Centre El Wafa : 24 cas de violences sexuelles  enregistrés au mois de mai 2014

AMSME

Le Centre El Wafa spécialisé dans la prise en charge des victimes de violences sexuelles enregistre quotidiennement des cas de viols et violences sexuelles. La plupart  des victimes proviennent de la brigade des mineurs, des commissariats de police, des  familles, des SPC (système de protection communal) dans le cadre d’un partenariat  ou du numéro vert 80001010 entre autres.

Pour le mois de mai, le centre a recensé  24 cas dont 17 filles mineurs, 5 garçons victimes de sodomie, 2 femmes adultes.

Par rapport à ces cas, on note 8 mandats de dépôt au tribunal,  9 retraits de plaintes, 3 agresseurs non retrouvés, un dossier non suivi par le plaignant, 3 dossiers toujours en instruction.

Selon le chargé de collecte d’informations du centre Samba Ba : «le mois de mai est le plus recrudescents  en matière d’agression sexuelle depuis 2008».

Il note que « la délinquance a diminué » par rapport à 2013 où l’AMSME avait enregistré 255 cas contre 179 cette année 2014. Une des infos révélées aussi par cette source est que : « Arafat et Sebkha sont en tête de lieu des agressions » alors que El mina était le 1er pole d’agression jusque là.

En termes de violence sexuelle, le centre El Wafa a enregistré au mois de juin 4 cas (à ce stade).

Dans le cadre de la Prévention  par le changement de comportement, l’AMSME par le biais du centre El wafa dispose d’un programme de sensibilisation au niveau communautaire.

Il est a noté que l’impunité des auteurs est le principal élément favorisant la recrudescence de ces violences qui sont devenues quotidiennes et encourage la récidive sans peur qu’aucune sanction, ni de poids social qui peut décourager un criminel (pertes de valeurs sociales par l’encouragement des parents à leurs fils criminels par la corruption, l’intervention sur tous les niveaux et tous les plans).

Source : AMSME

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge