Un europeend’origine asiatique disparait dans la ville de Walata.

La disparition d’un Britannique d’origine asiatique, dans la cité historique de Oualata, est de la Mauritanie, a été annoncée samedi dernier.
L’homme qui s’appelle Chahin, portait la barbe et serait arrivé récemment dans la ville en tant qu’expert dans les affaires communautaires et les sociétés anciennes. Il a passé deux jours seulement avec une famille mauritanienne avant de disparaitre subitement.

Des témoins oculaires ont rapporté à Sahara médias l’avoir vu prendre part à la prière du vendredi avant d’entendre parler de sa disparition étrange le jour suivant.

D’un autre côté, les autorités sécuritaires dans la ville avaient inscrit le Britannique sur la liste des touristes occidentaux qui visitent la cité historique de temps à autre et l’ont prié de les tenir informées de tous ses déplacements. Des témoins attestent l’avoir vu marchant quelque 20 Km, ce qui éloigne l’hypothèse de son enlèvement par des milieux travaillant pour le compte d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI).

Les autorités sécuritaires privilégient le départ de l’homme de lui-même à la recherche des groupes salafistes armés dans le nord Mali, en s’appuyant sur ses penchants religieux. Dans le même ordre d’idées, des unités de la gendarmerie mènent des investigations dans les environs de la ville alors qu’une alerte a été donnée dans la cité historique.

Une Mosquée Pour Homosexuels A été Ouverte Près De Paris

Dans la maison d’un moine bouddhiste d’un quartier cossu d’une banlieue de l’Est de Paris, Ludovic-Mohamed Zahed s’agenouille et prie face à la Mecque.

 
La salle de dix mètres carrés dans laquelle il s’installe deviendra vendredi la première mosquée ultra progressiste d’Europe, un espace à la fois « gay-friendly » et féministe où seront accueillis homosexuels, transgenres et transsexuels, et où les femmes seront encouragées à mener la prière.
« C’est une mosquée radicalement inclusive, une mosquée où les gens peuvent venir comme ils sont », explique Ludovic-Mohamed Zahed, porteur de ce projet.
Pour la première prière, vendredi, ce Franco-Algérien de 35 ans attend 20 musulmans. Mais le nombre de fidèles de cette mosquée atypique pourrait vite grimper, estime ce doctorant en anthropologie et psychologie.
Son association « Homosexuels musulmans de France », aujourd’hui forte de 325 membres, a été créée en 2010 avec un petit groupe de six personnes, se souvient-il.
Le moine bouddhiste zen Federico Joko Procopio, homosexuel et militant des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, lui prête une pièce de son dojo par solidarité.
« Au-delà de cette cause commune, il y a aussi ce symbole important d’une religion qui tend la main à une autre religion sur un sujet qui est plus que délicat », a-t-il expliqué.
Jusque-là, Ludovic-Mohamed Zahed priait chaque vendredi avec plusieurs milliers de fidèles dans la Grande Mosquée de Paris.
Cet homosexuel musulman appréciait l’anonymat du lieu et le contenu, jamais politique, des prêches qui y étaient dispensés. Mais une telle combinaison est rare et, même dans la foule, certains individus, transsexuels en transition ou hommes efféminés notamment, sont « repérés tout de suite », dit-il.
Il entend donc offrir un lieu à tous ceux qui pourraient ne pas se sentir à l’aise dans des lieux de culte traditionnels.
Une démarche très utile, estime Lounès, 38 ans, qui suit actuellement une formation hebdomadaire pour mener la prière dans cette future mosquée. « C’est un espace qui manque cruellement en France », estime-t-il, demandant à ce que son identité ne soit pas révélée, à cause du « battage médiatique ».
« Il y a beaucoup de gens qui quittent la religion parce qu’en face d’eux ils ont des interlocuteurs violents », dit-il. « Nous sommes une poignée de gens qui ont juste envie de prier et de se sentir bien », ajoute-t-il, avant de glisser : « Être homosexuel et musulman, c’est à la limite de la schizophrénie ».


EXTRACOMMUNAUTAIRE

Cette initiative n’a reçu le soutien d’aucune institution musulmane, de nombreux imams et personnalités de l’islam de France y voyant un projet contraire à la religion.
« Il y a des musulmans homosexuels, ça existe, mais ouvrir une mosquée c’est une aberration, parce que la religion c’est pas ça », estime Abdallah Zekri, président de l’Observatoire des actes islamophobes, sous l’autorité du Conseil français du culte musulman (CFCM).
« Nous ne culpabilisons pas les homosexuels, mais nous ne pouvons pas donner une place à cette pratique au point qu’elle devienne un aspect de la société », renchérit Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris. Pour lui, cette mosquée ne saurait être reconnue. « C’est quelque chose d’extracommunautaire », dit-il.
Sous le croissant doré et l’étoile verte de la Grande Mosquée de Paris, au sortir de la prière du vendredi, la plupart des fidèles partagent ce sentiment.
« L’homosexualité est interdite dans toutes les religions, le Coran dit que c’est interdit, c’est même grave », lance Khaled, Algérien de passage à Paris.
Plus loin, Samia, doctorante en économie, et son mari Soufiene, informaticien, jugent la démarche saugrenue.
« La prière, c’est un rituel, on ne peut pas la faire comme on veut, il faut la faire comme Allah attend qu’on la fasse », estime Soufiene. « Ça ne sera pas une mosquée musulmane, ça sera autre chose », avance de son côté Samia.
En plein débat sur le mariage homosexuel, un projet gouvernemental qui doit être discuté au Parlement début 2013, et auquel les représentants de toutes les religions monothéistes sont opposés, l’ouverture de cette mosquée cristallise les passions. D’autant plus que Ludovic-Mohamed Zahed, qui s’est marié religieusement en février dernier à un autre homme – avec lequel il s’était auparavant marié civilement en Afrique du Sud -, est médiatiquement associé à cette question.
Pourtant, assure-t-il, « c’est vraiment un hasard de calendrier ». D’ailleurs, ce nouvel espace de prière, qui n’est « pas une mosquée pour gays », n’a pas vocation à célébrer des mariages homosexuels. « On n’a pas besoin de mosquée pour ça. »


PROMOUVOIR UN ISLAM INCLUSIF

Des mosquées dites « inclusives » existent déjà en Afrique du Sud, aux Etats-Unis et au Canada, mais celle de Paris est une première en Europe. L’association « Les musulmans pour les valeurs progressistes », lancée en 2007 aux Etats-Unis, a recensé une dizaine de lieux de culte similaires en Amérique du Nord.
« Le but de ces musulmans qui se désignent progressistes n’est pas de s’en tenir à la seule ‘défense’ d’une minorité sexuelle dans le cadre d’une interprétation de l’islam qu’ils jugent intolérante et obsolète à partir de leur expérience discriminée », explique Florence Bergeaud-Blackler, chercheur associée a l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman. « Ils veulent réformer, promouvoir un islam inclusif de valeurs progressistes », ajoute-t-elle.
De fait, malgré leur faiblesse numérique, avec environ 1.500 membres aux Etats-Unis, « Les musulmans pour les valeurs progressistes » entendent incarner un « islam alternatif ».
« De plus en plus de musulmans nous voient comme les représentants de l’Islam du 21e siècle », souligne Ani Zonneveld, présidente et co-fondatrice de l’association.
Même s’il se défend d’avoir pour objectif de « convaincre tout le monde de devenir homophile », Ludovic-Mohamed Zahed se félicite de commencer à recevoir, outre les menaces, des emails d’encouragements et de questionnements. « Quelque chose est en train de frémir », estime-t-il.
« S’ils sont encore ultra minoritaires et ne pèsent pas grand chose dans le paysage religieux musulman, ils réfléchissent à partir de bases théologiques solides », souligne Florence Bergeaud-Blackler, selon laquelle leur message a un impact non négligeable dans le champ religieux.

Source:Seneweb

 

 

 


Apocalypse: Le 21 décembre 2012, mais à quelle heure?

Alors que la date du 21 décembre a été programmée par les Mayas comme le jour ultime, il serait bon de se pencher un petit peu plus sur l’heure fatidique, histoire de se préparer un peu plus précisément à l’événement.

Peut être que le vendredi 21 décembre est noté en rouge dans votre agenda, peut-être même que cet agenda a été confectionné par les Mayas et ne contient donc même pas de samedi 22 décembre. Alors là, c’est sûr, vous vous préparez à la fin du monde. Qu’avez-vous prévu de faire ce jour-là ? D’ailleurs irez-vous travaillez ? Préparerez-vous le dîner ? A un mois de l’événement, il serait temps de se concentrer sur ce genre de détails et notamment de préparer votre horaire de fin du monde. Pour cela, il convient de définir l’heure à laquelle le monde s’arrêtera.

Problème de fuseaux horaires et de lever du soleil

Première estimation, la fin du monde se termine à minuit, puisque c’est l’heure de passage au jour d’après, soit le 22 décembre. Tout va bien donc, puisqu’on aura 24 heures pour faire nos adieux et nos je t’aime. Sauf que, nous vivons tous sur un fuseau horaire différent. Et soit la fin du monde respecte les décalages horaires, soit on se base sur le fuseau horaire du Guatemala, puisque c’est la région historique des Mayas qui ont fait ces prédictions apocalyptiques. Donc lorsqu’il sera minuit chez nous, il ne sera que 17h chez eux. Ce qui signifie que la fin du monde n’aurait finalement lieu que potentiellement à partir de 7h du matin, le 22 décembre.

Troisième hypothèse, celle du soleil. En effet, les civilisations mayas, aztèques et incas étaient toutes obsédées par le soleil, donc peut-être, et c’est même fort probable, que les Mayas ont basé leurs estimations sur le lever ou le coucher du soleil. Encore une fois, il faut prendre comme base le Guatemala, et pour info, le 21 décembre, le soleil se lèvera à 6h22 (soit 13h22 de chez nous) et se couchera à 17h39 (soit 00h39 de chez nous).

L’Apocalypse aura lieu le 21 décembre… ou dans des milliards d’années

La dernière solution serait de se dire qu’il n’y aura pas de fin du monde, puisque la date a finalement été revue plusieurs fois. L’un des meilleures épigraphistes Maya, David Stuart à quant à lui été clair, « aucun texte maya, ancien, colonial ou moderne n’a jamais prédit la fin du monde ». Et si vraiment vous n’êtes pas rassurés, sachez que ce professeur de l’université du Texas, a conclu que selon le calendrier Maya, s’il devait y avoir une fin du monde annoncée, ce ne serait pas avant 72 milliards de milliards de milliards d’années. Mais on ne sait toujours pas à quelle heure.

 

Source:Gentside

Uruguay: Jose Mujica, le «président le plus pauvre du monde»

En France comme dans la plupart des pays, le train de vie et le salaire du Président fait l’objet d’interminables débats, une partie des citoyens estimant que les avantages matériels de celui qui est à la tête de l’Etat le rendent complètement déconnecté de leur vie quotidienne.


Mais s’il y a un pays où ce débat n’a pas lieu d’être, c’est bien l’Uruguay, rapporte la BBC, qui est allée rencontrer chez lui le seul président au monde qui vit dans une ferme délabrée et reverse la grande majorité de son salaire à des œuvres caritatives.

Jose Mujica a refusé la luxueuse résidence habituellement réservée aux présidents uruguayens et a choisi de rester sur la ferme de sa femme, au bout d’un chemin de terre près de la capitale Montevideo. Il tire son surnom du fait qu’il reverse 90% de son salaire mensuel de 9.300 euros à des œuvres caritatives en faveur des pauvres ou des petits entrepreneurs. Le salaire qu’il lui reste correspond à peu près au revenu moyen d’environ 600 euros. Et il ne semble manquer de rien:

«J’ai vécu comme ça la plupart de ma vie. Je peux vivre avec ce que j’ai.»

Sa déclaration de patrimoine, une obligation pour les élus uruguayens, s’élevait à 1.411 euros en 2010, soit la valeur de sa Coccinelle Volkswagen 1987. Cette année, il y a rajouté les biens de sa femme (du terrain, des tracteurs et une maison), amenant son total à 168.000 euros, une fortune toujours bien inférieure à celle de son vice-président ou de son prédécesseur.

Elu en 2009, Mujica a participé à la guérilla uruguayenne des Tupamaros, un groupe armé d’extrême-gauche inspiré de la révolution cubaine. Il a reçu six balles dans le corps et passé 14 années en prison dans des conditions difficiles avant d’être libéré en 1985, quand l’Uruguay est devenue une démocratie. C’est en prison qu’il a développé sa philosophie de vie:

«On m’appelle le président le plus pauvre, mais je ne me sens pas pauvre. Les pauvres sont ceux qui travaillent uniquement pour avoir un style de vie dépensier, et qui en veulent toujours plus. C’est une question de liberté. Si vous n’avez pas beaucoup de possessions, vous n’avez pas besoin de travailler comme un esclave toute votre vie pour les soutenir, et vous avez plus de temps pour vous-même.»

Le mois dernier, l’AFP lui consacrait également un article, rapportant le vaste débat politique qu’il a lancé sur «la production et la vente de cannabis sous contrôle de l’Etat, afin de lutter contre le trafic et la toxicomanie», à l’image de ce que propose Daniel Vaillant en France, ou encore son combat pour le droit à l’avortement. Sous son impulsion, le Congrès a récemment passé une loi impopulaire légalisant les avortements jusqu’à 12 semaines de grossesse.

 

Source:Slate.fr

Santé du président: « Aziz a été transféré de l’hôpital Percy vers un autre situé à l’Ouest de la France »

« Après avoir établit son bilan de santé, l’équipe médicale de l’hôpital de Percy a décidé d’évacuer le président mauritanien, Mohamed Ould Andel Aziz, vers un hôpital spécialisé en gastro et réadaptation des intestins » c’est ce qu’a révélé une source d’Elhourriya depuis Paris, il y a quelques instants (17 heures GMT le 27/10/2012).

Et cette source de préciser qu’il a été transféré, le mardi dernier, vers cet hôpital qui se trouve dans une région situait à l’Ouest de Paris,où , il est placé sous haute surveillance médicale.

Pour ce qui est de sa sortie de cet hôpital et son éventuel retour au pays aucune information n’est encore donnée par les médecins.

Dans cet hôpital, il est avec Tekeyber Mint Maleanine, son épouse et de l’Ambassadeur de Mauritanie en France, Ould Brahim Khlil qui a son dossier médical en main et qui suit son état de santé de près avec les médecins, ajoute la source.

La même source rapporte que les ministres mauritaniens (du tourisme et du pétrole et des mines)qui sont présents à Paris dans le cadre de la semaine « Mauritanie à Paris du 24 au 28 octobre courant  » n’ont pas eu droit à le visiter.

Elhouriya


RIM/Urgent: Le président Ould Abdel Aziz a été évacué en France pour des soins (Source Medicale)

Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a quitté Nouakchott, tôt, ce dimanche, à bord d’un avion médical français  à destination de Paris pour des soins médicaux, nous apprend une source informée.

Ould Abdel Aziz aurait subi à l’hôpital militaire de Nouakchott, une opération par une équipe médicale dirigée par le professeur Kane, pour extraire la balle qui l’avait touchée à l’abdomen.

Nous signalons que des sources ont cité que le Haut conseil suprême de sécurité et de défense s’était réuni dans la nuit du dimanche sur la situation sécuritaire du pays et la santé du président.

Source : Elhouriya

Le président mauritanien touché au bras par un coup de feu tiré par un « inconnu » sur la route d’Akjoujt

Le président mauritanien a été touché au bras par un coup de feu tiré par un inconnu qui se trouvait à bord d’un véhicule alors que le cortège présidentiel revenait d’Akjoujt où, Ould Abdel Aziz avait passé le wek-end, rapportent des sources concordantes.

Evacué d’urgence à l’hôpital miliatire, la balle a été extraite par une équipe médicale de haut niveau, ajoute une source médicale. Et au moment , où, nous mettons en ligne cette dépêche, il se trouve toujours à l’hôpitalmilitaire qui est cerné par des unités du BASEP.

Selon des certaines sources médiatiques, le véhicule des assaillants a réussi à prendre la fuite.

Source: Elhouriya


L’ancien président algérien Chadli Bendjedid est mort

L’ancien président algérien Chadli Bendjedid est décédé samedi à Alger à l’âge de 83 ans des suites d’un cancer.
Chadli Bendjedid est l’un des présidents à être resté le plus longtemps au pouvoir, de février 1979 à janvier 1992.
Il avait été admis, il y a plus d’une semaine, à l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja à Alger.

Bendjedid a été à l’origine de la démocratisation des institutions, notamment par la promulgation d’une constitution pluraliste en février 1989 et la renonciation à la présidence de l’ancien parti unique, le Front de libération nationale (FLN), en juillet 1991.
Il était né le 14 avril 1929 à Bouteldja, un village de l’est algérien, à la frontière tunisienne.

 Source : LeParisien.fr


Les Islamistes éxecutent un homme devant 600 personnes au Mali

Les islamistes radicaux, qui ont pris le contrôle du nord du Mali, ont exécuté mardi soir un homme accusé de meurtre, devant plus de 600 personnes à Tombouktou.

Un habitant de la ville, Oumar Maiga, a expliqué qu’on a tiré dans le dos du meurtrier qui a agonisé plusieurs heures.
La famille de cet homme, un Touareg membre d’un groupe rebelle, avait proposé une compensation à la famille de la victime qui ne l’a pas acceptée.

L’homme a été emmené menottes aux mains dans une zone située entre deux hôtels de Tombouktou, assis les jambes vers la Mecque, avant qu’un juge n’ordonne l’application de la sentence.

Cette exécution publique marque une étape supplémentaire dans l’application stricte de la chariah par les groupes islamistes, dont l’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et Ansar Dine. Ils ont pris le contrôle du nord du pays à la faveur de l’absence de pouvoir central, depuis le coup d’Etat à Bamako en avril dernier.

A Douentza, ils ont flagellé quatre personnes qui avaient bu de la bière.

Source : Atlasinfo

Video – Un Traitement Africain Efficace Contre Les Maux De Tete Regardez

U