Rosso : Arrestation d’une femme à trois époux

La police mauritanienne à Rosso (Sud du pays) a placé en détention,ce jeudi 13 avril, une jeune femme accusée d’être mariée à trois hommes dans la plus grande discrétion, apprend-on d’une source locale.

Devant les enquêteurs, F.M a affirmé qu’elle est répudiée par deux d’entre eux depuis quelques temps et actuellement, elle n’a qu’un seul mari, rapporte notre source.

Par contre, M.A dément catégoriquement de l’avoir divorcé. Face à cette situation, le service de la police judiciaire au commissariat de police Rosso, continue ses enquêtes en attendant de transmettre le dossier à la justice dans les jours qui suivent.

 

Tawary

Condoléances du PMC Arc-en-ciel

Le président du PMC, Arc-en-ciel, Monsieur Alassane Hamady Soma Bâ dit Balas, l’ensemble des cadres du parti et des militants, adressent leurs condoléances les plus attristées au chef religieux Amadou Tijane Ba, à toute la communauté Tijane de Madina Gounass, aux familles des victimes de la tragédie de « Dakka », au gouvernement sénégalais et à toute la communauté musulmane.

   Le parti PMC Arc-en-ciel partage la douleur des familles éplorées et souhaite que le bon Dieu accueille toutes les victimes dans son saint paradis.

   Wa inna lilahi wa inna ileyhi raajioune ! Rahme wal ghouvrane we jenetou redwane.

 

Nouakchott, le 13 avril 2017

 

PMC Arc-en-ciel

Section Communication

Nouakchott et Paris, déterminées à vaincre l’axe du mal

Les autorités mauritaniennes et françaises sont plus que déterminées à conjuguer leurs efforts pour lutter contre l’insécurité et le terrorisme dans la zone du sahel.

En effet, depuis ce mardi 11 avril, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz est dans la capitale française pour s’entretenir avec son homologue français.

Au menu des discussions, on aura sans doute la question essentielle de la sécurité dans la zone du sahel, devenu un bastion incontournable des mouvements radicalistes et du terrorisme.

Les deux parties aborderont la coopération entre les deux pays et les moyens de renforcer davantage les relations bilatérales.

De l’avis de nombreux spécialistes de la géopolitique, cette visite arrive dans un contexte où la relation entre la France la Mauritanie est un peu tendue.

Cette entrevue entre les deux chefs d’Etats permettra d’arrondir les angles sur un certain nombre de points. Elle permettra également de partir sur de nouvelles bases pour la lutte contre le terrorisme dans la zone du sahel.

Rappelons la Mauritanie fait partie des états les plus engagés au G 5 sahel(Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad).

Le pays constitue un pion essentiel pour la lutte contre le terrorisme de par sa position géographique stratégique (Etat tampon, situé entre l’Afrique de l’ouest et du nord).

Ibrahima Dia

 

Source : Les Mauritanies

Sénégal oriental: incendie meurtrier lors d’une cérémonie religieuse

Au Sénégal, un violent incendie lors d’une cérémonie religieuse a fait une vingtaine de morts ce mercredi 12 avril, selon un bilan provisoire. Le drame est survenu dans la région du Sénégal oriental, alors que les pèlerins étaient réunis pour prier.

L’incendie s’est déclaré ce mercredi après-midi lors d’un évènement religieux, le Dakaa de Médina Gonassé, une localité située dans la zone de Tambacounda, vers laquelle plusieurs milliers de personnes convergent chaque année pour prier ensemble pendant une dizaine de jours.

Il y aurait une vingtaine de morts et des dizaines de blessés, selon un bilan provisoire des autorités sénégalaises. L’origine de l’incendie est encore inconnue : les flammes ont probablement pris de l’ampleur, car c’est une zone où il fait actuellement très chaud, très sec, et parce que l’évènement est organisé en pleine brousse.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que se produit un incendie au Dakaa de Médina Gonassé. Le dernier remonte à 2014 et une partie du site avait alors été détruite par les flammes.

Condoléances

Le président sénégalais Macky Sall a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a annoncé qu’il se rendrait sur place ce vendredi. Une délégation gouvernementale est attendue sur les lieux ce jeudi, conduite par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique Abdoulaye Daouda Diallo.

Cet incendie rappelle un triste souvenir aux Sénégalais : le drame qui s’était produit en 2013 dans une école coranique du quartier dakarois de la médina. Un incendie là encore dans lequel avaient péri 9 jeunes talibés.

Source: RFI

L’effondrement d’un puits d’orpaillage fait 3 morts à Tasiast

Trois (3) orpailleurs sont décédés à la suite de l’effondrement d’un puits de prospection de l’or, révèlent des sources, selon lesquelles, un 4e prospecteur a été blessé.

L’éboulement du puits a eu lieu mercredi 12 avril courant, dans la zone de Tasiast, relevant de la wilaya de l’Inchiri, dans le nord du pays.

Le bilan des prospecteurs de l’or, qui ont péri à la suite d’un effondrement d’un puits d’orpaillage est très lourd, révèlent des sources selon lesquelles, 15 personnes au moins ont trouvé la mort dans des circonstances similaires.

Traduit de l’Arabe par Cridem

 

Source : Alakhbar

Cinq soldats soudanais tués dans les combats au Yémen

Cinq soldats soudanais ont été tués dont un officier et 22 autres blessés dans des combats au Yémen, où l’armée soudanaise participe, aux côtés d’autres forces sous commandement saoudien, aux combats contre les milices Houthis  et les partisans de l’ancien président Ali Abdalla Saleh.

Cette coalition se bat pour l’instauration du pouvoir du président, Abd Rabou Hadi Mansour.

Selon l’armée soudanaise, ses forces au Yémen ont réalisé la première phase de la mission qui lui a été confiée, en occupant les zones définies, et se prépare à entamer sa seconde mission.

Les mêmes sources assurent que les soldats soudanais ont sécurisé les zones occupées et fait prisonniers plusieurs combattants des milices Houthis et leurs alliés.

Saharamedias

Ben Laden : pourquoi les photos du corps jamais publiées

Un nouveau livre sur la mort d’Oussama Ben Laden va être publié le 25 avril aux États-Unis. Et, pour en faire sa promotion, l’auteur, ancien membre du commando Seal Team 6 qui a exécuté l’ex-chef d’Al-Qaïda en mai 2011 au Pakistan, lâche une information qui va, à coup sûr, faire polémique : le corps d’Oussama Ben Laden aurait été tellement amoché qu’il était impossible de publier des photos. D’où, selon lui, la décision de Barack Obama de ne pas montrer d’images, et d’annoncer dans la foulée que le corps serait jeté à la mer lors d’une cérémonie sur le porte-avions USS Carl Vinson.

Dans The Operator, Robert O’Neill réaffirme qu’il est bien à l’origine du tir qui fut fatal au terroriste. Il précise que la première balle qu’il a tirée dans la tête d’Oussama Ben Laden lui « a ouvert le crâne en deux ». « Puis j’ai tiré une seconde balle dans sa tête. L’assurance », raconte-t-il, cité par le New York Daily News , avant de donner quelques détails sur le cerveau qui « sortait » de la tête. Selon lui, le visage d’Oussama Ben Laden a dû être « réassemblé » pour les photos et l’identification formelle du corps. Ce récit doit toutefois être pris avec des pincettes, venant d’un homme qui semble chercher la lumière des projecteurs et qui monnaie à prix d’or des conférences de « motivation personnelle ».

Des dizaines de balles dans le corps ?

Robert O’Neill est considéré comme un traître par l’armée américaine pour avoir violé la sacro-sainte loi du secret des opérations, tout comme son ancien camarade Matthew Bissonnette, qui a lui aussi affirmé dans un livre avoir tué Ben Laden (No Easy Day, publié en 2012 sous le pseudonyme Mark Owen).

 

Source:  Yahoo

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar

Jallow, leader du PPP. Ceux-ci ont été secrètement enterrés pendant le règne de Yaya Jammeh. Selon le leader du PPP, les restes sont à la morgue de l’hôpital de Banjul pour identification. Selon Jallow, par ailleurs ministre de l’Agriculture, ces victimes ont été exécutées par le régime de Jammeh.  Devant ses militants de la commune de Kanifing, il s’est également interrogé sur les milliers de dollars offerts par Jammeh aux artistes étrangers.

Le ministre de l’Agriculture accuse, entoure, l’ex homme fort de Kanilaï d’avoir offert des centaines de milliers de dollars et des voitures de luxe à des artistes étrangers, notamment la chanteuse sénégalaise, Coumba Gawlo. « Combien de jeunes pouvait-il employé avec les milliers de dollars donnés aux artistes Sékouba Bambino, Couma Gawlo, etc, ainsi que les voitures de luxe offertes  y compris au président Alpha Condé ».

 

Source:  Seneweb.com

Attaque contre le bus du Borussia Dortmund: la piste islamiste privilégiée

Le Borussia Dortmund devait recevoir l’AS Monaco mardi soir pour les quarts de finale de la Ligue des Champions de football. Un match reporté à ce mercredi après que trois explosions ont visé le bus de l’équipe allemande. Le défenseur espagnol Marc Bartra, touché par des éclats de verre au poignet droit, a été opéré dans la soirée. C’est désormais le temps de l’enquête, et les enquêteurs ont deux pistes même si la piste islamiste est privilégiée en raison d’un document trouvé sur les lieux des explosions.

Même si les enquêteurs restent très prudents -ils ne veulent pas exclure qu’il puisse s’agir d’un faux voulant éventuellement les induire en erreur-, le Parquet fédéral compétent pour les actes terroristes s’est saisi de l’affaire.

Un document faisant référence à Allah selon des médias

Et c’est la piste islamiste qui est privilégiée car dans un document qui a été retrouvé près du lieu de l’attentat on pouvait lire, d’après plusieurs medias allemands : « Au nom d’Allah, le clément, le miséricordieux ». Ce document faisait référence à l’attentat contre le marché de Noël à Berlin en décembre et critiquait aussi la participation de l’Allemagne avec des vols d’observation de la coalition contre l’organisation Etat islamique. Enfin le document annonce que désormais, des personnalités comme des sportifs, des acteurs, etc., seraient visées, jusqu’à ce que cette participation allemande à la coalition cesse.

Une autre piste d’extrême-gauche ?

Deuxième revendication entre-temps sur Internet hier soir, celle d’un groupe d’extrême-gauche antifasciste. Une deuxième piste qui brouille encore un peu plus l’enquête et qui également fournit de nombreuses questions.

On en saura peut-être un peu plus à 14 heures, lors d’une conférence de presse du parquet fédéral.

 

RFI

Corée du Sud: inquiétude sur une éventuelle frappe américaine en Corée du Nord

Un porte-avions américain fait route vers les côtes coréennes, un « message fort » envoyé par l’administration de Donald Trump à l’intention du régime nord-coréen, qui s’apprêterait à procéder à un nouvel essai nucléaire souterrain. Après l’attaque d’un aéroport militaire en Syrie, la semaine dernière, beaucoup, en Corée du Sud, s’inquiètent quant à une possible frappe préventive américaine qui viserait la Corée du Nord. Pyongyang, de son côté, refuse de se laisser intimider et se dit prêt à répondre par la force.

La Corée du Nord se livre à ses rodomontades habituelles : elle se dit prête à la guerre et elle qualifie de provocation « insensée » l’envoi de ce porte-avions américain au large de ses côtes.

Chez le voisin sud-coréen, même s’il n’y a aucune panique, une certaine inquiétude monte, notamment sur les réseaux sociaux, où bruissent des rumeurs de guerre. Beaucoup redoutent une frappe préventive américaine sur le Nord alors que l’administration de Donald Trump a présenté sa récente attaque en Syrie comme un avertissement adressé aussi à Pyongyang.

Face aux rumeurs, Séoul lance un appel au calme. Ce mardi matin, 11 avril 2017, le gouvernement assure que Washington ne mènera aucune action militaire unilatérale sans la « coopération étroite » de son allié militaire sud-coréen.

C’est dans ce contexte tendu que l’émissaire chinois pour la péninsule coréenne s’est rendu lundi 10 avril, à Séoul. A cette occasion, il a rappelé la position de Pékin en faveur d’une négociation avec la Corée du Nord, un dialogue que, pour le moment, les Etats-Unis refusent catégoriquement.

 

Source: RFI