de mandats présidentiels. L’opposition et la société civile s’opposent au vote de cette loi modifiant l’article 37 qui permettrait à Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987 par coup d’Etat, de se représenter. De l’électricité dans l’air. Le Général Kwamé Lougué prend le pouvoir. La loi a été retirée ou tout au moins le vote a été annulé, selon des journalistes sur place à Ouagadougou suivant le déroulement des évènements qui ont déjà fait, selon une source digne de foi, un mort. L’armée de Compaoré aurait tiré sur les manifestants qui ont pris d’assaut le bâtiment de l’assemblée, puis le palais présidentiel. Blaise lui-même aurait quitté le bâtiment. Le Burkina serait en passe de s’acheminer vers une guerre civile par le seul fait du régime de Compaoré qui veut contre vents et marées, rester au pouvoir. Alors que lui et compagnie avaient assassiné en 1987, le président Tomas Sankara, leur compagnon d’arme. Depuis lors, Compaoré est resté l’homme fort de Ouagadougou refusant de quitter le pouvoir. Les élections présidentielles sont prévues en fin 2015. Mais avant cela, son parlement veut lui donner encore la chance de rester à la tête du pays en modifiant l’article 37 de la constitution. Pauvre Afrique! La détermination des manifestants a poussé l’armée à intervenir. Pour éviter le pire, le Général Kwamé Lougué, selon une source en provenance de Ouaga, a annoncé la prise du pouvoir mettant fin au régime de Compaoré sans préciser si ce dernier a été arrêté ou pas.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge