Burundi: Sept morts dans de violents affrontements à Bujumbura

BujumburaAu moins sept civils ont été tués à Bujumbura, au cours de violents affrontements qui ont opposé dans la nuit de samedi à dimanche les forces de l’ordre aux insurgés armés qui combattent le pouvoir du président Pierre Nkurunziza, selon la police et des témoins.
D’après ces sources, deux civils et trois policiers ont également été blessés.
Selon le porte-parole adjoint de la police, Moïse Nkurunziza, tout a commencé quand la police est allée arrêter un groupe de jeunes qui tenaient une réunion pour préparer une attaque à la grenade, dans un bar de Ngagara, un quartier contestataire du nord de la capitale burundaise.
« Le matin, nous avons trouvé trois cadavres de civils à Ngagara où il y a eu trois blessés, deux civils et un policier,  lors qu’un autre civil a été tué dans le quartier de Kanyosha (sud) et deux autres policiers ont été blessés par l’explosion d’une grenade à Musaga (sud) », a détaillé le porte-parole adjoint de la police.
Mais des organisations non gouvernementales ont mentionné un bilan de sept morts. Dont certains causés par des hommes en uniforme, a précisé le président de la ligue burundaise des droits de l’Homme, Anschaire Nikoyagize, à l’agence de presse allemande DPA.
La répression de six semaines de manifestations populaires, l’écrasement d’une tentative de coup d’Etat militaire et la réélection en juillet de Nkurunziza n’ont pas empêché l’intensification des violences, désormais armées.

Source: Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge