C.O.D dément Aziz : Réponse du berger à la bergère

Dans une conférence de presse animée tard dans la soirée du lundi 6 août, Salah Ould Hanena Mohamedou, au nom de la Coordination de l’opposition démocratique (C.O.D) dont il assure la présidence, s’est attaqué à ce qu’il a qualifié de mensonges proférés par le président de la République à Atar.

Salah Ould Hanena , président de la Coordination de l’opposition démocratique (C.O.D)

Le président du Hatem a laissé entendre que le tableau idyllique dressé par Ould Abdel Aziz dans le cadre de la troisième édition de «Rencontre avec le peuple» n’a pas sa raison d’être tellement que les Mauritaniens font face à une situation politique, économique et sociale inextricable. Selon lui les impôts prélevés auprès de citoyens à hauteur de 54 milliards d’ouguiyas ainsi que le délitement du secteur de la santé constituent à eux seuls un indice probant qui montre que tout va à vau-l’eau dans le pays. Selon Ould Hanena l’utilisation de la manne précitée à des fins personnelles prouve que le pouvoir en place ne soucie guère du bien collectif.
Ould Hanena s’est attaqué au danger que constitue le refus du régime à s’atteler à la réalisation de l’unité nationale. Les victimes attendent toujours d’êtres rétablis dans leurs droits, a-t-il dit en faisant allusion aux victimes de l’esclavage et du passif humanitaire. Le président de la C.O.D s’est insurgé contre ce qu’il a qualifié de dérision avec laquelle Aziz a traité les cas de Lamine Mangane et d’Ould Machdoufi, tous deux tués par les forces de l’ordre.  La mort d’Ould Machdoufi et de Lamine Mangane constituent, selon le président de la C.O.D, la preuve vivante que le régime en place est un régime ultra répressif qui n’hésite à abattre des citoyens mobilisés pour des droits légitimes et apporte un démenti aux propos tenus par le président à Atar, lequel président a laissé entendre que la répression est loin d’être de mise aujourd’hui. Ould Hanena a également  dénoncé l’envoi des troupes mauritaniennes en dehors de leurs frontières  pour prendre part à une guerre anti-terroriste qui n’est pas la leur ainsi que l’implication du régime dans le conflit qui a éclaté entre Maliens dans la partie nord du Mali. Laquelle implication n’a pas manqué d’entraîner une détérioration de relations entre la Mauritanie et le Mali voisin. Pour finir le président du Hatem a  promis que la C.O.D, dans une conférence de presse à venir, va exposer des chiffres plus détaillés pour davantage mettre en exergue les mensonges proférés par le président Aziz lors de sa sortie à Atar. Rappelons que les des partis réunis sous la bannière de la Coordination de l’opposition démocratique ont signé une charte d’honneur, il y a quelques jours de cela, par laquelle ils s’engagent devant ALLAH et le peuple mauritanien à poursuivre leur combat pacifique contre le régime en place jusqu’à la chute de ce dernier.   

Source : Taqadoumy

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind