1er édition TEDx Nouakchott

Tedx

La plateforme TEDx Nouakchott a initié sa 1ère activité le 30 août dernier à l’hôtel Tfeila sous le thème : « Individual Acts … Global Progress ».Cette initiative qui a regroupé une centaines de participants, vise à valoriser l’entreprenariat de jeunes cadres mauritaniens en vue d’encourager les initiatives individuelles pour un impact global.

La communauté TEDx a tenu cette 1er activité avec beaucoup de difficultés liées notamment au « manque de financement et au scepticisme de certains sponsors » a témoigné Ahmed Dahi un des organisateurs de cet événement. Malgré cette réalité, ils ont pu compter sur l’appui d’autres sponsors pour ce 1er lancement qui a vu la participation de 7 speakers dont deux femmes.

L’objectif de cette retrouvaille est de contribuer ainsi au : « partage d’idées » afin de trouver des moyens de diffusion des exemples de réussite comme ce fut le cas ce soir là. Nous avons pu découvert le parcours de jeunes mauritaniens dont le témoignage d’un développeur de mobil, d’une femme médecin militaire et d’une promotrice du droit des enfants talibés entre autre. C’est à la suite de soucis techniques, que les speakers du jour ont livré des témoignages de parcours qui pourront sans dote servir d’exemple à d’autres jeunes mauritaniens.

Exemple de Mauritanian Andriod Community

Moustapha alias Adi Ould Yacoub , lauréat du 2e prix challenge Adaparadise est le promoteur de Mauritanian Andriod Community mis en place avril dernier. Développeur mobil, c’est à sa plateforme qu’on doit l’application de Tedx Nouakchott. Pour lui l’application est un secteur « important même si le marché est vide » d’où son sentiment sans doute de faire face à de « concurrents gentils ».Malgré ce constat, il espère que : « l’acte individuel contribuera à un développement global ».

Djémila Mint Bouka, 4e femme médecin militaire de la RIM

Djemila est des rares femmes médecins militaires du pays. Passionnée de sport notamment de football, elle a tout au long de son parcours fait face à des défis liés l’affirmation de son idéal. Une volonté rendu possible dit-elle grâce à la « confiance » placée en elle par ses proches notamment sa mère.

De son enfance à maintenant, contre vents et marées elle fut face à « 4 impossibles », dont son choix de persévérer dans les études en tant que femme, l’obtention un bac scientifique, faire des études de médecine et de devenir médecin militaire en tant que femme.

Pour ce dernier volet de son parcours, elle confia à l’auditoire, qu’elle était lors de sa formation qui a duré 4mois, la seule fille au milieu de 250 hommes « une espèce rare au milieu des hommes » annonce t-elle sous acclamation. Elle doit cette réussite à des valeurs telles que « la discipline, la rigueur et le patriotisme » une parenthèse pour elle, afin de fustiger le manque de soutien aux jeunes ici affirmant « on n’a pas confiance » d’où son appel au changement de cette donne.

Tabara Mbodj : « Agir pour ne pas voir les enfants talibés dans les rues »

Puis ce fut au tour de Tabara Mbodj Présidente de l’ONG AISER (ONG Aide et Insertion sociale des Enfants de la Rue en Mauritanie de revenir sur l’histoire de son Association qui célèbre chaque 16 juin, la journée de l’enfant africain.

Cette dernière surnommée « la mère des enfants » par certains a été touchée il ya quelques années par une rencontre avec un enfant talibé (malade) de 7ans abordée lors d’une rencontre nocturne. Ce dernier avait pour challenge de récolter 200um ce soir là avant de retourner chez son maître coranique. Ce fut l’unique fois que Tabarina croisa cet enfant. N’ayant pas pu aider ce talibé enfant face à ce moment précis, Tabara .M  décida de venir désormais au secours de ces enfants talibés à qui son association offre des cours d’alphabétisation, de consultations médicales et de dons d’habits (en fonctions des moyens disponibles).

Fustigeant « le manque d’appui des ONG », la présidente de AISER pour qui désormais la maitrise de l’Anglais est un atout, compte « dénoncer ce phénomène d’enfant talibés qui est une pratique visible (…) l’Etat doit agir » rappelant que «  la mendicité devient un métier » en Mauritanie.

Voilà sans doute des exemples d’entreprenariat de jeunes en Mauritanie qui serviront de source d’inspiration aux futurs speakers de TEDx Nouakchott.

Awa Seydou Traoré

RIMWEB

PAM : Communiqué de presse – [PhotoReportage]

FEMMES-PAM

Cérémonie officielle de remise de don de véhicules au profit du commissariat à la sécurité alimentaire (CSA)

Nouakchott – Dans le cadre de la mise en œuvre, du suivi et de la coordination de ses programmes, le PAM a remis lors d’une cérémonie officielle, jeudi 29 août, les clés de deux véhicules tous terrains (un LHD Hi lux double cabine six places et un Land Cruiser 200 station wagon GX V8 8 place) au commissariat à la sécurité alimentaire soit une donation totale à hauteur de soixante-dix mille cent quatre-vingt-huit dollars.

Par le présent don, le PAM espère renforcer les capacités du commissariat à la sécurité alimentaire afin de mieux faire face aux exigences du terrain de plus en plus difficiles.

En effet, une volonté commune s’est instaurée entre les deux partenaires afin de mettre les populations les plus vulnérables à l’abri de l’insécurité alimentaire et de leur faire gagner – un tant soit peu – leur dignité et leur confiance en soi.

A titre d’exemple, la crise de la sécheresse qui a sévi dans toutes les régions du Sahel en 2012, a entraîné une crise alimentaire et nutritionnelle particulièrement forte en Mauritanie. Afin d’y faire face, le gouvernement mauritanien a élaboré le Plan Emel.

En parallèle à ce programme nationale, le PAM a fourni une assistance à plusieurs milliers de personnes à travers des distributions gratuites de vivres, la prise en charge nutritionnelle pour la prévention et le traitement de la malnutrition aiguë modérée chez les enfants et les femmes vulnérables, de l’approvisionnement des stocks alimentaires villageois (SAV) ou encore à travers des transferts monétaires en zones rurales et urbaines.

Dans son allocution, la représentante par intérim du PAM, madame Christine van Nieuwenhuyse, a tenu à saluer la collaboration qui existe entre l’agence onusienne et le commissariat à la sécurité alimentaire.

« Nous espérons que ce partenariat puisse se développer davantage dans les années à venir, à la fois pour les populations mauritaniennes qui ont souffert de la crise de la sécheresse que pour les réfugiés maliens installés dans le Sud-Est du pays ».

Et d’ajouter que « le PAM saisit cette occasion pour renouveler, son engagement à collaborer avec le gouvernement de la Mauritanie et plus particulièrement avec le CSA, pour relever les défis liés au développement et à la lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition ».

Le PAM est le plus grand organisme d’aide humanitaire à l’œuvre contre la faim dans le monde. L’année dernière, plus de 97 millions de personnes dans 80 pays ont bénéficié de l’assistance alimentaire du PAM.

Suivez-nous sur Twitter @wfp_media

Pour plus d’informations, veuillez contacter (prénom.nom@wfp.org):

Christine Vannieuwenhuyse, PAM/Nouakchott, Tel. + 222 45 25 27 93 x 2100, portable: 20 38 55 99

Michael Sadleir, PAM/Nouakchott, Tel.+ 222 45 25 27 93 x 4005, portable: + 222 27 09 33 16

Judith Melby, PAM/Dakar, Tel. +221 33 849 65 00 x 2103, portable: +221 77 637 59 64

 

RIMWEB VOUS Y MÈNE EN IMAGES……………..

Le président mauritanien attendu à Dakar

aziz drapo

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est attendu à Dakar dans les « jours à venir » pour une « visite d’amitié et de travail » au Sénégal, a révélé dimanche à Nouakchott le ministre sénégalais des affaires étrangères et des sénégalais à l’extérieur, Mankeur Ndiaye.

L’information a été révélée lors d’une audience que le Président de la République mauritanienne a accordée à M. Mankeur N’Diaye, ministre sénégalais des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, en visite actuellement en Mauritanie.
A l’issue de l’audience, le ministre sénégalais a déclaré qu’il était porteur d’un message personnel écrit du président sénégalais, M. Macky Sall.
Il a ajouté que le message a trait aux excellentes relations existant entre les deux pays qui sont liés, a-t-il dit, en plus des relations de voisinage, de liens de sang, de géographie, d’histoire et de culture, ce qui exige d’eux de vivre ensemble et de partager le même destin.
Il a en outre indiqué qu’il a été chargé par le président Macky Sall de transmettre au Président Mohamed Ould Abdel Aziz un message de fraternité et de paix, précisant que les deux hommes sont déterminés à poursuivre une concertation permanente sur les différents dossiers bilatéraux, sous régionaux et régionaux.
Dans ce cadre, a dit le ministre, le président Macky Sall a adressé une invitation au Président Mohamed Ould Abdel Aziz pour effectuer une visite d’amitié et de travail au Sénégal.
Cette invitation a été acceptée avec plaisir par le Président de la République Islamique de Mauritanie, a-t-il précisé, soulignant que la visite aura lieu dans les jours à venir.
L’audience s’est déroulée en présence de M. Hamed Ould Hamoni, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération chargé du Maghreb Arabe et de SEM. Mamadou Cheikh Kane, ambassadeur du Sénégal en Mauritanie.

Source : Xibaaru

Communiqué conjoint : Association des Journalistes Mauritaniens et sites electroniques

Association des journalistes-Site electronique

Suite au communiqué de presse publié par le RPM le jeudi 28 août 2013 portant sur son rejet catégorique de l’arrêté du ministère de la communication et des relations avec le parlement, relatif au choix de la Commission de Gestion du Fonds d’Aide publique à la Presse privée,…

…nous association des journalistes mauritaniens et le regroupement de la presse électronique, tenons à exprimer notre surprise et notre incompréhension face à ce qui frise un manque de respect et de considération à l’égard des confrère désignés au sein de ladite commission et dont certains sont par ailleurs membres de RPM.

Cela est d’‘autant plus surprenant qu’un des membres désignés a manifesté son entière solidarité au RPM allant jusqu’à proposer son retrait de cette commission, ce que le RPM n’a pas accepté. Aussi, en publiant ce communiqué, ses auteurs ont pris une décision unilatérale sans réunir le bureau exécutif, ce qui constitue un précédant grave pour ce regroupement des médias.

Nous regrettons que le RPM soit exclus de ce choix fait par le Ministère mais, nous considérons qu’il faut s’élever au-dessus des considérations individuelles au profit de l’intérêt général.

Considérant que l’escalade n’est pas la meilleure voie pour régler les problèmes, nous association de la presse mauritanienne et le regroupement de la presse électronique deux structures incontournables du paysage médiatique jouissant d’une grande réputation tenons à rappeler qu’il est temps que la presse conjugue ses efforts pour défendre ses intérêts et préserver l’unité dans ses rangs. Dans ce cadre, nous demandons au RPM de :

1- Présenter ses excuses pour cette erreur gravissime, et s’atteler à l’unité et à la défense de l’intérêt général au détriment des égoïsmes et des positions politiques anachroniques.

2- De mettre à l’écart les considérations corporatistes car le plus important dans cette commission c’est moins les individus que l’obligation des résultats. Le moment venu le RPM aura certainement son mot à dire.

3- Nous demeurons convaincus que le défi majeur pour la presse indépendante est d’œuvrer pour une amélioration substantielle et continue de l’aide publique à la presse, qui constitue un atout indispensable pour son développement.

Nouakchott le 29/08/13

L’association des journalistes
mauritaniens
Le regroupement de la presse
électronique

l’UFP confirme le boycott des futures élections

UFP-Maloud

L’Union des Forces de Progrès (UFP) a démenti être parmi les partis membres de la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) qui ont décidé, contre la volonté de la Coordination, d’aller aux élections législatives et municipales du 23 novembre prochain.

Dans un communiqué reçu à Alakhbar, le parti précise qu’il maintient la décision de son bureau exécutif de boycotter les prochaines législatives et municipales. Et l’UFP défend cette même position au sein de la Coordination de l’Opposition Démocratique.

L’UFP se dit prêt à coopérer avec tous les médias pour leur éclairer sa position par rapport aux différentes questions, et ce pour éviter l’intoxication emmenant de sources non crédibles.

Le communiqué de l’UFP intervient après que Alakhbar a cité des partis au sein de la COD, dont l’UFP, qui ont décidé unilatéralement de participer auxdites élections.

Source: Alakhb ar

Amnesty déplore « torture et mauvais » traitements dans centres de détention

Amenesty International -rimweb.net

Amnesty International s’est dite informée de cas de torture et de mauvais traitements de détenus dans les centres de détention mauritaniens, notamment aux commissariats du Ksar et de Tevragh Zeïna et à la prison des femmes, à Nouakchott. Ces cas ne sont pas suivis d’enquêtes.

Témoignage d’étudiants qui étaient détenus au commissariat du Ksar I

L’organisation a aussi recensé plusieurs cas de disparition forcée de prisonnier d’arrestation de manifestants pacifiques et détention d’hommes politiques.

« Plus d’un tiers des pays où Amnesty International a recensé des disparitions forcées en 2012 se situaient en Afrique sub-saharienne, et notamment en Angola, au Tchad, en Côte d’Ivoire, en République démocratique du Congo, en Guinée équatoriale, en Érythrée, en Gambie, au Mali, en Mauritanie, au Nigeria et au Soudan du Sud », peut-on lire sur le site de Amnesty International.

Dix-sept personnes, accusées de crimes liés au terrorisme, ont été condamnées à la peine capitale par des cours dont certaines ne répondaient pas aux normes internationales garantissant un procès équitable, selon Amnesty.

Amnesty International  déplore encore le fait que des personnes sont maintenues en prisons après expiration de leur peine.

« Le pays piétine et s’enfonce chaque jour davantage dans la crise » (Ahmed Hamza)

Ahmed Hamza- rimweb.net

Le président de la communauté urbaine de Nouakchott (CUN), Ahmed Hamza a affirmé dans une interview au Magazine de l’économie/ Synergies (n°001 de ce mois) que la Mauritanie piétine et s’enfonce chaque jour davantage dans la crise malgré les moyens humains et les ressources financières et économiques dont elle dispose.

Pour Hamza, cette crise a plusieurs causes parmi lesquelles l’absence de légitimité et d’assise populaire chez les régimes successifs (militaires) en Mauritanie depuis le coup d’ Etat de juillet 1978.

Le président de la CUN a, au cours de cette interview, proposé une solution pour la formation d’un gouvernement. « Il devient indispensable de concevoir un système dans lequel les membres du gouvernement soient scindés en deux groupes de ministères.

L’un issu de vote populaire ayant une légitimité  et l’autre composé de techniciens apolitiques reconnus au niveau national pour leur compétence et leur dévouement », a-t-il ajouté.

Il aussi juge « inadmissible » de nommer des personnes qui n’ont jamais occupé des responsabilités, sans expérience aucune et qui brûlent toutes les étapes pour se retrouver ministre.

Surdoué, il entre à l’université à 11 ans

Carson Huey-You, le plus jeune étudiant entré à l’Université chrétienne du Texas-rimweb.net

Carson Huey-You, le plus jeune étudiant entré à l’Université chrétienne du Texas veut étudier la physique quantique.À 11 ans, Carsey Huey-You parle chinois, joue au piano et rentre … à l’université! À l’âge où certains découvrent le collège, ce jeune surdoué américain effectue fait ses premiers pas à l’Université chrétienne du Texas, rapporte NBC 5. Rien de très surprenant pour un surdoué qui a appris à lire à l’âge de 2 ans, et qui suivait des cours du niveau collège à l’âge de…5 ans!

À cette allure, le jeune homme est bien parti pour obtenir son doctorat avant d‘atteindre ses 20 ans.S’il souhaite étudier la physique quantique, Carsey Huey-You suivra des cours de mathématiques, de physique, d’histoire et de religion lors de son premier semestre.

Mais il ne compte pas limiter ses expériences à la salle de classe et convoite déjà les associations scientifiques ou celles de langues étrangères, où il veut perfectionner son chinois. Il affirme avoir appris seul le piano en observant des vidéos en ligne et en lisant tous les ouvrages possibles à ce sujet. Il dispose à présent d’un enseignant pour l’aider à développer ses compétences musicales, mais est déjà capable de jouer «La Lettre à Elise» de Ludwig Von Beethoven .

Source : Seneweb

Mike Tyson: « Je suis sur le point de mourir »

Mike Tyson-rimweb.net

Mike Tyson a renoué avec le monde de la boxe ce vendredi soir en tant que promoteur. A cette occasion, il s’est réconcilié avec son ancien entraîneur Teddy Atlas, avec qui il était fâché depuis trente ans. Lors d’une conférence de presse, l’ancien champion a confié qu’il voulait « être pardonné » pour toutes ses erreurs.

« Je suis désolé, j’ai eu tort. Qu’il accepte mes excuses ou pas, au moins je pourrai mourir en paix, en sachant que j’ai tenté de me racheter auprès de tous ceux que j’ai pu blesser », a déclaré Tyson. « Je suis un sale type. J’ai fait beaucoup de mal. Je veux qu’on me pardonne. Je veux changer ma vie. Je veux devenir sobre et je ne veux pas mourir. Je suis sur le point de mourir, parce que je suis un alcoolique vicieux… »

Sous le coup de l’émotion, Mike Tyson n’avait peut-être pas prévu d’aller aussi loin dans ses confidences mais il poursuit: « Je n’ai pas consommé de drogue depuis six jours. Et pour moi, c’est un miracle. J’ai menti à tout le monde en leur faisant croire que j’étais sobre, mais je ne le suis pas. C’est mon sixième jour, je ne reprendrai plus jamais de drogue… », promet l’ex-boxeur la voix presque éteinte.

http://www.youtube.com/watch?v=nIDI1DxUXtE#action=share
Source : 7sur7

Pour 10 mois de privation de sexe, un mari casse la tête de sa femme

femme battue-rimweb.net

Furieux de se voir priver de relations sexuelles une énième fois le 14 juillet dernier par sa femme, un jeune ghanéen a malheureusement tué sa compagne.

La mort de la dame est survenue lorsqu’après la dernière demande de sexe en date par l’homme, la femme a comme à son habitude opposé une fin de non recevoir à l’appétit de son mari. S’étant accaparé d’une barre de fer, le mari a assommé la tête de sa femme qui a succombé sur le champ. Cette affaire de privation de sexe dans ce couple a duré 10 mois.

De la narration des faits par le Commissaire de Police du district d’Agona, il ressort que le mari en se sentant coupable d’avoir tué sa femme, a voulu se suicider au prime abord mais la mort l’a raté. La corde avec laquelle il a voulu se pendre s’est défaite au point d’attache de l’arbre et le malheureux homme tomba au pied de l’arbre dans un état d’inconscience totale.

Au moment où il a repris conscience à son réveil, il s’est rendu compte que des fourmis rodaient autours des taches de sang qu’il avait sur son corps. Affolé, il s’est relevé et a pris la route de sa maison en toute vitesse. Mais les voisins immédiats ayant eu échos du drame qui s’est passé dans la maison du couple en question, ont arrêté le mari meurtrier pour le conduire au Commissariat de Police d’Agona. Là, il a été mis aux arrêts et des investigations ont été entamées pour savoir les réels motifs de ce meurtre.

Il a été présenté une première fois devant le tribunal de la localité qui n’a pas encore totalement conclu l’affaire. A la question du juge pourquoi il n’a pas cherché une femme avec qui assouvir ses relations sexuelles au lieu de s’attendre toujours à sa femme qui le prive, l’homme a expliqué au juge les circonstances qui l’ont forcé à poser son acte regrettable.

Le malheureux mari a confessé que durant les 10 mois où sa femme le privait de sexe, elle lui défendait d’avoir de petites amies et que les quelques demoiselles qu’il avait eu pour amies, son épouse les avait combattu avec rage. Selon l’homme, c’est cette jalousie qui a obligé les filles qu’il courtisait à rompre toute relation avec lui.

Le mari fautif devra recomparaitre devant le tribunal pour connaitre le sort qui lui sera réservé mais déjà le fait de n’avoir pas conclu un mariage légal avec sa défunte femme risque de lui coûter cher.

Mensah

Source: Koaci