Ces grandes plumes de l’IRA qui sont maures…

maure ira 2 chez-vlane : A propos des écrits de l’IRA, pour les suivre depuis le tout début, j’ai toujours dit qu’il y a eu un virage qualitatif en même temps que Birame prenait une certaine dimension internationale.  J’étais persuadé qu’il s’agissait d’un soutien étranger car certains textes en français sont d’une telle qualité qu’aucun membre de l’IRA connu du grand public ne pouvait en être l’auteur car on connaît leurs écrits et leur façon de parler.

Je ne parle pas des textes du service de communication de l’IRA qui comporte parfois quelques coquilles et dont le ton excellent reste à la portée de chacun de nous. Je parle de textes qui semblent être non seulement écrits par des littéraires comme dit Aziz mais qui pratiquent aussi depuis longtemps l’implacable langue des textes juridiques où chaque virgule doit être maniée avec tact et chaque mot pesé comme un dosage de nitroglycérine.

Si c’était un hartani qui était derrière tout ça, il ne resterait pas dans l’ombre du grand public et se ferait connaître à moins qu’il ne soit tenu par ses fonctions auquel cas le pouvoir l’aurait reconnu et il aurait été viré ou neutralisé assez vite. On l’aurait su plus vite si c’était un négro-mauritanien. J’ai pensé à un maure mais lequel pourrait passer à Birame ses dérapages contre les maures ? Voilà pourquoi j’ai pensé à une main étrangère, amie de la lutte contre l’esclavage tout simplement vu que les premiers soutiens de l’IRA lui vinrent de l’extérieur. N’a-t-il pas réservé ses premiers mots en sortant de prison à l’époque à l’Italie ? Sauf que les grands  textes de l’IRA sont écrits en français or je ne connais aucune organisation française derrière l’IRA.

Ainsi je suis resté persuadé que ce ne pouvait être qu’une main étrangère même si un certain goût prononcé pour l’expression savante aurait dû me pousser à garder la porte ouverte vers une plume africaine. Soudain j’ai lu hier un joli texte d’un certain Mohamed Baba Ould Said «  aux détenus de l’IRA ». 

http://www.cridem.org/C_Info.php?article=665182

J’ai découvert qu’il a été torturé par le régime de Taya

http://www.avomm.com/Mohamed-Baba-Ould-Said-a-choisi-la-plume-pour-parler-de-son-passage-au-commissariat-de-Tevragh-Zeina-en-avril-2002-La_a6022.html

Je croyais ne pas le connaître car je ne m’intéresse pas à qui fait quoi à l’IRA, c’est l’occupation de leurs sympathisants ou de leurs ennemis. Soudain j’ai réalisé que c’était le Mohamed Baba de For-mauritania que nous avions combattu à l’époque de notre lutte contre le FNDD, j’étais beaucoup plus jeune et j’écrivais sur cridem et canalh où nous défendions Aziz comme des chômeurs. C’était la belle époque des débats où il y avait de vrais enjeux. Ensuite d’Aziziens rouges, nous sommes passés aziziens light puis totalement neutres.

J’ignorais donc tout de son activisme à l’IRA. J’ai ainsi découvert qu’à l’époque des textes brûlés par Birame, il avait déclaré qu’il faut «  dépoussiérer l’islam ». Son texte « aux détenus de l’Ira » est  très bien écrit, c’est un esprit brillant qui fait honneur à la diaspora engagée. Là j’ai commencé à réviser l’idée que j’avais à propos de la plume étrangère dans l’IRA mais si ce Mohamed Baba écrit très bien, il y a des textes d’une autre dimension qui ne peuvent venir de lui car ils sont moins diplomatiques, plus tranchants.  Il y a donc un autre maure à la plume terrible qui soutient l’IRA, qui est-il ?

Quand je me suis renseigné, j’ai découvert assez vite que le Mohamed Baba comme d’autres à l’IRA sont des anciens de la fameuse organisation Conscience et Résistance qui a mené la vie dure au régime de Taya à l’extérieur et qui a signé le texte pour défendre Ould Mkheitir avec la pétition soutenue par l’anthropologue Mariella Villasante Cervello qui est passée de 300 signatures en un an à plus de 2300 en 4 jours.

Combien de gens de Conscience et Résistance sont membres de l’IRA ? Combien soutiennent les activités de l’IRA sans en être membres ? Mystère. Ce qui est sûr c’est que l’organisation est toujours active mais autrement peut-être car les têtes pensantes ont pris de l’âge comme autant de distance face aux événements, ce qui leur permet de lutter autrement contre ceux qui tiennent la société mauritanienne, il ne s’agit en l’occurrence pas du régime d’Aziz seulement mais de toutes les articulations de la société à savoir les vieux. La Mauritanie est tenue par les anciens, de là ce que nous vivons où tout s’agite dans l’esprit et rien ne bouge…


Que devient dans tout ça, Jemal Ould Yessa ? Je doute qu’il ait complètement pris sa retraite. Est-il une des plumes redoutables de l’IRA ? 

————————————————

Avis aux susceptibilités : à lire certains commentaires que je reçois, on voudrait m’apprendre qu’il existe des hratines avec des plumes redoutables non pas pour l’invective mais à propos de la portée de la pensée et l’assise du raisonnement. Je tiens à rappeler à ces lecteurs que ce serait être raciste que de penser le contraire. Je remercie donc les premiers à s’exprimer pour cette insulte à peine déguisée qui m’est adressée.

Pour ce qui nous occupe, vu que c’est de l’IRA uniquement qu’il s’agit, s’il existe dans les coulisses des plumes dignes de celle de Mohamed Baba Ould Saïd, pourquoi se cacher ? Merci de participer comme tout le monde à visage découvert. On aimerait savoir qui fait quoi et qui fait dire quoi.

Merci

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge