Cache d’armes à Samanko : Les auteurs auraient été neutralisés

Armee-MalienneDepuis la découverte de la cache d’armes à Samanko, le mardi 03 mars 2015 les commentaires et interrogations vont bon train. Mais la réalité est toute autre.

Après une filature des services de renseignement maliens, une cache d’arme contenant de  l’artillerie lourde, des fusils d’assaut, des grenades offensives et explosives  ainsi que des exemplaires de Coran a été découverte. Ainsi, le mardi 3 mars dans l’après-midi, les éléments du bataillon des parachutistes de Samanko a donné l’assaut dans cette zone, a-t-on appris.  De sources proches du dossier, la trentaine de suspects a été surprise par les éléments des forces  de l’ordre dépêchés sur les lieux. Ils abandonnèrent leur  armurerie estimée à plus de 200 kalachnikovs, des fusils d’assaut de gros calibres (12-7), des grenades offensives, des lance-roquettes. Mais l’opération engagée contre les auteurs de cette forfaiture n’a pas réussi. Car les suspects ont réussi à s’éclipser dans la nature.  D’autres sources concordantes indiquent qu’ils  ont trouvé refuge derrière une colline non loin de la zone de la cache d’armes. Avec toutes ces précisons, il était difficile de croire à une éventuelle fuite des suspects. D’où cette question : comment ces gens ont pu alors échapper à nos forces de défense et de sécurité, surtout des commandos parachutistes censés être doués dans ce genre d’opération ? D’autant plus qu’ils ont été surpris, on ne saurait gober la thèse d’une quelconque fuite.

Serait-on en train de nous faire croire au père Noël ? Partant, nous avons  cherché à comprendre davantage ce scénario. En un premier temps, il se disait que les 30 suspects sont toujours dans la nature et que les recherches sont en cours. Et que même les autorités guinéennes sont sur les nerfs du fait de la défaillance de nos forces de défense et de sécurité à mettre ces gens hors d’état de nuire. Puisqu’aucun de ces arguments ne tenait debout aux yeux de l’opinion publique, nos investigations ont continué. Aux dernières nouvelles, il nous est revenu que  toutes les informations citées ci-dessus ne sont que de la spéculation. La vraie version des faits, nous indique une source sûre, c’est que la trentaine de suspects trouvés sur place a été neutralisée. Et que des patrouilles de grande envergure sont organisées pour sécuriser la zone et ses environs ainsi que la capitale. Pour  éventuellement mettre la main sur de potentiels complices qui auraient infiltré les paisibles citoyens.

Oumar KONATE

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge