C’est la Ruée vers Tachott à l’occasion de la Déclaration Publique d’abandon des MGF (photos reportage)

Amadou Bocar Ba - abandon des MGF4Amadou Bocar Ba : Nombreuses sont les populations qui pratiquent l’excision ou la mutilation génitale féminine (MGF), une des formes de violations et d’atteintes aux droits humains qui ruine la santé et le bien-être d’environ de 3 millions de filles chaque année dans le monde. Une pratique qui est aujourd’hui concentrée au moyen orient et dans plusieurs pays d’Afrique dont la Mauritanie où plus de 70% des femmes sont victimes ou subissent une forme quelconque de MGF.

La localité de Tachott a été choisie en ce dimanche 8 février pour abrité les festivités marquant la déclaration publique d’abandon de cette pratique néfaste après deux ans d’intenses activités de sensibilisation menées par l’ONG Actions ,un des partenaires de l’UNICEF, du FNUAP et du MASEF dans la région du Guidimakha,wilaya où les formes de violation des droits humains causées par la MGF ne font pas défaut. C’est dans ce cadre donc que l’espace situé à l’ouest de l’hôtel de ville de Tachott a servi de cadre aux travaux consacrés à cette déclaration publique marquée par la présence de Mr Mohamed Ould Kehel, wali du Guidimakha.

Plusieurs personnes dont des enseignants, des élèves et des femmes ont pris part à cette cérémonie de mobilisation contre cette pratique dangereuse qui cause de profonds dommages. Dans son mot de bienvenue et de remerciement au MASEF, aux acteurs nationaux et internationaux pour le choix de sa commune, Mr Soulé Camara, le Maire a souligné la nécessité de mobilisation et de sensibilisation contre la MGF aux conséquences nuisibles

Prenant la parole au nom de l’ONG Actions, grâce a qui cette journée de déclaration est rendue possible, Yacouba Diagana a remercié les populations pour leur mobilisation et les partenaires pour leurs soutiens aux activités visant à endiguer ce phénomène.

A El Becha Abdelkader, représente de l’Unicef de souligner que cette pratique est source de complications urinaires, menstruelles et obstétricales et cause d’hémorragies, infections et

décès. Et d’ajouter que son organisation salue les efforts du Gouvernement et autres partenaires avant de réitérer le soutien de son organisation aux différents acteurs. Au nom du MASEF, la directrice de la condition féminine à son tour a remercié les populations de la commune de Tachott et celles qui se sont mobilisées pour prendre part à cette déclaration.

Ce fut le tour des jeunes et d’exciseuses à se succéder pour déclarer l’abandon de la MGF.

En la Journée de déclaration d’abandon de la mutilation génitale féminine, des écolières de la localité de Tachott ont présenté un sketch sur cette pratique aux conséquences, sociales, sanitaires et économiques incalculables.

RIMWEB VOUS Y MENE EN IMAGES….

Amadou Bocar Ba - abandon des MGF

Amadou Bocar Ba - abandon des MGF1

Amadou Bocar Ba - abandon des MGF2

Amadou Bocar Ba - abandon des MGF3

Amadou Bocar Ba - abandon des MGF5

Amadou Bocar Ba - abandon des MGF6

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge