Célébration de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida en Mauritanie

Sida-fournée - rimweb

RIMWEB L’Association Multiculturelle pour un Avenir Meilleur(AMAM) a célébré  la Journée Mondiale de lutte le Sida  organisé ce 1er décembre en partenariat avec le Léo Club et le Club Vivi Mauritanie.

Cette célébration précédée par une campagne de sensibilisation sur le VIH/SIDA dans des Moughataa, écoles et Universités a été marquée par une marche populaire du stade capitale vers le siège de l’ONU –SIDA, une conférence de presse, un match de Basket suivi d’animation sur la problématique de la pandémie Sida.

C’est  à la suite de cette mobilisation que la Journée du 1er décembre a été célébrée par AMAM & ses partenaires à travers le : « Sida, agissons Ensemble pour Briser ce Silence » dans un pays où 24 000  personnes vivent avec le virus du Sida.

C’est pour briser le silence en Mauritanie alors que « la maladie gagne du terrain » selon les propos de Oumou Kane présidente de AMAM que des personnes vivant avec cette maladie prennent leur courage à deux mains comme ce fut le cas de H. S . qui a découvert sa séropositivité en 2005.

Lors de la conférence de presse tenue dans le cadre de la commémoration de cette journée à l’ancienne maison des jeunes, ce dernier qui fait parti d’un réseau de 25 associations, pesait 25kg à l’annonce de sa maladie alors qu’aujourd’hui il pèse 70kg grâce aux ARV (Médicaments anti-retro viraux). Estimant n’avoir « aucun problème » au niveau de sa famille, il préconise « le dépistage avant mariage » pour plus d’assurance au sein des ménages.

Puis ce fut au tour de Assane Ndiaye  Ambassadeur pour la Paix Universelle de faire une intervention intitulée « Les Séries de mode de vie saine, Vivre sans Sida, un mode de vie à zéro transmission ». Ce dernier d’après qui « nous vivons à l’heure du Sida » a rappelé à l’assistance que la nécessité du dépistage qui est « gratuit et volontaire » précise t-il avant d’ajouter que 28 millions de personnes sont touchées par cette pandémie en Afrique.

Oumou Kane présidente de AMAM qui souhaite que ses concitoyens abordent ouvertement ce thème comme un débat de société a eu ce pendant des difficultés pour tenir cette présente conférence de presse. Au début la direction « était pourtant d’accord, mais ce soir elle a exigé une somme symbolique pour le gardien » ajoute-elle.

 Elle avait obtenu l’autorisation d’organiser la conférence de presse dans la grande de l’ancienne maison des jeunes mais finalement elle a convié son assistance dans une salle de cette structure étatique où beaucoup de jeunes ont suivi cette conférence de sensibilisation qui marque le début d’une longue collaboration entre ses 3 partenaires.

Des jeunes dont la mobilisation est cruciale a estimé Aboubacry Sow du Lions Club Rose des Sables qui initie de telle activité chaque 1er décembre malgré le manque de moyens. Ainsi pour lui, « il faut surtout « sensibiliser la jeunesse qui est la tranche la plus vulnérable ».

Quant à Cheikh Oumar Coulibaly SG du Club Vivi Mauritanie, cette campagne est « une alerte » pour promouvoir le slogan : « Zéro infection, Zéro discrimination, Zéro décès lié au sida ».

Rappelons que le lancement des festivités commémorant la journée internationale de lutte contre le Sida s’est ténue cette année à Nouadhibou, la capitale économique du pays.


 

Awa Seydou

RIMWEB

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge