Caméra cachée : à propos du nord Mali… l’allié de Paris, le président mauritanien se lâche à propos de la Cédéao…

Transcription de l’échange à propos du nord Mali :

Aziz : « …Avant c’était des dizaines de véhicules

Maintenant c’est des milliers de combattants

C’est un pays occupé par les terroristes

Qui font leur… et s’approvisionnent maintenant sans aucun problème

Maintenant les choses se compliquent et deviennent plus difficiles

Et nous nous reculons effectivement car nous ne pouvons pas nous engager dans cette situation

Au moment où on invitait tous les états à venir, personne ne voulait venir

Au moment où ils étaient à la portée de chaque armée de…

aucune armée de nos pays… personne ne voulait agir

Et ils disaient les va-t-en… (Là Aziz a oublié l’expression il poursuit en hésitant) ils insillés… ils s’insinuaient à chaque fois… »

 
Là le journaliste Rfi vient en aide au sujet du va-t-en où Aziz avait bloqué et le journaliste dit : « les va-t-en-guerre »
 
Aziz reprend l’expression au vol : « les… va-t-en-guerre… c’est tout mais le résultat est sévère… »
 
La journaliste du monde ajoute « il n’y aura jamais aucun mandat de la cédéao… pas une armée… »
 
Aziz dit quelque chose d’inaudible où on perçoit juste « vous pensez que la cédéao… »
La journaliste du monde répond « non… donc vous attendez quoi ? Le non du conseil de sécurité… »
 
Là Aziz reprend, au début c’est inaudible on comprend juste « d’abord, la cédéao vous savez… il n’est pas simple d’aller s’aventurer dans le désert… il faut d’abord des gens qui savent s’orienter dans le désert, des gens qui peuvent supporter et la faim et toutes les misères du désert et je ne crois pas que ( là Aziz se met à rire légèrement en ajoutant ) ce ne sont pas les gens de la savane lol qui vont pouvoir régler ce problème et ça demande aussi un soutien logistique extrêmement important , la logistique est extrêmement importante, ils ont aussi besoin de gens qui connaissent le terrain qui s’adaptent au terrain… qui peuvent rester debout… des semaines… »
 
L’un des journalistes « mais vous faites une description assez inquiétante… »
Aziz : « je fais une description… pour parler de la réalité de la situation c’est tout… »
 
Le reste est inaudible.
 
——

mais finalement quel meilleur cadeau pour Aziz en ce jour de son anniversaire que de mettre en ligne cette vidéo que naïf que nous sommes, pensions délicate. Aziz s’est exprimé en public devant des journalistes étrangers, il espérait bien que ses propos et ses arguments seraient repris par le triumvirat RFI, TV5, le monde, il n’en fut rien ! Ce n’est d’ailleurs pas même une sortie à côté de la plaque pour le soutien de la France car Aziz dit toujours en public que la Mauritanie n’ira pas en guerre avec la cédéao sauf si elle est attaquée.

Voir la VIDEO cliquez ici

Alors comment comprendre que pendant que la France s’active forte du soutien de 14 membres sur 15 du conseil de sécurité pour régler le problème nord malien, comment comprendre qu’Aziz étant contre l’intervention militaire, il ajoute tout de même chez jeuneafrique au sujet de la France : « même si nous partageons la même vision des choses et la même stratégie. » ? Aziz en refusant de se joindre à la cédéao dans cette affaire, partage-t-il les propos de Rice à l’ONU qui dit « It’s crap » ? De toute façon que vaut la parole d’Aziz dans cette affaire car entre être officiellement engagé et juste servir son sol à une base aérienne, il y a de la marge d’où cette phrase Ahmed Ould Daddah « cette guerre qui n’est pas la nôtre et qui, par la force des choses, verra immanquablement l’utilisation de nos aéroports et de nos frontières… »

Voir Jeuneafrique qui vient de publier un article où ils reprennent les propos « d’un officier supérieur français au fait du dossier » disent-ils, et c’est pas triste…

 

Source : CHEZVLANE

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind