Carnet du 27 mars 2014

arton7350-77afcDémission.

Le représentant du MNLA en Mauritanie, mouvement rebelle contre les Autorités de Bamako, est entré en dissidence contre son organisation, pour rejoindre l’aile de Ibrahim Ag Hamath Essalah qui est a engagé une fronde contre les orientations du mouvement séparatiste que dirige Bilal Ag Chérif basé plus modéré. La déchirure est ainsi plus béante entre ce dernier, basé au Burkina et ses « ennemis » qui ont trouvé refuge au Maroc et en Mauritanie.

Coopté

Seydina Ali Ould Mohamed Khouna, ministre de la fonction publique, transfuge du parti Karama, a été désigné au conseil national de l’UPR. Ce qui scelle définitivement son départ de Karama sous les couleurs duquel son clan avait fait campagne avant de remporter les dernières élections à Amourj. Par ce acte, l’UPR amorce son premier virage d’une opération de séduction visant à débaucher d’abord des formations de la majorité avant de s’intéresser à ceux de l’opposition. Perspective de la Présidentielle oblige…

Remonté

L’ex maire de Rosso, colonel médecin à la retraite, Fassa Yerim, vient de taper fort sur la table en s’insurgeant publiquement contre la marginalisation des ouolofs en Mauritanie. L’ancien officier considère que l’exclusion des siens des hautes sphères de décision du pays est « inique et inexplicable ». Souhaitant rencontrer le président Ould Abdel Aziz pour lui faire part de son combat, il n’exclut pas d’évoquer le cas devant les instances internationales des droits de l’homme. Autre perspective : la création à terme d’un parti politique qui prendra en charge les doléances et revendications de la communauté ouolof.

Remonté (Bis)

Les dernières sorties du docteur Fassa Yerim sont différemment appréciées par les siens. D’un côté, ceux qui l’appuient et qui pensent que le sacrifice doit être fait pour un meilleur devenir de la communauté ouolof et de l’autre, ceux qui lui reprochent d’avoir attendu d e prendre sa retraite pour s’intéresser à ce problème et cela après qu’il ait servi ce système qu’il prétend combattre aujourd’hui.

Roi.

Le président gambien envisagerait de mettre en place la « république royale et islamique de Gambie » dont il sera le premier roi. Venant d’instaurer le principe de bannir l’utilisation de l’anglais dans l’administration de son pays, l’atypique président envisagerait aussi de faire de l’arabe la languie officielle de son pays à l’instar de nombre de pays arabes avec lesquels il entretient des relations certaines.
A ce rythme, le Roi « Yaya Premier » pourrait bien changer intégrer la Ligue arabe !

Tournée

Le ministre de l’Intérieur effectue ces jours-ci sa première visite d’inspection à l’intérieur du pays circonscrite aux capitales régionales. En deux jours, il a visité les deux Hodhs et est attendu mercredi et jeudi à Kiffa et Aleg. C’est la première fois que le ministre entame sa tournée à l’intérieur du pays alors que cela fait six mois qu’il occupe son fauteuil.

Refus.

Le député Ould Mohamed Ghoulam El hadj, vice président de l’Assemblée nationale se serait vu refuser un passeport diplomatique par l’Agence de M’Rabih. Selon l’élu ladite agence aurait conditionné la confection et la remise de ce passeport par la restitution par le député sortant islamiste Saleck Ould Sidi Mahmoud, de son passeport diplomatique.

Rassemblé par Oumar El Moctar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge