Catherine Asthon s’inquiète des développements de la crise au Nord du Mali

La haute représentante de l’Union européenne (UE), Catherine Ashton, a fait part de sa profonde inquiétude au ASTHON-EUsujet des derniers développements de la crise au Nord du Mali, avant d’appeler à la retenue les différents protagonistes afin de préserver le ‘’dialogue prometteur’’ qui se dessine.


Dans une déclaration rendue publique vendredi, la Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, s’inquiète ‘’des développements militaires qui ont eu lieu dans la localité d’Anefis, au nord du Mali”.

Elle appelle tous les porteurs d’armes à la retenue ‘’afin de ne pas compromettre le dialogue prometteur entre le Gouvernement du Mali et les représentants des groupes armés non-terroristes et non-criminels qui ont reconnu l’unité et l’intégrité territoriale du Mali”.

Seul le dialogue peut créer les conditions d’une paix durable au Mali, estime Mme Asthon qui ajoute : ‘’Dans ce contexte, l’UE appelle à une conclusion rapide des discussions de Ouagadougou et réitère sa détermination à soutenir le rétablissement de l’administration de l’Etat sur l’ensemble du territoire malien ainsi que l’organisation prochaine d’élections, y compris dans la région de Kidal ainsi que dans les camps de réfugiés”.

Par ailleurs, la Haute Représentante a pris note avec la plus grande inquiétude des allégations de violences à l’encontre des populations civiles, y compris des violences à caractère racial.

‘’Toutes ces allégations devront faire l’objet des enquêtes et des suites appropriées. Dans ce contexte, l’UE apporte son soutien au déploiement d’observateurs civils des droits de l’Homme et encourage leur déploiement sans délai au nord du Mali, y compris dans la région de Kidal”, souligne-t-elle.

Les négociations officielles entre l’Etat malien et les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ont démarré ce vendredi matin à Ouagadougou.

Cette rencontre se tient sous l’égide du médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour le Mali, le président du Faso, Blaise Compaoré, en présence des représentants de la communauté internationale dont l’UE.

Source : Xibaru

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind