Lille revient dans le coup

La 30e journée fut explosive! Lille, 3e, a relancé le championnat, grâce à son succès contre Toulouse (2-1), revenant à 4 points de Montpellier, leader avec un match en moins, et du Paris SG, hagard, qui a connu sa première défaite sous l’ère Carlo Ancelotti en L1 à Nancy (2-1).

© photo news.
© afp.
© photo news.
© reuters.

Montpellier, leader sans jouer à égalité de points avec le PSG, 2e, garde un atout plus que précieux dans sa manche avec son match décalé de la 30e journée le 11 avril à Marseille. Pour l’heure, le champion en titre reste le LOSC, qui n’a donc pas dit son dernier mot et finit la saison à plein régime, porté par un Hazard exceptionnel.

Rudi Garcia, entraîneur lillois, fait mine de ne pas penser au titre: « Après, si Paris et Montpellier font des contre-performances, ce qu’il faut c’est continuer à gagner nos matches pour être là. Mais en toute logique le titre sera pour Paris ou Montpellier. »

Mais les Dogues sont bel et bien lâchés et ont donné un gros coup au moral de leurs concurrents dans la course aux places qualificatives pour la Ligue des champions. Le TFC, meilleure défense de L1, qui restait sur 6 matches sans défaite, est ainsi tombé de haut dans le Nord.

Et Lille a fait le ménage autour de lui, sécurisant sa 3e place, repoussant les Toulousains, 4e, à 6 points derrière. Et le Téfécé pourrait se mordre un peu plus les doigts après sa défaite contre le LOSC, avec le dernier match de cette journée, Rennes-Lyon, dimanche soir (coup d’envoi 21h00).

Il suffirait d’un nul aux Lyonnais, pour l’heure 5e, pour passer devant le club de la Ville Rose à la différence de buts (+6 contre +10). Lyon, en cas de succès, pourrait revenir à quatre points de Lille et rester dans la course à la Ligue des champions.

Mais la grande histoire du week-end restera évidemment le tremblement de terre en Lorraine samedi soir avec le premier revers du PSG version Ancelotti en L1, contre une équipe engagée dans la… lutte pour le maintien.

Même si l’entraîneur italien et son directeur sportif brésilien Leonardo ont fait bonne figure devant micros et caméras après le match –« je ne suis pas inquiet »; « il n’y a pas de crise »– le PSG a clairement terminé le mois de mars sur une très mauvaise note.

Le « Qatari SG », qui a dépensé environ 100 millions d’euros sur les marchés des transferts d’été et d’hiver, reste désormais sur une série de quatre matches sans victoire toutes compétitions confondues (2 nuls, 2 défaites).

L’équipe parisienne, déjà éliminée des deux coupes françaises et de l’Europa League, saura-t-elle gérer une pression qui va grimper les marches quatre à quatre sur fond de lutte pour le titre? Pour ne rien arranger, dimanche prochain, c’est le clasico au Parc contre Marseille, « LE » match de l’année, celui à ne pas rater après la gifle de la phase aller au Vélodrome (3-0).

Ancelotti va devoir gérer les ego de son vestiaire cette semaine, notamment celui de Nene, chauffé à blanc samedi soir, cloîtré sur le banc pendant tout le match, pendant qu’un Pastore transparent déjouait sur la pelouse synthétique de Nancy.

Le feuilleton du PSG a éclipsé le reste de la journée, marquée notamment par la première victoire de Jean-Guy Wallemme à la tête d’Auxerre (2-0 contre Valenciennes). Un succès pour rien pour l’AJA, qui reste bon dernier.

Source: 7sur7

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info 

BASKET : Dennis Rodman, grandeur et décadence

Hall of Famer et cinq fois champion NBA, Dennis Rodman serait aujourd’hui «ruiné» et «très malade» selon son avocate. Une situation ubuesque pour un joueur qui a palpé des dizaines de millions de dollars au cours de sa carrière, mais pas un cas isolé…

329 000 dollars. C’est le prix du dernier joujou de Kobe Bryant. L’arrière superstar des Lakers s’est en effet payé une Ferrari 458 Italia toutes options, cash, avec un seul chèque. Il faut dire qu’il touche près de 25 millions de dollars cette saison, 28 en 2012-2013 et 30 en 2013-2014. Malgré un récent divorce relativement couteux, «Black Mamba» devrait donc être à l’abri du besoin pour quelques temps… Mais ce n’est évidement pas le cas de tous les anciens de la NBA. 329 000 dollars, ça ne suffirait même pas à son ancien coéquipier à L.A., Dennis Rodman, pour éponger ses dettes. Intronisé au Hall of Fame l’an dernier et cinq fois champion NBA, avec Detroit (1989, 1990) et Chicago (1996 à 1998), ce dernier est aujourd’hui «ruiné» et «très malade», dixit son avocate, Linnea Willis, dans des documents officiels que le Los Angeles Times s’est procuré. L’une de ses ex-femmes, Michelle Rodman, lui réclamerait par exemple plus de 800 000 dollars de pension alimentaire non payées…

De l’alcool aux violences conjugales
Une nouvelle aussi triste que peu surprenante pour un homme, aujourd’hui âgé de 50 ans, qui a toujours vécu dans l’excès et la démesure. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil aux différents looks qu’il a adoptés durant sa carrière (et après) pour comprendre… Bien connu des services de police proches de son ancien domicile californien de Newport Beach (80 interventions en huit ans d’après le L.A. Times), Rodman a accumulés les écueils, de l’alcool aux violences conjugales. Ses problèmes de pensions alimentaires pourraient en outre lui coûter une vingtaine de jours de prison d’après l’avocat de son ex-épouse. L’histoire retiendra que cette information parait le jour où Magic Johnson, le parfait opposé de Dennis Rodman en termes de gestion de patrimoine, vient de faire l’acquisition de l’équipe de Baseball des Dodgers de Los Angeles avec un groupe d’investisseurs, Guggenheim Baseball Management LLC, dirigé par Mark R. Walter. Montant de la transaction ? 2 milliards de dollars.

60% des ex-NBAers ruinés en cinq ans
Si Magic Johnson prouve à lui tout seul qu’on peut réussir l’après-NBA, comment un joueur comme Dennis Rodman, qui a palpé plusieurs dizaines de millions de dollars au cours d’une carrière de 14 ans, peut-il être totalement à cours de ressources ? Tout d’abord, notons qu’il n’est pas le seul dans ce cas. Sports Illustrated rappelait en 2009 que 60% des anciens joueurs NBA étaient ruinés dans les cinq ans qui suivent leur retraite sportive… Les exemples ne manquent donc pas, de Latrell Sprewell à Allen Iverson, en passant par Derrick Coleman. La recette pour finir sans le sou après une carrière dans la généreuse Ligue nord-américaine de basket ? Des dépenses somptuaires, un divorce, un entourage malintentionné, une confiance mal placée, des investissements imprudents et une poignée d’enfants illégitimes. Le pire exemple ? Scottie Pippen, qui a déjà «grillé» les 120 millions de dollars qu’il a gagnés au cours de sa carrière, dont 4 dans un jet privé… qui n’a jamais pu voler, faute de moteur en état de marche ! Et vous, combien de vies pourriez-vous vivre avec 120 millions de dollars ?

Source: Sport24

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info 

BG2 depuis les USA : « Je réserve une grande surprise à Yékini. Qu’il se prépare !»

Son départ en catimini a suscité les interrogations les plus folles. Chacun y va de son petit commentaire sur ce voyage mystérieux de BG2 à quelques semaines seulement de son duel contre Yékini. Pour le Lion de Guédiawaye, il est-reparti pour se renforcer et sera à Thiès le 4 avril.

eut on savoir pourquoi ce départ en catimini aux USA à un mois de votre combat ?

Tout d’abord, permettez-moi de remercier le Bon Dieu de m’avoir permis de voyager et d’arriver à New York sain et sauf. Si je suis là, c’est que j’en ai discuté avec mon père, ma famille, mon entourage et mon staff. Ils m’ont donné le feu vert de voyager parce que je devais poursuivre le travail qui me restait ici. Je veux avoir de la force pour bien maitriser Yékini. Ce duel, c’est mon combat à moi. Je ferai tout pour battre Yékini en moins d’une minute. Le combat ne va pas durer une minute.

Mais beaucoup disent que vous êtes partis parce que vous voulez fuir le face-à-face du 4 avril à Thiés?

Fuir. (Rires). Vous n’avez jamais vu un lutteur à un mois de son combat prendre le risque de retourner aux USA ? Si je l’ai fait, c’est que ce combat me tient à cœur. Pourquoi, je vais fuir ce face-à-face ? Je suis très impatient de faire face à Yékini. Le 4 avril, je vais honorer mon contrat.

Certains disent aussi qu’on vous a interdit de dépasser Diamniadio ?

Rires. Mais, qu’est-ce-qu’il peut y avoir à Diamniadio. Combien de fois j’ai séjourné à Diamniadio ? Combien de fois j’ai traversé Diamniadio pour aller dans les régions. À Diamniadio, des gens honnêtes et civilisés y vivent. J’ai beaucoup de supporters qui résident à Diamniadio et qui m’apportent leur soutien. Donc; je ne vois pas qui peut m’empêcher de traverser Diamniadio. Le 4 avril, je vais traverser Diamnidadio pour aller à Thiès.

Il y a certaines personnes qui disent que vous êtes malade ?

Moi malade ! Je me porte bien Dieu merci. Et le 4 avril je serai à Thiès pour honorer mon contrat. Je ne peux pas empêcher les gens de parler. Mais je dis à mes fans de patienter. Le 22 avril, ce n’est plus loin. Je vais montrer à Yékini que je ne suis pas son égal. Si je parviens à le saisir, le combat est fini. Douméu moromame.

Il y a des gens qui soutiennent que vous êtes partis pour faire du cinéma ?

Rires. Quel genre de film je peux jouer aux USA. Je suis ici pour me renforcer sur tous les plans. C’est un combat qui me tient à cœur et je ne vais rien négliger. Que les gens parlent mais moi Balla Gaye 2, je sais ce que je veux. Et s’il plait au Bon Dieu, je vais assumer tout ce que j’avais dit. Je travaille dur pour ce combat et je vais récolter le 22 avril, le fruit de mon travail.

D’autres disent que Balla Gaye 2 se dope ?

Je ne connais pas le dopage et je ne sais pas ce que c’est que le dopage. Rires. Je ne prends aucun produit. Ma force est naturelle. J’ai une force de lion et le 22 avril, Yékini le saura. Je ne fume même pas la cigarette a fortiori me doper. Je ne peux pas empêcher les gens encore une fois de parler.

Et ceux qui disent que vous êtes partis pour vous dégraisser ?

Je n’ai pas de graisse dans mon corps. J’ai travaillé dur pour ce combat. Le 22 avril n’est pas loin et les gens sauront si mon corps contient de la graisse. Au milieu de l’enceinte le 22 avril, Yékini saura si ma force est naturelle ou si c’est de la graisse. Ceux qui pensent que j’ai pris du poids que je suis volumineux se trompent. Ce combat ne sera pas facile pour Yékini. Douma bayi daara. Je ne lui céderai aucune parcelle. Douma ko maye daara.

Aux États-Unis, comment allez-vous faire des contacts sachant que ce combat nécessite beaucoup de contacts d’ailleurs ?

Que mes fans se rassurent. Il y a tout ici : Les dunes, la plage. Je ne manque de rien. De ce côté, je n’envie personne.

Quel est le plan de travail de Balla Gaye 2 ?

Je m’entraîne matin et soir tellement ce combat me tient à cœur. Je me défonce pour ce combat. Je fais beaucoup de boxe. J’ai avec moi un moniteur du nom de Mollah. Lors de mon séjour, il me tuait aux entraînements et m’avait dit de revenir pour terminer le travail que nous avions entamé. Je travaille beaucoup la boxe et surtout la bagarre pour ce combat.

Pourquoi insistez-vous particulièrement sur la bagarre ?

Combat bi mounoul yomb. Ce ne sera pas un combat facile. Il faut qu’il y ait de la bagarre entre nous deux. Il s’est passé beaucoup de choses. Attendons rek.

Comment sera le 4 avril à Thiès ?

Ce sera très chaud. Le 4 avril dou yomb. Je réserve une grande surprise à Yékini. Qu’il se prépare ! Si je vous dis que ce sera très chaud; vous devez me croire. À mon retour, le combat va prendre une autre ampleur.

Quand est-ce que vous serez de retour à Dakar ?

Ce sera très chaud. Le 4 avril dou yomb. Je réserve une grande surprise à Yékini. Qu’il se prépare ! Si je vous dis que ce sera très chaud, vous devez me croire. À mon retour, le combat va prendre une autre ampleur.

Quand est-ce que vous serez de retour à Dakar ?

S’il plait au Bon Dieu, je serai à Dakar pour honorer mon contrat. Je ne peux pas vous dire dans la presse, quel jour je serai à Dakar. Le plus important c’est que je vais honorer le contrat que j’ai signé avec le promoteur. Je donne rendez-vous à tous mes fans à Thiés le 4 avril. Qu’ils se calment et soient patients ! Je serai de retour très bientôt. Mon séjour ne va pas durer, c’est tout juste pour quelques réglages.

Balla Gaye 2, savez-vous que Yékini est le favori et qu’il peut vous battre ?

Il coupe. Iba Kane non. Il ne peut pas me battre. Mouk Jamais de la vie. Barké Seydina Mouhamed. Yékini ne peut pas me faire bouger. Je crois en moi. Dé ma wolou sama boop. Il ne peut pas m’inquiéter.

Une défaite ne serait pas une catastrophe pour vous après toutes vos déclarations?

Il ne le peut pas. Je le jure. Yékini ne peut pas me battre.

Rendez-vous le 3 avril à Dakar ?

Vous ne saurez pas la date de mon retour. Rires. Je donne rendez-vous à mes fans le 4 avril à Thiès.

Un mot pour Yékini.

Qu’il se prépare. Douma ko may daara.

Un mot à vos fans.

Je veux une mobilisation exceptionnelle le 4 avril à Thiès. Qu’ils viennent très tôt au stade Parce que je vais l’animer et les rassurer. Ça va bouger.

Source: Seneweb

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info

 

Manche retour des préliminaires du championnat arabe :

Les Mourabitoune victimes d’un arbitrage maison.

Les Mourabitoune juniors se sont inclinés, ce jeudi 22 mars, devant les tunisiens 1 à 5 pour le compte de la manche retour des préliminaires du championnat arabe. Combattifs et déterminés, nos garçons qui menaient 1 à 0 à une minute de la mi temps, ont été victimes d’un arbitrage maison qui a scellé cette rencontre pourtant épique.

Hawasniya Farouk, l’arbitre algérien, s’est évertué, durant cette partie à siffler des coups francs imaginaires, des fautes, des sorties de balle et des hors jeu à l’encontre des Mourabitoune. D’ailleurs, le but égalisateur tunisien faisait suite à un penalty imaginaire. Totalement acquis à la cause tunisienne, Hawasniya Farouk a fait plier cette partie.

Jouant face à des adversaires de taille, les Mourabitoune se sont transcendés avant de céder à la forte pression d’un arbitre dont la partialité était des plus évidentes. Deux penalties totalement contestables et une exclusion du portier mauritanien ont fini par réduire à néant les espoirs de notre sélection.

Il est difficile au point de vue psychologique, même pour des seniors de gérer l’adversité de l’arbitrage à plus forte raison pour des juniors. Toutefois, nos garçons ont donné le meilleur d’eux-mêmes, durant cette partie, à l’image de la manche aller où ils ont tenu en échec les tunisiens sur un nul blanc alors qu’ils ont évolué à dix, durant 83 mn.

En dépit de cette défaite, la Fédération Mauritanienne de Football tient à encourager les Mourabitoune juniors, dont la prestation, face à un adversaire de taille sur son terrain devant son public et bénéficiant de l’avantage de l’arbitrage, a été somme toute bonne, malgré le score.

La dynamique enclenchée, depuis un certain temps, sera poursuivie. Cette sélection n’a disposé que de deux semaines de préparation en raison du calendrier de l’UAFA. Elle recèle en son sein de joueurs prometteurs. Loin d’être ridicules, Ils ont besoin d’être encouragés et soutenus afin de parfaire leur préparation. Ce groupe d’avenir a révélé au cours de ces deux sorties des talentueux footballeurs sur qui le pays pourra compter les années à venir.

A la longue, les efforts fournis et le travail laborieux mené porteront leurs fruits. Des signes encourageants nous sont aujourd’hui fournis par les cadets dont le rythme de progression, depuis quatre mois, est très significatif et donne de l’espoir au public mauritanien.

Il convient de rappeler que le même jour et pour le compte du tournoi de l’UNAF, notre Equipe Nationale U-17 ans avait gagné devant son homologue de Tunisie, à Sousse, sur le score de 2-1, avec, cette fois-ci, un arbitrage différent.

Source : cridem

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à www.rimweb.info 

Deschamps : «Ne pas fuir la réalité»

«On est dans le trou», a amèrement constaté Didier Deschamps, jeudi, deux jours après la surprenante défaite contre Quevilly (2-3 a.p.) en quarts de finale de la Coupe de France. Le coach marseillais a appelé ses joueurs à «ne pas fuir la réalité, mais à l’affronter.» «Oui c’est grave. Soit on reste dans le trou, soit on sort la tête, a-t-il ensuite lancé. La déception est forte. Mais ça ne sert à rien de revenir dessus. Ce qui m’intéresse c’est ce qui nous attend samedi», lors du déplacement à Nice (19h00).

«Il y a des périodes difficiles, c’en est une. Il ne faut pas non plus avoir la tête dans le sac. Il faut avoir conscience des problèmes et y remédier. Il faut passer l’orage, faire le dos rond, aller à l’essentiel et faire des résultats», a ajouté Deschamps, précisant que «les mots sont importants mais l’objectif est qu’ils se concrétisent par des actes.» (Avec AFP – Photo Presse-Sports)

Source: francefootball

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info

 

«On est dans le trou», a amèrement constaté Didier Deschamps, jeudi, deux jours après la surprenante défaite contre Quevilly (2-3 a.p.) en quarts de finale de la Coupe de France. Le coach marseillais a appelé ses joueurs à «ne pas fuir la réalité, mais à l’affronter.» «Oui c’est grave. Soit on reste dans le trou, soit on sort la tête, a-t-il ensuite lancé. La déception est forte. Mais ça ne sert à rien de revenir dessus. Ce qui m’intéresse c’est ce qui nous attend samedi», lors du déplacement à Nice (19h00).

«Il y a des périodes difficiles, c’en est une. Il ne faut pas non plus avoir la tête dans le sac. Il faut avoir conscience des problèmes et y remédier. Il faut passer l’orage, faire le dos rond, aller à l’essentiel et faire des résultats», a ajouté Deschamps, précisant que «les mots sont importants mais l’objectif est qu’ils se concrétisent par des actes.» (Avec AFP – Photo Presse-Sports)

Tags : Ligue 1

Réactions (21 commentaires)

jeremiev le 22 mars à 19:35

et oui une coupe d’europe peut pas s’acheté mais quand tu parle a des footix ques tu veu qu’il comprenne ils voyent comme la plupart des gens ceux qui se passe a la télé ..
ad2panamsud, tant mieu pour quevilly j’avou on est pas bien oui mais dit pas que paris a un meilleur palmares que l’om ou regarde le classement sur les 10 ans l’om c’est pas plus que 5 éme tous les ans psg j’ai un doute..

Berbagol le 22 mars à 19:30

Tu devrais partir en fin de saison brave didier

carlitosse le 22 mars à 19:30

chritalia, bien sûr que cette coupe sera toujours entachée de doutes, encore une fois relisez les déclarations de Papin de l’époque sur cette période, les années Tapie en tant que supporter je ne m’en vanterai pas c’est tout. C’est du passé mais quand on parle de palmares, d’histoire, il ne faut pas oublier les zones d’ombres.

marseille13010 le 22 mars à 19:23

carlitosse le 22 mars à 19:02

1 finale de coupe d europe ne peut etre achetée,sinon en 1991 contre l étoile rouge avec les stojkovic mozer waddle di meco boli amoros et cie on l aurait gagné vu que om en 91 avait la meilleure équipe d europe et pourtant cette finale la on l a perdu meme en étant les plus fort!!!

chritalia le 22 mars à 19:12

Doute de quoi Carlitosse? à l’époque Berlusconi la voulait lui aussi la coupe et vu la tronche qu’il faisait, je m’en rappelle comme si c’était hier, le coup de boule de Basile lui a fait mal.Aucun doute on la érite amplement et sans aucun doute !

carlitosse le 22 mars à 19:02

jeremiev, les années Tapie on peut en parler justement, retrouve les déclarations d’Eydelie et de Papin de l’époque. Votre LDC restera entachée d’un gros gros doute et heureusement pour vous qu’on ne sait pas la vérité, mais bon c’est du passé. Le présent c’est que votre club est malade et ça ne fera qu’empirer, on a connu ça à Paris aussi.

jerryT le 22 mars à 19:02

pastore tu vas pouvoir nous donner des conseils sur comment faire quand notre equipe n’est pas au top…a moins que tu ne sois qu’un supporter qui parle que quand son equipe va en ligue des champions (uniquement grace aux qataris)…

jeremiev le 22 mars à 18:56

carlitosse j’ai dit 20 ans jaurai pu dire 40 ou 60 c pareil et le foot est l’om je suis né dedans alors stp…

jeremiev le 22 mars à 18:54

compare le classement juste sur les 10 dernieres années entre le psg et l’om apré tu pourra parler.
le psg a fé koi? rien il on fé a part cette année que je répete grace au quatar au sinon vous serai a la rue alors chut

ad2panamsud le 22 mars à 18:54

@ jeremiev….je n’ai qu’une chose a te dire…QUEVILLY!!!! cette equipe se bat pour son maintien en national ou elle occupe la 16eme place….et pour revenir a PARIS même lors de saisons galère on gagnait au moins une coupe….tandis que vous c’etait le néant pendant 17 longues années malgré le pactole de RLD….Chhuutttttt!!!!

Réagissez à cet article

Mot de passe : Mot de passe oublié ?
Votre commentaire

 Champ. d’Espagne – 29e j.

20h00
Betis Séville
Espanyol Barcelone
20h00
Racing Santander
FC Séville
22h00
Malaga
Rayo Vallecano
Voir tous les directs
Francefootball.fr est un site L’Equipe 24/24
© francefootball.fr 2011 – Tous droits résérvés
ContactConditions d’utilisation

 

Raï de retour au PSG ?

 

Invité par Leonardo samedi à Caen (2-2), l’ancienne gloire brésilienne du PSG Raï pourrait se voir proposer une fonction dans l’organigramme du club de la capitale, rapporte le Parisien ce lundi.
Le champion du monde 94 avait déjà été nommé ambassadeur du PSG sous la présidence d’Alain Cayzac (2006-2008). Il pourrait donc rempiler au même poste. (Photo Presse-Sports)

source:  FF

Toute reprise totale ou partielle de cet article devra faire référence à  : www.rimweb.info