Burundi : Quatre personnes tuées et 25 blessés à Ngozi, fief du Président Nkurunziza

Burundi 2Une série d’attaques à la grenade s’est produite dans la nuit de dimanche à lundi dans le nord du Burundi et à Bujumbura Rechercher Bujumbura faisant quatre morts, apprend- on de sources policières et administratives.
Quatre personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans la nuit de dimanche à lundi dans une nouvelle série d’attaques à la grenade, à une semaine des législatives.
La première attaque est survenue à Ngozi Rechercher Ngozi (nord), province natale et fief du chef de l’Etat Pierre Nkurunziza Rechercher Pierre Nkurunziza où quatre personnes ont péri et 25 blessés par l’explosion d’une grenade dans un débit de boisson local.
A Bujumbura, deux policiers ont également été blessés par une grenade lundi matin lors d’une patrouille dans le quartier contestataire de Musaga, selon un haut gradé de la police.
Les responsables de ces attaques n’ont pas été identifiés.
Selon la gouverneure de Muyinga, Aline Manirabarusha, « les auteurs veulent faire peur à la population pour empêcher les gens d’aller voter ».
Cette nouvelle série d’attaques intervient à une semaine des élections législatives suivie de la présidentielle.
Par ailleurs, L’Union européenne a dénoncé lundi l’impasse politique au Burundi et a menacé de sanctions ciblées les responsables d’actes de violences et de répression ou ceux qui y entraveraient la recherche d’une solution politique.
Le Burundi est plongé dans une grave crise politique depuis l’annonce, le 26 avril, de la candidature du président Nkurunziza à un troisième mandat. Plus de 40 personnes ont été tuées à balles réelles dans des manifestations sévèrement réprimées par la police locale à Bujumbura.

Source: Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge