DAKAR SOUS L’EAU : Après les pluies d’hier, les Dakarois nagent pour sortir de chez eux (Images)

Après les pluies d’hier 13 Août 2012, les Dakarois nagent pour sortir de chez eux (Images)


Usain Bolt EN PHOTO

 

LE TRIO JAMAICAIN DE 200M A LONDRE

sports

© reuters.
© ap.
© epa.
© ap.
© ap.
© epa.
© reuters.
© getty.
© reuters.
© epa.
© epa.

Usain Bolt vient définitivement d’un autre monde

Usain Bolt est entré dans la légende de l’athlétisme en remportant l’or olympique sur 200m, trois jours après son sacre sur 100m, avec un temps de 19.32. Le Jamaïcain a devancé ses compatriotes Yohan Blake et Warren Weir, pour un triplé inédit. Bolt devient ainsi le premier athlète à réaliser le doublé 100-200m sur deux olympiades consécutives. Lui qui était venu à Londres pour écrire l’histoire a réussi son pari.

Usain Bolt est entré dans la légende de l’athlétisme en remportant l’or olympique sur 200m, trois jours après son sacre sur 100m, avec un temps de 19.32. Le Jamaïcain a devancé ses compatriotes Yohan Blake (19.44) et Warren Weir (19.84), pour un triplé inédit. Christophe Lemaitre a terminé sixième en 20.19. Bolt devient ainsi le premier athlète à réaliser le doublé 100-200m sur deux olympiades consécutives. Lui qui était venu à Londres pour écrire l’histoire a réussi son pari.

 

© epa.
© reuters.
© reuters.
© epa.

 

A 25 ans, Bolt s’est adjugé son quatrième titre olympique de sprint consécutif après ses triomphes sur 100 m (9.69) et 200 m (19.30) à Pékin en 2008 et sa victoire sur la ligne droite dimanche à Londres (9.63). Il récolte sa cinquième médaille d’or olympique en comptant celle du relais 4×100 m en 2008 avec la Jamaïque et détient les deux records du monde du sprint (9.58 sur 100 m et 19.19 sur 200 m).

« La Foudre » compte également trois titres mondiaux individuels (100 et 200 m en 2009, 200 m en 2011) et deux en relais (4×100 m en 2009 et 2011). Il avait déclaré avant les Jeux de Londres qu’il deviendrait une « légende vivante » s’il défendait avec succès ses titres olympiques du sprint.

Triplé jamaïcain
Yohan Blake s’est adjugé sa deuxième médaille d’argent des JO-2012, après celle du 100 m.

« La Bête » avait battu Bolt sur 100 et 200 m aux sélections jamaïcaines en juin, semant le trouble sur les capacités de Bolt à conserver ses titres à Londres, mais n’a jamais réellement inquiété son partenaire d’entraînement.

Il est le deuxième meilleur performeur de l’histoire sur le demi-tour de piste, avec un chrono de 19.26 réalisé à Bruxelles en septembre, et a quand même confirmé à Londres la nouvelle dimension qu’il a prise depuis son titre mondial sur 100 m en 2011 à Daegu (Corée du Sud).

Son compatriote Warren Weir, 22 ans comme Blake, est l’invité surprise de ce podium olympique. Il n’est en effet passé sous les 20 secondes pour la première fois de sa carrière que lors des sélections olympiques jamaïcaines, fin juin.

Lemaitre se plante
Christophe Lemaitre a raté son pari de devenir le deuxième Français de l’histoire médaillé olympique sur une épreuve individuelle de sprint, après Abdoulaye Seye en 1960 à Rome (bronze sur 200 m).

Il n’a jamais été dans la course à la médaille, placé dans le couloir N.2, très difficile à gérer pour son grand gabarit en raison de l’angle plus serré de la courbe dans ce couloir.

Bolt comme Michael Johnson
Pour la petite histoire, Bolt a réalisé le même chrono qu’un certain Michael Johnson aux JO d’Atlanta de 96, qui avait lontemps été le record du monde de la discipline.

Le classement
1. Usain Bolt (Jam) 19.32
2. Yohan Blake (Jam) 19.44
3. Warren Weir (Jam) 19.84
4. Wallace Spearmon (USA) 19.90
5. Churandy Martina (P-B) 20.00
6. Christophe Lemaitre (Fra) 20.19
7. Alex Quinonez (Equ) 20.57
8. Anaso Jobodwana (AfS) 20.69

Source: 7SUR7

Nord-Mali: les islamistes ont amputé la main d’un voleur

Bamako – Les islamistes qui contrôlent le nord du Mali, ont amputé mercredi la main d’un voleur dans la localité d’Ansongo, au sud de Gao, la première amputation jamais commise depuis quatre mois qu’ils occupent la région, a appris jeudi l’AFP auprès d’un témoin et d’un responsable islamiste.

Première main coupee au Mali et le coran

Les islamistes « ont amputé mercredi la main d’un voleur à Ansogo« , a déclaré le témoin, un élu de la région depuis Gao, mais qui se trouvait à Ansongo mercredi, en précisant que la victime était « un voleur de moto » et que « beaucoup de sang » a coulé au moment de l’amputation. Plusieurs dizaines de personnes ont assisté à cette mutilation qui a eu lieu sur une place publique, a-t-il ajouté.

Un chef islamiste d’Ansongo, Mohamed Ould Abdine, a confirmé cette information en affirmant: « C’est la loi de Dieu« . « Nous avons appliqué la charia (loi islamique) hier à Ansongo, la main d’un voleur a été coupée. C’est la charia qui exige ça« , a-t-il ajouté.

« Dans quelques jours, nous allons faire la même chose à Gao. Personne ne peut nous empêcher de faire ça« , a-t-il affirmé.

Dimanche, des habitants de Gao avaient empêché les islamistes du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), groupe lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui occupe la ville et sa région, dont Ansongo.

Evoquant cette cette intervention des habitants, Mohamed Ould Abdine a affirmé: « la dernière fois, nous avons reporté (l’amputation) à cause de l’intervention des notables, non à cause de la population qui ne peut rien« .

AFP

Tentative de suicide à Néma

Mohamed Ould Khattry, 18 ans, résidant à Djigueny, a tenté de se suicider  ce dimanche 5 août. L’adolescent qui a été secouru a été transporté d’urgence vers un centre de soins à Néma. Selon des sources médicales il se serait sectionné les carotides et serait malheureusement en danger de mort.

Mohamed Ould Khattry, 18 ans, résidant à Djigueny

Pour l’heure on ignore les causes qui l’ont poussé à tenter de mettre fin à ses jours. Toutefois son cas n’est pas isolé. En effet le suicide n’a cessé de gagner du terrain en Mauritanie ces derniers mois. Le dernier cas de suicide en date est celui de Hacen Mohamed El Mami Ould Abeih, conseiller auprès de l’ambassade Mauritanie au Koweït, qui s’est immolé le mercredi 25 juillet dernier. Les cas de suicide connus ces derniers concernent à la fois des adultes – appartenant à différents corps de métier (enseignement, santé, diplomatie) – que des adolescents. Les suicidés ont un point commun : ils appartiennent tous à la gent masculine. A cette date aucune étude n’a été initiée pour déterminer les causes de la montée du suicide dans le pays.

Source:Taqadoumy

sit-in : AZIZ


JO – Football : Mexique – Japon et Brésil – Corée du Sud en demies

Le Brésil, vainqueur du Honduras (3-2) samedi à Newcastle, et la Corée du Sud, victorieuse de la Grande-Bretagne aux tirs au but (1-1 après le temps réglementaire), ont rejoint le Mexique et le Japon en demi-finales du tournoi olympique de football messieurs.

La Corée enterre le Team GB

« Team GB », une sélection anglo-galloise en fait, n’a jamais su se dépêtrer du filet tendu par la défense sud-coréenne et le seul but britannique est venu sur penalty, à la 36e minute, par Aaron Ramsey, au Millenium Stadium de Cardiff. Mais les Sud-Coréens avaient déjà marqué, 7 minutes plus tôt, par Ji Dong-won, et l’équipe britannique n’a jamais réussi à marquer une seconde fois pour éviter les prolongations et la séance des tirs au but, perdue 5 à 4.

Cette équipe de Grande-Bretagne, emmené par le Gallois Ryan Giggs, qui n’avait pas été réunie depuis 1960, devrait à nouveau tomber dans l’oubli après ces JO, les quatre fédérations britanniques (Angleterre, pays de Galles, Irlande du Nord et Ecosse) chargées de la constituer ayant du mal à s’entendre pour disputer les qualifications à l’Euro des moins de 21 ans, où les billets pour les JO sont attribués.

Le Brésil s’est fait peur, le Mexique fait pleurer le Sénégal, le Japon écrase l’Egypte Sénégal

En demi-finale mardi les Sud-Coréens affronteront les Brésiliens. Menée à deux reprises (0-1, 12e, puis 1-2, 48e), la sélection « auriverde » a elle trouvé les ressources pour s’imposer face à des Honduriens réduits à dix en fin de première période, grâce notamment à leur jeu offensif. Comme à chacun de leurs matches depuis le début du tournoi, les coéquipiers de Neymar ont inscrit trois buts.

Le Mexique et le Japon se disputeront mardi à Londres l’autre place en finale. Le Japon, qui n’a toujours pas encaissé un but en quatre matches dans ce tournoi olympique, a battu l’Egypte 3 à 0 à Old Trafford (Manchester) alors que le Mexique a dominé le Sénégal 4 à 2 après prolongation à Wembley (Londres). Les Aztèques, qui menaient 2 à 0 à 25 minutes de la fin, ont été rejoint en sept minutes par de valeureux Lions de la Téranga, avec notamment son cinquième but du tournoi pour Moussa Konate, l’attaquant du Maccabi Tel Aviv.

En prolongation, « El Tri » a profité d’une énorme erreur défensive de Papa Gueye pour marquer par sa vedette Giovani Dos Santos (98e), son seul joueur à évoluer hors du Mexique. Ils se sont mis à l’abri par Hector Herrera (109e). Face au Japon, le Mexique tentera de s’assurer le gain de la première médaille olympique de son histoire.

Les Japonais ont dominé les Egyptiens grâce à des buts de Kensuke Nagai (14e), du capitaine Maya Yoshida (78e), l’un des deux joueurs de plus de 23 ans de sa sélection, et Yuki Otsu (83e). Les Nippons ont profité de leur supériorité numérique pendant une heure après l’exclusion de Saadeldin Saad (41e). « Maintenant on veut une médaille, a affirmé Yoshida. Cela fait longtemps que l’on attend ça au Japon. »

Le Japon n’a plus figuré sur le podium olympique depuis les Jeux de Mexico il y a 44 ans, à l’époque de Kunishige Kamamoto (meilleur buteur des JO-1968 avec 7 buts), considéré comme le meilleur joueur de l’histoire de son pays. Egyptiens et Sénégalais n’ont pas réussi à prolonger le succès du continent africain sur la scène olympique, symbolisé par les titres olympiques du Nigeria en 1996 et du Cameroun en 2000 et par la médaille d’argent du Nigeria en 2008.

Source: thiam

 

 

 


Une cérémonie magistrale ouvre les Jeux olympiques de Londres

STADE OLYMPIQUE DE LONDRE 2012

Humour « british » et spectacle féérique étaient au rendez-vous au stade de Stratford, vendredi soir, pour le coup d’envoi des JO de Londres durant lesquels quelque 10 500 athlètes vont tâcher de se surpasser pour tenter de décrocher l’or.

Par Mounia Ben Aïssa (vidéo)

AFP – Après sept ans d’attente, Londres a fêté vendredi soir l’ouverture de ses JO, les XXVIIe jeux Olympiques de l’ère moderne, avec pour premiers rôles la reine Elizabeth II et l’agent secret 007, au cours d’une cérémonie à l’humour très « british ».

« Je déclare ouverts les Jeux de Londres, Jeux de la XXXe olympiade »: à 00h17 locales (23h17 GMT) dans la nuit de vendredi à samedi, la reine, coiffée de son traditionnel chapeau, saumon pour l’occasion, a donné le coup d’envoi officiel des Jeux, les 3e jamais organisés dans la capitale britannique.

Un triplé olympique que seule la ville de Londres a réalisé. « Dans un sens, les Jeux reviennent à la maison », avait déclaré Jacques Rogge, le président du Comité international olympique, avant de passer la parole à la reine.

Avant cette déclaration solennelle d’Elizabeth II, les 80.000 spectateurs du stade olympique de Stratford, dans l’est de la capitale britannique, et plus d’un milliard de téléspectateurs à travers le monde ont assisté à un spectacle de plus de 3 heures, chorégraphié par Danny Boyle, le réalisateur multi-oscarisé de Slumdog Millionaire.

Cocktail détonant de culture britannique, entamé au son de « Flowers of Scotland », l’hymne du XV du chardon écossais, ce spectacle décalé et excentrique a ensuite navigué entre Charlie Chaplin et Harry Potter, Mary Poppins et Shakespeare, Pink Floyd et le London Symphony Orchestra.

La « Reine » saute en parachute avec 007

Mais le point d’orgue du spectacle a sans douté été ce petit film mettant en scène l’arrivée fictive de la Reine au dessus du stade, en hélicoptère, pour un saut final en parachute, le tout avec l’aide de Daniel Craig, alias James Bond, venu la chercher en personne, en « cab », à son palais de Buckingham…

Loin de la folie des grandeurs de la cérémonie d’ouverture des Jeux 2008, dans le « Nid d’oiseaux » de Pékin, ce spectacle a donné le ton: les JO de Londres se veulent des Jeux à taille humaine.

Mais la touche « people » était bien là. Dans les tribunes, avec des centaines de célébrités du monde artistique, sportif et politique, dont quelque 120 chefs d’Etat et de gouvernement, et notamment la Première dame américaine, Michelle Obama, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, ou encore, côté show-biz, l’acteur Brad Pitt. Sans oublier le Prince Harry, le Prince William et son épouse Kate.

Beckham et la flamme

Autre star, sur scène cette fois: David Beckham, le « Spice Boy » du foot anglais, qui a lui même accompagné la flamme olympique, en hors-bord, sur la rivière Lea, au coeur du parc olympique, pour la remettre entre les mains du dernier relayeur à entrer dans le stade: Steve Redgrave, quintuple champion olympique d’aviron.

Réactions des Londoniens après le show : « Tout était magnifique »

A l’issue de son voyage de 12.875 km à travers la Grande-Bretagne, la flamme a alors gagné une vasque « bouquet de fleurs » où elle va brûler pendant encore 16 jours, jusqu’à la conclusion de ces JO, le 12 août.

A partir de samedi, ce sera au tour des athlètes d’entrer en scène, pour les premières des 302 médailles d’or en jeu.

Mais avant de partir pour leur chasse à l’or olympique, les sportifs ont eu droit à leur moment de gloire vendredi soir. Lors du traditionnel défilé des délégations. Et parmi eux, LA star de ces Jeux, le sprinteur Usain Bolt, qui voudra rééditer son exploit de Pékin en signant un nouveau triplé 100, 200 et 4×100 m.

Porte-drapeau de la délégation jamaïcaine, Bolt a été l’un des plus ovationnés. Comme la joueuse de tennis Maria Sharapova, leader de l’armada russe, ou la jeune Bahiya al-Hamad, la championne de tir qatarie désignée pour conduire son pays, dans un symbole fort du développement du sport féminin dans les pays du Golfe, jusque-là très fermés à cette évolution.

Un athlète cependant n’était pas là vendredi soir: l’Américain Michael Phelps, lancé dans une folle course aux records. Le nageur de Baltimore, qui entre en lice dès samedi, veut décrocher au moins trois médailles supplémentaires, pour devenir l’athlète le plus décoré de toute l’histoire des Jeux, avec 19 médailles, devant la gymnaste soviétique Larissa Latynina.

Source: FRANCE24

INSOLITE: UN VAUTOOR NORMAL-Machallah

UN VAUTOOR NORMAL

L’homme le plus élastique du monde[ VIDEO ]

Il s’appelle Gary « Stretch » Turner et il souffre du syndroùme d’Ehlers-Danlos, une maladie génétique rare qui atteint une personne sur 10.000. Dans la plupart des cas, cette maladie affaiblit les vaisseaux sanguins mais pour Gary, elle a rendu sa peau extrêmement élastique. Grâce à ça, il peut réaliser des figures étonnantes avec toutes les parties de son corps.

INSOLITE HOMME ELASTIQUE

« Quand vous regardez vos propres cellules au microscope, elles sont arrondies et homogènes. Chez moi, elles sont très irrégulières et sont beaucoup moins regroupées », a-t-il expliqué à ABC News.

La peau de l’homme de 41 ans est également deux fois plus fine que celle de Monsieur et Madame Tout le monde, presque comme du papier.

Gary a décidé d’utiliser ses capacités pour faire du spectacle. Il a notamment participé à Britain’s Got Talent, avec un groupe intitulé Circus of Horrors.

Source: 7sur7