Canada: à Fort McMurray, les populations fuient le feu en convoi

Evacuation en convoi d'habitantsLe feu continue à faire rage dans la région de Fort McMurray au Canada, et couvre désormais plus de 100 km2. L’incendie semble moins menaçant pour le centre-ville, et l’aéroport n’est plus en danger. Un convoi routier a été mis en place à l’aube vendredi pour évacuer une partie des réfugiés qui se trouvaient au nord de la ville. Escortés par la police, au moins 4 000 d’entre eux ont pu rejoindre les centres d’hébergement plus au sud.

Les vents qui continuent à souffler et le temps très sec attisent l’immense incendie dont la superficie devrait encore doubler d’ici ce soir. Selon les dirigeants du service des pompiers, le feu pourrait continuer à faire rage pendant encore plusieurs semaines. Plus de 1 200 pompiers tentent de contenir les flammes, appuyés par une centaine d’hélicoptères et une trentaine d’avions bombardiers d’eau.

Le sinistre devrait désormais s’éloigner de Fort McMurray pour se diriger vers des zones forestières non habitées. Toute la journée de vendredi, les sinistrés, qui avaient trouvé refuge temporairement dans le nord de la ville ont roulé en convoi routier vers le sud, pour rejoindre les centres d’hébergement d’urgence. Progressant par groupe de 50 ou 100 véhicules, ils ont lentement traversé les rues de leur ville dévastée, dans une épaisse fumée. Par la fenêtre, plusieurs ont filmé des maisons rasées par les flammes, des voitures calcinées fumant encore, des caravanes réduites en cendres.

Les autorités indiquent que quelques 1 600 constructions, dont des centaines d’habitations, ont certainement été la proie des flammes ; des premières estimations du coût pour les compagnies d’assurance montent à 9 milliards de dollars canadiens (un peu plus de 6 milliards d’euros). Pourtant, les réfugiés font preuve d’une résilience hors pair. Plusieurs parlent déjà de reconstruire une partie de Fort McMurray même si la Première ministre de l’Alberta a prévenu les citoyens que revenir dans la ville prendra du temps.

Fort McMurray est la capitale du secteur canadien de l’extraction des sables bitumineux. Une dizaine de compagnies ont actuellement stoppé leur production, réduisant d’un tiers environ la production canadienne de brut.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge