Réalisation au CHN des interventions chirurgicales endoscopiques de l’articulation du genou

CHN1Au total six opérations chirurgicales endoscopiques au niveau du système d’articulation du genou ont réalisées mardi avec succès et pour la première fois au centre de traumatisme et des grandes brûlures relevant du centre hospitalier de Nouakchott (CHN) par des spécialistes qui y séjournent actuellement.

Selon, le directeur du CHN, la mission mènera également des consultations en faveur des malades du genou dont le cas nécessite auparavant des soins à l’étranger.

Source: AMI

Mauritanie : le Ministère de la Santé accusé d’interférence dans les affaires de l’Ordre des Médecins

SyndicatrLe secrétaire général du Syndicat des Médecins Spécialistes Mauritaniens, Mohamed Ould Mohamed Lemine Dahya, a accusé le Ministère de la Santé de s’immiscer dans l’élection du Bureau Exécutif de l’Ordre National des Médecins Mauritaniens.

Dans un entretien à Alakhbar, Ould Mohamed Lemine Dahya dénonce une lettre du Ministère de la Santé qui évoque la nécessité de procéder aux élections de renouvelement du Bureau Exécutif de l’Ordre dont le mandat a expiré.

Dans sa lettre, le Ministère de la Santé exprime aussi son intention de mettre en place une commission de supervision desdites élections composée d’anciens membres de l’Ordre.

Selon le secrétaire général, les textes régissant l’Ordre National des Médecins Mauritaniens précisent que le Bureau Exécutif, les deux tiers de l’Assemblée générale ou la Justice sont les seules habiletés à convoquer une Assemblée générale.

« Le Ministère  du tutelle peut seulement rappeler l’expiration du mandat du Bureau Exécutif. Mais ne peut pas créer un commission de supervision des élections du Bureau Exécutif », a-t-il indiqué.

Mohamed Ould Mohamed Lemine Dahya note que l’élection du Bureau Exécutif de l’Ordre National des Médecins Mauritaniens « pouvait être retardée jusqu’à parfois deux ans sans nterférence du Ministère de la Santé. Cette fois, l’Ordre s’était mis d’accord avec le Ministère sur le report de l’élection. Le report est motivé par la necessité de séparer les ordres en fonction des spécialités et de tenir en compte l’ordre des pharmaciens et celui des médecins dentistes ».

Source: ALAKHBAR

Le wali du Guidimakha inaugure le centre de santé pour mère et enfants de Tachott Berané(photos reportage)

Le wali du Guidimakha inaugure Les braves populations du Guidimakha ont toujours investi pour le développement de leur localité. La démonstration a été encore étalée aux yeux de tous, ce lundi 16 janvier 2017.
Tachott Berané, un village de la commune du même nom et situé à quelques trente cinq  de  kilomètres de Sélibaby, la capitale régionale du Guidimakha s’est réveillé avec des tam-tams et des cris de joie.
Par la sueur de leur front, ses habitants, vivants sur place ou émigrés en Europe se sont serrés les coudes, pour, dans la solidarité, construire un joyau, afin de venir en aide, sur le plan sanitaire aux  populations de la commune et celles des localités environnantes.
Plus de 27 million MRO  ont été mobilisés par les émigrés de ce village se trouvant en Espagne et en Europe appuyés par une ONG Espagnole. On comprend aisément donc pourquoi les esprits, tous les esprits, dans, le Guidimakha sont tournés vers  l’Occident, sans qui, plusieurs réalisations ne verraient jamais jour.
Les populations de village sont sorties en masse pour inaugurer leur centre  de santé.
Ainsi, Mr Gueladio Camara, le représentant du chef de village, décédé, le maire, le  représentant des émigrés, se sont tour à tour exprimés pour louer les efforts  des émigrés et partenaires. Ce fut également l’occasion  pour les intervenants de remercier le ministre de la santé, le Prof Kane Boubacar et le gouvernement mauritanien pour avoir accepter d’aider la mise en place de cette infrastructure sanitaire. .
Le Wali du Guidimakha, monsieur  Diallo Oumar Amadou, au nom du président de la république, Son excellence Mohamed ould Abdel Aziz, au nom du premier Ministre Mr Yahya ould Hamedine et au nom du gouvernement à la suite de tous les orateurs, a félicité, à son tour, les émigrés et les partenaires étrangers avant de couper le ruban symbolique.

Grace aux émigrés, confrontés au problème d’enrôlement, Tachott Berané  a bénéficié d’un  centre de santé  pour mère et enfants  d’une salle de consultations, d’une salle de soin, d’une salle d’hospitalisation et d’une salle d’accouchement équipées.

En un mot les mauritaniens de l’étranger ont  encore confirmé leur attachement à leu patrie.

Le wali du Guidimakha inaugure1 Le wali du Guidimakha inaugure2 Le wali du Guidimakha inaugure3

Le wali du Guidimakha inaugure4

Amadou Bocar ba Ba

La première édition de la fête de la science

luniversiteLe Haut Conseil de la Jeunesse (HCJ) organise la première édition de la fête de la science; le samedi 07 Janvier 2017 à 09h00 dans l’amphithéâtre de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Nouakchott Al Asriya.

La manifestation placée sous le parrainage du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en partenariat avec l’Université de Nouakchott Al Asriya est organisée par la Commission Enseignement, Technologies, Recherche et Innovation du HCJ.

Pour plus d’infos :

+222 27 99 74 00 E-mail : infohcj@hcj.mr

Source: HCJ

Ouverture d’un atelier sur les résultats d’une étude relative à la révision de la liste des maladies professionnelles

SAMSUNG CAMERA PICTURESUn atelier sur les résultats d’une étude relative à la révision de la liste des maladies professionnelles réalisée par la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS) a été lancé, mercredi, à Nouakchott, sous la supervision du secrétaire général du ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, M. Ahmed Ould Mohamed Mahmoud Ould Dèh.
Dans une allocution qu’il a prononcée à cette occasion, Ould Dèh a indiqué que l’atelier vise à aviser l’ensemble des partenaires sociaux de la teneur de cette étude et aux institutions spécialisées ainsi qu’à celles oeuvrant à l’éradication des dangers professionnels.
Il a par ailleurs ajouté que cette action vise à renforcer les capacités du département en matière d’exécution des réformes fondamentales dans le domaine de la santé et de la sécurité professionnelles, notamment en ce qui concerne les maladies professionnelles.
Le secrétaire général a également affirmé que l’établissement de la liste d’es maladies professionnelles a constitué l’un des plus importants objectifs essentiels de son département, soulignant qu’à cet effet, une commission spécialisée a été désignée, et un expert recruté.

Source: AMI

La Mauritanie annonce avoir réussie dans la prévention contre la maladie Ebola

preventionLe ministre de la santé, professeur Kane Boubacar a déclaré jeudi que la Mauritanie avait mis en place une stratégie destinée à faire face aux maladies contagieuses, y compris la fièvre Ebola, en déterminant des points de contrôle sur les frontières, la formation des infirmiers et docteurs dans ces zones et en mettant à leur disposition les équipements nécessaires.
Le ministre a fait cette déclaration lors d’une visite effectuée au centre de prise en charge des malades d’Ebola au PK 14, dans la moughata de Riyad.
Sur place le ministre a écouté les explications fournies par le directeur régional de la santé dans la wilaya de Nouakchott sud, Ely O. Meyda, sur la situation du centre et la disponibilité du personnel médical sur place, suffisamment équipé pour accueillir les cas d’Ebola.
Pr Kane Boubacar a déclaré que les autorités du pays, dès l’apparition de cette pandémie dans certains pays africains il y a près de deux ans, ont décidé la mise en place de ce centre, une mesure préventive, bien qu’aucun cas de cette maladie n’a été enregistré dans le pays.
Ce centre a été mis en place avec le concours de l’organisation mondiale pour la santé et médecin sans frontières.
Il a une capacité de 17 lits et il est situé dans une zone isolée dans la moughata de Riyad.
Source: Saharamédias

Diafra Sakho, blessé au dos, forfait pour la CAN

diafra-sakhoL’international sénégalais de West Ham Diafra Sakho, régulièrement blessé depuis le début de la saison, a subi une opération au dos qui le privera de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2017) qui débute dans trois semaines au Gabon, a déclaré jeudi son entraîneur Slaven Bilic.

« Il a subi une opération du dos et sera absent six à huit semaines. Bien sûr, cela le privera de la Coupe d’Afrique des Nations », a expliqué le technicien des Hammers, déjà privé de l’ancien buteur du FC Metz pendant la majeure partie de la saison.

L’attaquant sénégalais de 26 ans, qui n’a fait que deux apparitions cette saison en Premier League, ne rejoindra donc pas les Lions pour la CAN-2017 au Gabon (du 14 janvier au 5 février). Pensionnaire du groupe B, le Sénégal affrontera la Tunisie (le 15 janvier), le Zimbabwe (le 19) et l’Algérie (le 23).

Source:  Webnews

Neuf ambulances, un don émirati au ministère de la santé

un-don-emirati-au-ministere-de-la-santeL’ambassadeur des Emirats Arabes Unis à Nouakchott, Issa Abdalla Messaoud El Kilbany a remis lundi au secrétaire général du ministère de la santé 9 ambulances, un don de l’Emirat de Dubaï.
Le secrétaire général du ministère de la santé, Ahmed O. Djé a loué la coopération bilatérale entre la Mauritanie et les Emirats, ajoutant que ce don permettra au département de la santé de renforcer ses moyens d’intervention d’urgence.
Certaines structures de santé à l’intérieur du pays ne disposent pas d’ambulances, alors que le gouvernement a réaffirmé avoir réalisé ces dernières années d’importants investissements dans le domaine des infrastructures et des équipements médicaux.
Source: Saharamedias

Organisation d’un atelier sur le projet de loi cadre relatif aux violences basées sur le genre

relatifLes travaux d’un atelier organisé par le ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille en partenariat avec le bureau du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, sur le projet de loi cadre relatif aux violences basées sur le genre, ont été ouverts jeudi à Nouakchott.
L’atelier de deux jours vise à présenter et à débattre des exposés sur l’importance de ce projet de loi et des amendements apportés ainsi que leur degré de réponse aux droits de la femme et sa force coercitive.
Le secrétaire général du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, M. Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Ould Sidi Yahya, a mis en exergue la grande attention accordée à la femme dans la société mauritanienne, rappelant l’interdiction faite par l’Islam de l’humilier ou de l’agresser physiquement ou verbalement.
« Sur instruction de Son Excellence le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, l’Etat s’engage dans la défense des droits de l’homme et dans la protection de la dignité de la femme, à travers des programmes de lutte contre la pauvreté, le renforcement de sa participation politique et économique, l’appui des franges démunies pour assurer sa nourriture, son logement et ses soins » a-t-il dit.
Il a souligné, également, les efforts déployés dans ce domaine, notamment de la diffusion de la culture du dialogue, de la tolérance et de la liberté d’opinion, afin de créer un climat social bannissant les comportements violents et rétrogrades.
« Le gouvernement a pris des mesures sur les plans juridiques et institutionnels dont le plus important est l’adoption de la stratégie nationale de la fondation du genre chargée des politiques et des programmes oeuvrant pour rétablir la reconsidération de la femme et encourageant sa participation politique », a-t-il, ajouté.
« Afin de répondre aux changements intervenus dans la société et à la demande croissante de combler certaines lacunes juridiques en matière de lutte contre les violences à l’égard des femmes et de la fille, le gouvernement a adopté dernièrement un projet de loi cadre relatif aux violences basées sur le genre, constitué de 74 articles et stipulant entre autres mesures, des punitions fermes, contre les coupables de violences contre la femme et la fille » a-t-il poursuivi.
« Cet atelier revêt une importance particulière, en raison de sa concomitance avec la discussion du parlement du projet de loi cadre relatif aux violences basées sur le genre, afin de plaider et de dégager une unanimité autour de ce projet », a-t-il conclu.
Le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme résident à Nouakchott, M. Ekhard Strauss a félicité, dans son allocution pour la circonstance, le gouvernement mauritanien pour son engagement en faveur de la protection des droits de l’homme en général et de ceux des femmes en particulier.
« En effet, des mesures législatives et institutionnelles importants ont été prises pendant cette année, parmi elles l’adoption par le conseil des ministres du projet de loi cadre relatif aux violences basées sur le genre » a-t-il dit, réitérant la disponibilité du système des Nations Unis à apporter le soutien technique et financier en la matière.
Les travaux de l’atelier se sont déroulées présence de parlementaires, des secrétaires généraux des ministères de la justice et des relations avec le parlement et de la société civile, du commissaire adjoint aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, de la vice-présidente de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), l’avocate Soyata Maiga qui effectue actuellement une visite à notre pays.

Source: AMI

Convention de partenariat : le CHN et l’ordre de Malte se lient

c_h_n_nktt_1Le Baron Karl de Mandat-Grancey, ambassadeur de l’ordre souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte  près de la Mauritanie et le directeur Général du Centre Hospitalier National (CHN), Dr Abou Harouna Deh ont signé, mercredi 14 décembre, dans les locaux du CHN une convention de partenariat entre leurs deux institutions. Cette convention de cinq ans prévoit deux missions médicales de l’ordre de Malte en Mauritanie.
Le professeur Francis Chaise s’est dit extrêmement heureux et satisfait du professionnalisme des chirurgiens et orthopédistes du centre de traumatologie et des grands brûlés.  » C’est un personnel de qualité et je salue  le niveau tout à  fait remarquable et la pertinence dans la gestion des dossiers et le dévouement avec lequel ils s’acquittent des taches extrêmement difficiles. Il y a des améliorations à faire dans le respect des normes et de la stérilisation du matériel »,  a-t-il précisé.
Au cours de son séjour médical qui s’achève ce vendredi, la mission a pu procéder à plusieurs interventions de concert avec le personnel du centre de traumatologie. Elle a dû faire face à des cas difficiles d’enfants gravement  brulés et d’autres avec des séquelles fonctionnelles.
Des résultats satisfaisants ont été obtenus au niveau chirurgical. La mission prévoit, annonce le professeur Chaise, de revenir en juin prochain pour poursuivre les interventions et procéder à d’autres consultations.
De son coté, le docteur  Abou Harouna Deh a plaidé pour un transfert de compétences, soulignant que cette convention de cinq ans permettra d’impulser un transfert d’expertise surtout pédagogique  et de remise à niveau au personnel de santé du centre de traumatologie « qui pourra dés lors prodiguer des soins de qualité aux patients et jouer son rôle de prestataire de services de référence au niveau national ». Le Dr Deh s’est dit satisfait de ce partenariat qui sera bénéfique aux chirurgiens internes et aux résidents grâce à un transfert d’expertise de renommée internationale. Quant au chargé de mission à l’ordre de Malte, Nabil Hajjar, il a appelé à la consolidation de ce partenariat non sans rappeler son importance pour les différentes parties surtout pour les patients.
Le Baron Karl a exprimé sa joie de voir une équipe jeune et dynamique assez soudée manifester son envie d’apprendre et de s’acquitter de son rôle avant d’apprécier à sa juste valeur le travail effectué par le pr Aly Souleymane. Ce dernier a salué ce «compagnonnage » mutuellement avantageux qui leur a permis d’effectuer  des interventions très délicates pour des malades atteints de séquelles graves.
Les missionnaires del’Ordre de Malte ont également remis  du matériel notamment des consommables et un lot de lunettes au CHN. Des pistes de collaboration dans d’autres créneaux porteurs notamment l’édification d’un centre médicalisé d’urgence avec des urgentistes et des ambulanciers ont été explorées.

Source: Le calame