Communiqué de presse des FLAM.

Notre camarade Dr Babah Ould Mohamed Aly, résidant à Nouadhibou, a été convoqué le 21 février 2013 par le directeur régional de la sécurité de Dakhlet-Nouadhibou, à la suite d’un meeting de l’IRA tenu dans cette ville, pour se voir accusé de « collaboration avec des organisations racistes, étrangères et extrémistes ».

Après un long interrogatoire sur son appartenance aux Flam , sa présence auprès du leader de l’IRA pendant le meeting , ses liens avec des associations évangéliques (sic), la nature des relations entre les FLAM et l’IRA, il a finalement pu rejoindre son domicile .

Rappelons que depuis le retour annoncé des FLAM en Mauritanie, la police politique tente d’intimider nos militants de l’intérieur . Face à ces manœuvres inquisitrices, les Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM)

– Dénoncent avec la plus grande énergie ces interpellations et harcellements à effet d’intimidation, dirigés contre nos militants et sympathisants;

_condamnent ces pratiques policieres dignes des regimes d’exception;

– Expriment leur totale solidarité avec le camarade Babah;

– Appellent les forces démocratiques et progressistes du pays, les militants des droits humains, épris de paix et justice, à s´insurger contre ces pratiques liberticides qui jurent d’avec l´image pompeuse de démocratie apaisée que veut se donner le regime.

– Invitent, enfin, tous leurs militants de l´intérieur et de l´extérieur à se mobiliser pour faire respecter leurs droits inaliènables à la liberté d’opinion , de reunion et d’association , conformes à la constitution.

La lutte continue!

Stockholm le 25 février 2013.
Le département de la Communication et de la presse.

Source : Flam.net

SNIM Lance un Avis d’appel d’offres international : Pour transformer ses deux polycliniques à Nouadhibou et à Zouerate en hôpitaux.

Dans le cadre de son programme social, la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) compte transformer ses deux polycliniques à Nouadhibou et à Zouerate en hôpitau.

A cet effet, la SNIM sollicite des offres fermées de la part de soumissionnaires répondant aux qualifications requises pour fournir et installer des équipements et de dispositifs médicaux pour les deux hôpitaux. L’appel d’offres est divisé en 5 lots :

– Lot N°1: Equipements biomédicaux – Lot N°2: Equipements médicaux généraux
– Lot N°3: Equipements d’imagerie – Lot N°4: Equipements de laboratoire – Lot N°5: Ambulances

Les soumissionnaires peuvent soumissionner pour un lot, plusieurs lots ou l’ensemble des lots. Chaque lot est indivisible.

1. Organisation de la Consultation

L’acheteur est la Direction des Projets de la SNIM.

2. Conditions de Participation

3. Sont admises à concourir les sociétés spécialisées dans le domaine, pouvant justifier leurs capacités juridiques, techniques et financières et étant à jour vis-à-vis de toutes leurs obligations légales, qu’elles participent à titre individuel ou dans le cadre d’un groupement. Les sociétés candidates devront être exemptes de tout empêchement légal d’exercice.

4. Retrait du dossier :

Le dossier peut être retiré les jours ouvrés du 23/01/2013 au 14/02/2013 auprès de la

Direction des Projets de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM)
BP 42 – Nouadhibou – République Islamique de Mauritanie –
Tél : +222 45 74 13 01 ; Fax : +222 45 74 16 62,
Email : dps@snim.com.

Le dossier d’appel d’offres est obtenu moyennant le versement (tous frais exclus) de 1500 Euros (ou l’équivalent dans une monnaie librement convertible) dans l’un des comptes ci-dessous, prévus à cet effet, en indiquant : « Appel d’offres pour la fourniture et installation d’équipements et dispositifs médicaux pour les hôpitaux de la SNIM à Nouadhibou et à Zouerate»

– Société Générale (France)

Banque Agence N°Compte Clé

30003 04980 00028013344 28

IBAN : FR76 3000 3049 8000 0280 1334 428 – SWIFT : SOGEFRPP

– Banque Mauritanienne pour le Commerce International (Mauritanie) :

– N° Compte: 158407150109 – SWIFT : BMCIMRMR

Le retrait du dossier s’effectue en échange du reçu de versement comportant le nom du Soumissionnaire et une attestation comportant le nom de la personne autorisée à retirer le DAO, l’adresse complète de l’entreprise et l’adresse de la personne à contacter.

5. Délais de réception et de dépôts des offres

Les offres devront être soumises à l’adresse ci-dessous au plus tard le 15 avril 2013 à 10h GMT.

Societe nationale industrielle et minière (SNIM)
Direction des projets
Nouadhibou : bp42- Mauritanie

La soumission des offres par voie électronique ne sera pas acceptée. Les offres arrivées en retard ne seront pas reçues.

L’ouverture des plis se tiendra le 15 avril 2013 à 10 h30, dans la salle de réunions de la SNIM en présence des soumissionnaires qui souhaiteraient y assister.

6. Les offres doivent être accompagnées d’un cautionnement de soumission d’un montant de :

30 000 Euros: pour le lot 1
15000 Euros : pour le lot 2
30 000 Euros : pour le lot 3
15000 Euros : pour le lot 4
2 500 Euros : pour le lot 5

7. La langue utilisée est le Français.

8. Le délai de validité des offres est de 180 jours.

Dans le cadre de son programme social, la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) compte transformer ses deux polycliniques à Nouadhibou et à Zouerate en hôpitaux.

A cet effet, la SNIM sollicite des offres fermées de la part de soumissionnaires répondant aux qualifications requises pour fournir et installer des équipements et de dispositifs médicaux pour les deux hôpitaux. L’appel d’offres est divisé en 5 lots :

– Lot N°1: Equipements biomédicaux – Lot N°2: Equipements médicaux généraux
– Lot N°3: Equipements d’imagerie – Lot N°4: Equipements de laboratoire – Lot N°5: Ambulances

Les soumissionnaires peuvent soumissionner pour un lot, plusieurs lots ou l’ensemble des lots. Chaque lot est indivisible.

1. Organisation de la Consultation

L’acheteur est la Direction des Projets de la SNIM.

2. Conditions de Participation

3. Sont admises à concourir les sociétés spécialisées dans le domaine, pouvant justifier leurs capacités juridiques, techniques et financières et étant à jour vis-à-vis de toutes leurs obligations légales, qu’elles participent à titre individuel ou dans le cadre d’un groupement. Les sociétés candidates devront être exemptes de tout empêchement légal d’exercice.

4. Retrait du dossier :

Le dossier peut être retiré les jours ouvrés du 23/01/2013 au 14/02/2013 auprès de la

Direction des Projets de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM)
BP 42 – Nouadhibou – République Islamique de Mauritanie –
Tél : +222 45 74 13 01 ; Fax : +222 45 74 16 62,
Email : dps@snim.com.

Le dossier d’appel d’offres est obtenu moyennant le versement (tous frais exclus) de 1500 Euros (ou l’équivalent dans une monnaie librement convertible) dans l’un des comptes ci-dessous, prévus à cet effet, en indiquant : « Appel d’offres pour la fourniture et installation d’équipements et dispositifs médicaux pour les hôpitaux de la SNIM à Nouadhibou et à Zouerate»

– Société Générale (France)

Banque Agence N°Compte Clé

30003 04980 00028013344 28

IBAN : FR76 3000 3049 8000 0280 1334 428 – SWIFT : SOGEFRPP

– Banque Mauritanienne pour le Commerce International (Mauritanie) :

– N° Compte: 158407150109 – SWIFT : BMCIMRMR

Le retrait du dossier s’effectue en échange du reçu de versement comportant le nom du Soumissionnaire et une attestation comportant le nom de la personne autorisée à retirer le DAO, l’adresse complète de l’entreprise et l’adresse de la personne à contacter.

5. Délais de réception et de dépôts des offres

Les offres devront être soumises à l’adresse ci-dessous au plus tard le 15 avril 2013 à 10h GMT.

Societe nationale industrielle et minière (SNIM)
Direction des projets
Nouadhibou : bp42- Mauritanie

La soumission des offres par voie électronique ne sera pas acceptée. Les offres arrivées en retard ne seront pas reçues.

L’ouverture des plis se tiendra le 15 avril 2013 à 10 h30, dans la salle de réunions de la SNIM en présence des soumissionnaires qui souhaiteraient y assister.

6. Les offres doivent être accompagnées d’un cautionnement de soumission d’un montant de :

30 000 Euros: pour le lot 1
15000 Euros : pour le lot 2
30 000 Euros : pour le lot 3
15000 Euros : pour le lot 4
2 500 Euros : pour le lot 5

7. La langue utilisée est le Français.

8. Le délai de validité des offres est de 180 jours.

Communiqué de presse de l’Union Européenne : Bureau Central du Recensement

Bureau Central du Recensement

————————–

Unité de Communication

Communiqué de presse :

Signature de la convention pour la gestion de la contribution de l’Union Européenne au financement du 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) en Mauritanie

 Le 13 janvier 2013

 Le Ministre des Affaires Économiques et du Développement, M. Sidi Ould Tah a présidé, le  dimanche 13 janvier 2013, la cérémonie de signature d’une convention de financement d’un montant de 400 millions d’UM (soit 1 million d’euros) qui correspond à la contribution de l’Union européenne à l’exécution du 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

La mobilisation de ce financement s’inscrit dans le cadre de l’assistance technique et financière que le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) apporte au gouvernement dans le cadre de la mobilisation des ressources et la gestion des contributions destinées à l’exécution du RGPH.

 Le document de la convention a été signé respectivement par leurs excellences l’Ambassadeur Chef de Délégation de l’Union Européenne, SEM Hans-Georg Gerstenlauer et le Représentant de l’UNFPA, SEM Koudaogo Ouedraogo au cours d’une cérémonie tenue au Ministère des Affaires Economiques et du Développement, en présence de représentants des agences du Système des Nations Unies et des partenaires techniques et financiers.

 Le Projet de recensement comporte 4 grandes phases : la phase préparatoire, le dénombrement, l’enquête de couverture et la phase d’exploitation, d’analyse et de publication des résultats.

 L’obtention du présent financement et l’achèvement des travaux préparatoires du recensement (méthodologie, questionnaires, manuels) ainsi que la cartographie de toute l’étendue du territoire national vont permettre de pouvoir procéder au lancement officiel des activités de dénombrement proprement dit au mois de mars.

 Les résultats escomptés du recensement permettront de mieux cerner l’ampleur des mutations qu’a connu la population mauritanienne au cours de la décennie écoulée, et par conséquent de mieux planifier les politiques, programmes et stratégies de développement.

Parmi les secteurs importants qui seront couverts l’on peut citer l’Education, la Santé, l’Emploi, l’Eau et Assainissement, l’Urbanisation, le Développement rural, les Affaires sociales, la Décentralisation, les réformes institutionnelles et structurelles etc.

 Ce recensement permettra entre autres de :

 ·         Connaître des caractéristiques fondamentales de la population, tant individuelles que collectives: structure par âge et par sexe, répartition spatiale, emploi par secteurs d’activités, chômage, niveaux d’instruction, fécondité, mortalité, flux migratoires, etc.

·         Orienter la politique de population dans le cadre de l’aménagement du territoire ;

·         Renseigner sur les conditions d’habitation des ménages ;

·         Disposer d’une base de données au niveau des wilayas et d’une base de sondage nationale fiable pour les enquêtes intercensitaires ;

·         Renforcer les capacités de l’Office National de la Statistique à exécuter des opérations de collecte et d’analyse de données.

A noter que les précédents recensements généraux de la population et de l’habitat de la Mauritanie ont été réalisés respectivement en 1977, 1988 et de 2000. Ce recensement général de la population et de l’habitat se distingue du processus de l’enrôlement actuellement en cours. Le recensement est de caractère statistique et anonyme et ajoute la dimension de développement en plus du dénombrement des personnes résidant ou se trouvant temporairement sur le territoire mauritanien.

Pour toute information complémentaire contacter :

Bouh Ahmed Salem – Chargé de Communication  UNFPA : Tél. (00222) 200 200 17

Sow Aly Ousmane – Conseiller chargé de la communication au BCR2013/ONS Tél. (00222) 46 70 14 78

Matel KANE – Chargée de communication, Délégation de l’Union européenne: Tél. (00222) 45 25 27 24

 

UNION EUROPEENNE

Délégation en République Islamique de Mauritanie

 

 

Cérémonie de signature convention contribution Projet RGPH

Dimanche 13 Janvier 2013

Ministère des Affaires Economiques et du Développement

 Discours de M. Hans-Georg GERSTENLAUER

Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union européenne

Chers partenaires

Mesdames et Messieurs,

Une bonne connaissance de la population est un outil indispensable pour bien mener tout projet de développement dans tous les pays.

Le recensement général de la population et de l’habitat, qui se fait typiquement tous les dix ans, est une opération qui permet d’apporter des indicateurs et des données sur les différentes facettes d’une population à une période donnée.

Son importance est indéniable pour mettre en œuvre des actions et les moyens nécessaires afin d’améliorer les conditions de vie des populations.

C’est donc dans ce cadre que nous sommes réunis aujourd’hui afin d’officialiser l’appui et la contribution de l’Union européenne au processus du recensement général de l’habitat en Mauritanie.

Nous sommes heureux que cela se fasse en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (le FNUAP) qui dispose d’une forte expérience dans la gestion et la mise en œuvre d’un tel projet.

Dans le cadre de notre partenariat actuel, l’UE a alloué un soutien financier de près de 400 millions d’UM (soit 1 million d’€) afin de permettre aux quelques 3200 enquêteurs, 150 contrôleurs et 140 superviseurs prévus de mener à bien cet exercice d’enquête et de recueil d’information.

Le dernier recensement de la population et de l’habitat en Mauritanie a eu lieu en 2000. Ce recensement avait également aussi fait l’objet d’un appui de l’Union européenne en partenariat avec les services du FNUAP à l’époque.

Mesdames et Messieurs,

Ce projet de recensement vise tout d’abord à donner une photographie, la plus fine possible, de la population mauritanienne selon des critères économiques, des critères de répartition sur le territoire, et des caractéristiques de densité de la population en milieu rural et urbain.

Cette action permettra de comparer la Mauritanie de 2013 à celle de 2000, et d’en déduire les données sur les progrès socio économiques de la population et de l’habitat.

Les informations recueillies permettront de mieux connaître les besoins de la population et, par la suite donc, de mieux cibler les actions du gouvernement mauritanien, dont notamment la lutte contre la pauvreté.

Il permettra également de fournir à tous les acteurs de la coopération – ministères techniques et économiques, société civile et  secteur privé, partenaires au développement, bailleurs internationaux – des indicateurs précis nécessaires pour mener à bien leur travail et contribuer aussi à mieux orienter les ressources de la coopération.

L’Office National des Statistiques, avec l’appui technique du FNUAP, est au cœur de ce processus et aura la responsabilité de traiter la masse des données qui vont être recueillies.

Mesdames et Messieurs,

Je tiens à rappeler que ce recensement général des populations et de l’habitat se distingue du processus d’enrôlement actuellement en cours.

Le recensement ajoute la dimension de développement en plus du dénombrement des personnes résidant ou se trouvant temporairement sur le territoire mauritanien. C’est une opération qui se fait dans presque tous les pays du monde et qui a un caractère purement statistique et totalement impersonnel.

Pour finir, je tiens à remercier tous ceux qui ont contribué à préparer cette initiative.

Je salue la collaboration entre nos deux institutions et le partenariat avec l’Office National des Statistiques, qui a permis aboutir à la mise en œuvre de ce projet.

Je vous souhaite plein succès dans vos activités qui débuteront prochainement.

Je remercie aussi les autorités mauritaniennes, notamment les services de l’Ordonnateur National, pour leur partenariat constant dans la mise en œuvre de notre coopération.

Je vous remercie.

Source : Délégation de l’Union Européenne

IRA : Communiqué de presse.

Nous apprenons à l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) que le président de notre section de Toujounine (quartier de Nouakchott), Monsieur Baba Traoré, a porté plainte ce samedi 12 janvier au commissariat d’Arafat 2 contre le dénommé Sidi Mahmoud Ould Hamadi, né en 1952 à Tamchekett et qui a déclaré aux policiers être juge (Ghadhi) à Adel Bagrou (Est du pays), pour pratiques esclavagistes.

Le conducteur du taxi qui transportait les deux hommes était témoin de la scène que nous exposons dans ce communiqué. Un vif débat s’était engagé parmi les occupants du taxi autour de la question de l’esclavage.

Monsieur le juge défendait mordicus la totale légalité de l’esclavage et l’impossibilité absolue pour un Etat islamique, comme la Mauritanie, de combattre des pratiques qui, selon lui, sont partie intégrante de la loi d’Allah.

Il clama, haut et fort, que lui-même possédait 25 esclaves qui habitent tous, présentement, dans les environs de Tamchekett et qu’il était disposé à répéter ces déclarations devant n’importe quelle autorité publique. C’est alors que le représentant d’IRA, prenant le juge au mot, lui déclara qu’il compte porter plainte contre et le défia de l’accompagner au commissariat. Confiant dans la solidité de ses arguments, le juge n’hésita pas un moment avant d’accepter de relever le défi du militant antiesclavagiste et les deux hommes se dirigèrent vers le commissariat d’Arfat2 accompagnés par le chauffeur de taxi qui joua le rôle de témoin.

Arrivé au Commissariat d’Arafat2, le militant antiesclavagiste fut étonné du peu d’empressement dont firent preuve les policiers pour enregistrer sa plainte et prendre le témoignage du chauffeur de taxi. Pour seule réponse, on leur suggéra d’aller au Commissariat d’Arafat1. Au Commissariat d’Arfat1, l’accueil ne fut guère plus chaleureux, bien au contraire ! Le policier de garde leur débita un flot d’injures et d’insanités du genre, à l’adresse de Monsieur Traoré, « tu n’es qu’un esclave », « vous les esclaves, vous êtes devenus fous… ».

Aux dernières nouvelles, le juge esclavagiste ne fut guère inquiété et reprit ses activités revigoré par le soutien de l’Administration et de l’Etat malgré les discours officiels et malgré les grandes proclamations de l’application de la loi criminalisant l’esclavage et les pratiques esclavagistes.

A la suite de ces évènement et pour mettre un coup d’arrêt à l’impunité, nous à l’IRA, avons appelé à un sit-in, ce dimanche 13 janvier à 10 heures, devant les locaux du commissariat d’Arafat 1, pour réclamer l’application de la loi à l’encontre du policier qui a humilié notre camarade et du juge esclavagiste qui se vente de bafouer la loi.

La Commission de Communication


La MAI lance ses vols vers l’Europe en 2013

La compagnie aérienne Mauritania Airlines Internationales (MAI) se prépare « pour entamer son premier vol vers l’Europe un mois après la décision prise par l’UE de lever l’interdiction de passage dans son ciel de cette compagnie.

La compagnie va commencer par un vol à destination de l’Espagne, et plus précisément vers Las Palmas, au cours du premier

trimestre de l’année 2013 et, selon ce que rapporte le quotidien « L’Authentique » dans son n°1735, les prix de l’avionneur mauritanien seront très compétitifs.

 

Elhourriya

RPM : Communiqué portant convocation de l’Assemblée Générale

Le Bureau Exécutif du Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) informe l’ensemble des sites et journaux membres du Regroupement de la tenue d’une Assemblée générale Jeudi 3 janvier 2013, à 9h à l’Hôtel Wissal, avec pour ordre du jour:

1) Rapport moral du Bureau
2) Rapport financier
3) Élection d’un nouveau bureau

Compte tenu de l’importance de l’ordre du jour, la présence de tous est vivement souhaitée

Nouakchott, le 17 décembre 2012
Pour le bureau exécutif
le président
Mamoudou sy

Les activistes de Touche pas à ma Nationalité manifestent et la police disperse à coups de grenades

Plusieurs dizaines de militants et sympathisants du Mouvement Touche pas à ma nationalité, ont manifesté, mercredi 28 novembre, 52 eme anniversaire de la fête nationale du pays pour réclamer l’annulation de l’enrôlement contesté par les négro mauritaniens depuis août 2011.

Lors de cette manifestation, les jeunes de TPMN ont brulé des pneus et ont érigé des bariccades pour dénoncer  ce qu’ils qualifient de « discrimination  et de ségrégation contre les noirs en mauritanie ».

Au niveau du carrefour de la polyclinique, où, les manifestants s’étaient rassemblés, des unités de la police anti émeute sont venues les disperser à coups de grenades et de matraques, selon des témoins oculaires, peu avant l’arriveé de notre  reporter.

Selon nos informations , les policiers ont pu arrêter des manifestants qui sont encore entre leurs mains.

A en croire, que les manifestations du Mouvement TPMN de l’année passée à Nouakchott et Kaédi ont enregistré , un mort , de nombreux  blessés, des boutiques ont saccagées, des véhicules, des centres d’enrôlements brûlés et des personnes interpellées.

Source :


urgent:Abdoul Birane Wane libéré.

flash le Calame: Abdoul Birane Wane et les membres du collectif Touche pas à ma Nationalité, arrêtés ce matin, viennent d’être libérés.Ils étaient détenus au commissariat de Tevragh Zeïna.

Source : lecalame

Exclusif! Aziz et Ould Chavii font la paix

C’est le président Issoufou du Niger, qui a rencontré Aziz lors de sa convalescence en France, qui a joué l’intermédiaire entre les deux hommes. Les français ont également encouragé Aziz à aller dans ce sens.

On se rappelle que la Mauritanie avait lancé il y a quelques mois un mandat d’arrêt international contre Chavii qu’elle accusait de terrorisme et avait frôlé l’incident diplomatique avec le Sénégal lorsqu’il avait refusé de l’extrader. Ould Chavii, lui, ne manquait jamais une occasion de tirer a boulets rouges sur le pouvoir Mauritanien.

Il est fort probable que la réconciliation entre les deux hommes soit scellée lors du prochain séjour d’Aziz en France ou il se rendra samedi pour poursuivre sa convalescence.

Source : Lecalame


Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) : Communiqué de presse

M. Ahmedou Ould Wedia directeur de publication du journal «SIRAGE» et vice- président du Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) a été la cible lundi 26 novembre d’une agression devant son bureau, menée par deux individus empruntant un véhicule avec lequel ils ont tamponné sa voiture à deux reprises.

La veille, notre confrère a reçu des menaces de mort proférées à son encontre par un individu non identifié. Cette agression est vraisemblablement en rapport avec les opinions exprimées par ce journaliste dans ses écrits.

Le RPM dénonce cette attaque indigne, exprime sa solidarité pleine et entière avec le journaliste ciblé pour la seconde fois cette année et exige qu’une enquête sérieuse soit menée afin que des poursuites soient engagées contre les agresseurs.

Nouakchott le 26 novembre 2012
Le Bureau Exécutif

 

Source : RPM