C’est un peu court l’ami ! Aziz n’a pas reçu le petit mur…

carte-des-implantations-de-barkhaneL’Agence Mauritanienne d’Information a écorché le nom d’un hôte de marque du général civilisé né Mohamed Ould Abdel Aziz mais depuis une douteuse réforme n’est plus que Mohamed Abdel Aziz, les Ould et les Mint ayant été retirés de nos noms du jour au lendemain sans trop que l’on sache pourquoi alors que partout, on nous reconnaissait : « Ah ! Ould ! Vous êtes mauritanien… ». 
 
Peut-être que quelqu’un de haut placé, comme bien d’autres, avait laissé un nom sali en occident dans des affaires louches et il a inspiré cette réforme pour se refaire une virginité en occident où à une lettre près les noms ne sont plus les mêmes…
Ainsi l’AMI a annoncé que «  Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu en audience mardi après midi au Palais présidentiel à Nouakchott le Général de division Xavier de Woillemont, commandant de la force française « Barkhane » de lutte contre le terrorisme au Sahel actuellement en visite dans notre pays. »

—————————-
Ce n’est pas sérieux d’écorcher le nom des hôtes. Le général ne s’appelle pas Xavier de Woillemont mais François-Xavier Le Pelletier de Woillemont. Il a même d’autres prénoms officiels : Bernard et Marie.
En France, on n’a le droit d’avoir un prénom composé que de deux vocables simples, de là qu’il s’appelle François-Xavier et non François-Xavier-Bernard-Marie
François-Xavier n’a pas la particule du père d’Estaing anobli en 1922 pendant la pagaille de la 3ème république. Par décret, on l’autorisa à faire de la récup et sortir de l’oubli le nom d’une aïeule de la branche féminine. Ça s’appelle chez nous, la noblesse arrivage.
Ce qui est plus légitime que la cuisine d’un Poivre, que nous avons reçu ici, dont led’Arvor raconte des histoires… Ainsi, pour mettre du sel d’aristo Guérandais à un nom de fils de commerçant, Poivre prit le nom d’auteur de son grand-père maternel. Peut-être que d’ici 100 ans ce sera oublié au rythme où s’enracinent les mythes pour forcer le destin.
Au registre des lignées de gens bien nés à une époque et dans un milieu où les manières, l’esprit et le matérialisme des bourgeois n’avaient rien à envier à la compagnie des gros mots avant que la révolution ne renverse les valeurs en mettant l’argent sur la table et l’exaltation au tiroirFrançois-Xavier Le Pelletier de Woillemont, sans être non plus de la maison Clermont-Tonnerre, est issu d’une famille française anoblie sous Louis 14 en 1703.
Pour quelle raison ce sacré cadeau ? Il faut le demander au Xavier mais ce n’est pas tout, d’un clic on trouve un parent de l’hôte d’Aziz, un autre Xavier Le Pelletier de Woillemont général de brigade nommé en 1914 et disparu en 1938 décoré comme il faut, croix de guerre etc. Il s’appelait Xavier Charles Henry Etienne.

http://museedesetoiles.fr/portfolio_tag/general-le-pelletier-de-woillemont/
J’entends l’AMI dire «  ça nous fait une belle jambe ! »
 Eh ! bien passons mais pour finir il ne faut pas croire que le Xavier reçu par Aziz est juste un Le Pelletier de Woillemont pour ce que cela signifie aujourd’hui, il n’est pas le petit mur comme on dit chez nous, c’est un saint-cyrien dont le CV annonce le mérite.
 
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge